topblog Ivoire blogs

25/07/2017

Soro Guillaume est pardonné...


COTE D’IVOIRE : Guillaume SORO est pardonné, purifié et sanctifié dans les derniers temps de la patience de Dieu…

-Ivoiriennes mes Sœurs,
-Ivoiriens mes frères,
-Chers lecteurs, internautes et amis de mes contributions,

En République de COTE D’IVOIRE, notre beau et grand pays, terre bénie, terre de prospérité et d’hospitalité, un grand miracle divin et humain vient de se produire, à savoir la déclaration, l’affirmation et la confession publique de l’acte de repentance et de demande de pardon de Son Excellence Monsieur Guillaume SORO, Président de l’Assemblée Nationale, Acteur majeur de la récente histoire de notre Nation depuis l’année 2002…
Loin de moi, l’intention de remuer les couteaux dans les plaies encore non cicatrisées des douloureuses crises, des guerres et des mutineries, atroces et sanguinaires, que nous avons, tous et toutes, connues et vécues.
Selon moi, cet acte de contrition est essentiellement inspiré par Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, par le Saint-Esprit et par Dieu Notre Père…
Mais avant de traiter notre thème sus visé de notre chronique, permettez-moi, Chers Lecteurs et Chères Lectrices, de féliciter le Président de la République de COTE D’IVOIRE et Son Gouvernement pour la brillante et parfaite organisation des « Huitièmes Jeux de la Francophonie à Abidjan. »
La Cérémonie Officielle d’Ouverture de ces Jeux a été féérique, magnifique, belle et exceptionnelle à l’image et à la ressemblance de la « Destinée Prophétique » de Terre de prospérité et d’hospitalité de la République de COTE D’IVOIRE, Notre Beau et Grand Pays que : Plus personne ne devra tirer vers le bas, dans les méandres des divisions, des guerres de succession, des crises et des mutineries, intempestives et imbéciles…
• Cette réussite, n’est-elle pas la démonstration parfaite des fruits de « Notre Union, de notre Discipline et de notre Travail, Tous et Toutes, Unis et Solidaires en RHDP? »
Avec le Président Alassane OUATTARA et Son Gouvernement « RHDP », La République de COTE D’IVOIRE est en train de redorer son image de marque, et de « notre Destin Commun », ternis et humiliés, par les guerres, les crises et les mutineries, imbéciles et intempestives…
Mes exhortations, mes supplications et mes prières sont que : Plus personne, ni Satan et ni aucun démon, ne puissent tirer vers le bas, la République de COTE D’IVOIRE, Notre beau et grand Pays, qui est en train de remonter la pente de « Sa Destinée Glorieuse d’une Nation de prospérité et d’hospitalité… »
C’est pourquoi, je me réjouis pour l’acte de demande de pardon, de repentance et de contrition de Son Excellence Monsieur Guillaume SORO, « Troisième ou Quatrième Personnalité protocolaire de l’Etat de COTE D’IVOIRE. »
En ce jour dominical ou l’Eglise prêche et enseigne « La Parabole du bon grain et de l’ivraie », traitons ensemble et commentons ensemble, l’actualité ivoirienne sus visée, à l’aune de la « Parole de Dieu, Son Evangile selon Saint Mathieu, au Chapitre treize. »
Après avoir lu, la Sainte Ecriture ci-dessus, retenons que :
-En chacun et chacune de Nous, tous et toutes, vivent et sommeillent, un Ange et un Démon ;
En d’autres termes : Le bon grain et l’ivraie, le bien et le mal,
Cohabitent en chacun de Nous…
-Il en est de même dans nos familles et dans nos Nations respectives… :
• Ou des riches cohabitent avec des pauvres ;
• Ou d’honnêtes citoyens vivent à cotés des voleurs, des pourris et des corrompus ;
• Ou des victimes de guerres, des crises et des mutineries doivent pardonner et demander pardon, eux-mêmes, et doivent également accepter le pardon de leurs bourreaux…
• Pourquoi, Dieu permet-il que : Dans chacun de Nous, dans nos familles et dans nos Pays respectifs, « Les bons grains poussent avec l’ivraie », ensemble, dans « la même terre, sur la même surface, dans les mêmes familles et dans les mêmes Nations ?
L’une des réponses, est que «la Patience est un autre Saint Nom de Dieu… »
Dieu Notre Père est patient, et Il attend toujours « Les temps de la Maturité, de la Moisson » pour séparer « les bons grains de l’ivraie… »
De peur qu’en enlevant, en arrachant, en détruisant et en tuant « L’ivraie et les mauvaises herbes », l’on puisse également déterrer et détruire les « Bonnes Graines… »
Dieu Notre Père permet cette « dualité humaine et spirituelle » dans l’optique que les bons grains croissent rapidement, et soient les plus nombreux, pour enseigner et pour répandre, « Sa Semence, Sa Parole qui est également l’épée de Sa Puissance à double tranchants. »
En d’autres termes : Là ou Dieu est en train d’accomplir Ses Œuvres merveilleuses et Ses Miracles, Là également sont présents, Satan le Diable et ses Démons…
N’est-ce pas le cas, actuellement, de notre beau et grand Pays, la République de COTE D’IVOIRE ?
Le vaillant peuple ivoirien doit pardonner et retenir que la vengeance appartient à Dieu et à Lui-Seul uniquement.
Le Bélier de Yamoussoukro, le Sage de l’Afrique, Notre Père Fondateur de la République de COTE D’IVOIRE moderne et modèle, a toujours affirmé que : « Le Monde évolue et Tout change…Seuls les imbéciles ne changent jamais. »
En chacun de nous, dans nos familles respectives et dans nos Nations : Les bons grains, les mauvais grains et l’ivraie se ressemblent, de sorte que, Dieu qui est « La Patience »,
Nous demandent, de toujours, attendre Son Temps de Maturité, Son Temps de la Moisson, pour séparer les bons grains, les mauvais grains et l’ivraie…
Nos impatiences humaines, nos colères et nos désirs de vengeance, s’opposent à la Grande Sagesse Divine, et à la Patience spirituelle et surnaturelle de Dieu…
N’est-ce pas le cas en République de COTE D’IVOIRE ?
• Il est à noter et à souligner que La Patience divine a des limites qui se manifestent aux temps de la maturité et de la moisson, à l’heure ou Dieu Lui-même sépare les Bons et les Mauvais…
• Il n’appartient donc pas à l’Homme de se venger, de se séparer des mauvais grains et de l’ivraie…
• Dieu n’aime pas les péchés et le Mal, mais pour ceux et pour celles, comme le Président Guillaume SORO, qui font leur confession, leur repentance, et qui demandent pardon, La Miséricorde divine et la Grâce de Dieu, leur sont, gratuitement, accordées et données.
• En République de COTE D’IVOIRE, on peut affirmer, au plan humain, au niveau spirituel et divin que « Le Président Guillaume SORO est pardonné, purifié et sanctifié aux derniers temps des limites de la patience de Dieu… »
• Tous et toutes, les « Co-auteurs et co-Acteurs » des différentes crises, guerres et mutineries en République de COTE D’IVOIRE, doivent, impérativement et humblement, suivre cet exemple audacieux et historique du Président Guillaume SORO…
• Qui sommes-Nous pour condamner, Ceux et Celles qui font leurs confessions, leurs repentances et qui demandent le pardon de Dieu et des Hommes ?
• Pour ma modeste part, sans préjugé et ni aucun jugement, je qualifie l’acte de repentance et de demande de Pardon du Président Guillaume SORO, comme « un acte surnaturel inspiré par Dieu. »
C’est un acte divin et hautement spirituel…
En effet, même, si « l’ex-Chef Rebelle Guillaume SORO » constituait avant, une sorte « d’ivraie et de mauvais grain » en République de COTE D’IVOIRE,
Il est redevenu, depuis sa confession, sa repentance, son acte de contrition et sa demande de pardon, Monsieur Guillaume SORO dis-je, est redevenu un « Bon Grain », sanctifié, pardonné et purifié par la Miséricorde de Dieu.

En Conclusion :
-Ivoiriennes mes Sœurs,
-Ivoiriens mes Frères,
-Chers Amis et Partenaires de la République de COTE D’IVOIRE, Terre bénie et prospère, seconde Patrie de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ :
• Prions, intercédons, chantons des cantiques, jeunons, adorons et louons Dieu Notre Père Tout-Puissant, pour que, chacun et chacune, des acteurs et des co-auteurs des divisions, des guerres et des mutineries, soient visités par l’Ange Gabriel, le Saint-Esprit et le Sang Puissant et Précieux de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ…
• Mon exhortation, ma prière et ma supplication sont qu’en République de COTE D’IVOIRE : Du plus Grand des Ivoiriens au Plus petit des citoyens, Que La Miséricorde divine et la Grâce de Dieu nous visitent, pour changer nos cœurs de pierre en cœurs de chair…
• Que chacun et chacune de Nous, Ivoiriens et Ivoiriennes, fassent sa propre repentance, sa propre confession et sa propre demande de pardon, aux ivoiriens et à Dieu, car les temps de maturité, de moisson, de récolte et de « séparation des bons grains, des mauvais grains et de l’ivraie », ces temps derniers de la fin de la patience de Dieu, sont déjà annoncés et prêchés, afin que Nous, toutes et tous, puissions bénéficier la grâce divine et de la Miséricorde de Dieu…
• Que Ceux et Celles qui ont des oreilles écoutent, méditent et comprennent « La Parole » que Dieu révèle et met dans la bouche de ses plus petits orphelins et avortons que Nous sommes, et dont je suis, très fier et honoré, d’être l’un des dignes et intrépides Ambassadeurs…
• Amen ! Amen et Amen !
• Paix et Joie dans vos cœurs !
• Que le Puissant et Précieux Sang de Notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ l’Unique Agneau de Dieu, qui ôte les péchés du Monde,
Nous couvre, Nous lave, nous guérisse et nous bénisse éternellement…Amen !
Bon dimanche et bonne semaine, à toutes et à tous.
Djohn TANOH-NIAMKE
-Diplomate, Ecrivain, Blogueur, Chroniqueur Diplomatique et Politique.
-Précédemment Conseiller Technique de Cabinet Ministériel
-Auteur de plusieurs Livres, Publications et Contributions, parmi lesquels les Essais suivants :
1. COTE D’IVOIRE : La Guerre des Imbéciles,
2. COTE D’IVOIRE : Cahier d’un Retour à la Case-Départ ;
3. COTE D’IVOIRE : Bulletin de Notes d’une Dictature avortée ;
4. Laurent GBAGBO : Héros sacrifié ?
5. Pour l’émergence économique, Voici l’Afrique que Nous voulons…
Mail : djohntanoh@gmail.com
Site d’écrivain :
https://www.edition999.info/_Djohn-TANOH-NIAMKE_.html











COTE D'IVOIRE: Sous le Règne des Blakoros...

COTE D’IVOIRE
Sous le règne « des Blakoros », ces hommes et ces femmes sans honneur et ni pudeur !
-Ivoiriennes mes sœurs,
-Ivoiriens mes frères,
-Chers frères et sœur d’Afrique et d’ailleurs,
-Chers amis lecteurs et lectrices de mes blogs, de mes sites, de mes livres, de mes nombreuses Contributions distribuées, gratuitement et virtuellement, sous formes de sermons, de prédications et de conférences, sur les réseaux sociaux.
En ce jour dominical qui est consacré par l’Eglise à l’annonce de «La Parabole du semeur qui est sorti pour semer », Lire dans la Bible, l’Evangile de Jésus-Christ selon Saint Mathieu, au chapitre treize :
Permettez-moi également à mon modeste niveau, respectueusement, d’apporter ma semence dans vos cœurs troublés, par « le retour intempestif et nocif des divisions politiques au RHDP et des tentatives de mutineries militaires », dans cette terre de la République de COTE D’IVOIRE, terre constamment déstabilisée, troublée et humiliée…par des Blakoros !
Oui et mille fois oui : Vous m’avez bien lu et bien compris que cette prédication ayant pour thème :
« COTE D’IVOIRE, Sous le règne des Blakoros, ces hommes et ces femmes sans honneur et ni pudeur », cette Contribution dis-je, s’adresse particulièrement aux sempiternels et éternels fossoyeurs de la République de COTE D’IVOIRE…
Ces odieux et ces méchants « diviseurs communs », ces ennemis de la culture du dialogue et de la paix…
Un adage populaire affirme que : « Si l’on n’aime pas le lièvre, il faut au moins reconnaitre qu’il a de longues oreilles et surtout reconnaitre qu’il court très vite… »
Pour la courte période de l’année 2010 à Juin 2017 : Il faut reconnaitre que la cohésion et l’union de tous les houphouétistes a permis, rapidement et fièrement, à notre beau et grand pays, la République de COTE D’IVOIRE de se développer intensément en matières d’infrastructures économiques et sociales :
Oui et mille fois oui : L’union fraternelle et sacrée des Présidents Henri KONAN BEDIE, Alassane OUATTARA et Guillaume SORO, et de leurs nombreux militants, cette union dis-je est un ciment, un préalable, un gage, une caution et une garantie pour éviter à notre pays de retomber dans les crises politiques et militaires et dans des climats d’instabilités chroniques qui ternissent la glorieuse image de marque de notre beau et grand pays, la République de COTE D’IVOIRE.
Alors qui sont les blakoros, ces hommes et ces femmes, sans honneur ni pudeur, qui créent toujours des divisions politiques, et des mutineries militaires, troublant notre quiétude et ternissant l’image de marque de notre pays ?
Trop c’est trop !!! Et assez, c’est également assez !!!
• Pourquoi troubler la République de COTE D’IVOIRE à qui le Monde entier fait confiance par sa récente élection au Conseil de Sécurité de l’ONU ?
• Pourquoi opérer des attaques de camps militaires, à seulement quelques jours des Huitièmes Jeux de la Francophonie à ABIDJAN qui est un grand honneur fait aux ivoiriens et à la République de COTE D’IVOIRE qui accueillent bientôt près de 5.000 Personnalités mondiales?
• Vraiment, je ne comprends pas ces ivoiriens, ces blakoros, ces hommes et ces femmes, sans honneur et ni pudeur qui troublent constamment, politiquement et militairement, notre beau pays, la République de COTE D’IVOIRE!
En Conclusion :
En République de COTE D’IVOIRE, il temps et il est grand temps que le Président de la République et son Gouvernement prennent les décisions idoines et appropriées pour garantir définitivement la paix, et pour rétablir la discipline, au niveau politique et militaire…
Trop c’est trop ! Et assez c’est assez !
Sinon, le vaillant peuple ivoirien risque, lui-même, un beau matin de surprendre tout le monde…
Que Le Président de la République et son Gouvernement mettent fin à la récréation des hommes politiques et des soldats…Ces Blakoros, sans honneur et sans pudeur qui troublent notre paix, notre stabilité politique et le rayonnement de notre image de marque difficilement acquis au prix fort de trois mille morts en 2010-2011 !
En cas de cas, il n’y a que deux cas présentement :
Premier cas : Ou le Président de la République et son Gouvernement gagnent en rétablissant la paix et l’ordre.
Deuxième cas : Ou les Blakoros gagnent…
La Vérité est un autre Nom de Dieu, et les vrais adorateurs de Dieu ont l’obligation de dire la Vérité, rien que la Vérité qui rougit seulement les yeux, sans jamais les casser…
Bon dimanche à tous et à toutes.
Dans la paix et dans la joie de Notre Dieu, de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. Amen !
Djohn TANOH-NIAMKE
-Diplomate, Ecrivain, Blogueur, Chroniqueur diplomatique et politique.
-Précédemment Conseiller Technique de Cabinet Ministériel.
-Auteur de plusieurs livres, publications et contributions.
Mail : djohntanoh@gmail.com
Sites et Blogs :
https://www.edition999.info/_Djohn-TANOH-NIAMKE_.html
http://lecabrimort.blogspot.com/




Dieu n'a pas encore dit son dernier mot...

COTE D’IVOIRE :
Dieu n’a pas encore dit son dernier mot…

-Chers amis internautes,
-Chers Lecteurs et Lectrices de mes blogs, de mes sites, de mes publications et de mes nombreuses autres contributions intellectuelles,
-Vous tous et vous toutes, d’ici en COTE D’IVOIRE, de toute l’Afrique, et d’ailleurs dans le Monde entier :
Au moment ou je vous rédige cette « tribune libre », que dis-je, « cette prédication ou ce sermon de laïc et missionnaire engagé », en République de COTE D’IVOIRE, dans mon beau et grand pays, le climat et les nuages dans le ciel sont sombres, aux sens propres comme aux sens figurés…
• Premièrement :
Oui et mille fois oui : Au plan politique et en République de COTE D’IVOIRE, il faut avoir le courage et l’audace d’affirmer que « les chiens ne changent jamais leurs manières éhontées de s’asseoir… »
• Des palabres et des palabres, rien que des palabres !
• Des divisions et des divisions, rien que des divisions !
• Ou sont les vrais disciples du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, adeptes de la paix, de l’union, de la discipline et du travail ?
Oui et mille fois oui : Je suis d’accord avec tous ces courageux guides religieux musulmans ivoiriens qui, lors de la récente et dernière « Nuit du Destin », ont courageusement et audacieusement dit la vérité, toute la vérité, rien que la vérité qui rougit seulement les yeux sans jamais les casser, à savoir que notre Pays, la République de COTE D’IVOIRE doit, définitivement « tourner le dos et tourner la page de la culture de l’enrichissement illicite, de la culture de la corruption, de la culture de la médiocrité ou médio-cratie… »
Nos valeureux guides religieux sus visés, ont également ajouté, à juste titre que « Dieu n’aime pas et Dieu n’agrée pas de tels croyants, de tels dirigeants et de tels citoyens… »
Chers frères et sœurs, ivoiriens et ivoiriennes, qu’est-ce qui nous reste à faire, pour débarrasser de notre pays, de telles pratiques hideuses, de tels hommes et de telles femmes, vautours et adeptes de la corruption, de l’enrichissement illicite, de la culture de la facilité et de la médiocrité ou de la médiocre-cratie ?
En plus de nos actes et de nos actions humaines qui sont limités, il nous faut prier, il nous faut intercéder, il nous faut supplier, il nous faut adorer et louer Dieu Notre Père Tout-Puissant, afin que Sa Puissance spirituelle, Son Onction divine, Le Saint-Esprit nous apporte « des ivoiriens nouveaux débarrassés de la culture du dieu argent, de la culture des divisions, de la culture des palabres, de la culture des guerres imbéciles des héritiers politiques», et qui seront attentionnés aux vraies valeurs humaines et spirituelles…
Notre Saint-Père dans la Foi, le Pape Jean-Paul II, lors de sa première visite pastorale en mai 1980 en République de COTE D’IVOIRE, n’avait-il pas déjà annoncé et prophétisé que, la République de COTE D’IVOIRE est la seconde Patrie de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ ?
Certes, Dieu est éternellement Amour, mais ne l’oublions pas que Dieu est également « L’Eternel des Armées » dont Sa Parole, « Son Epée à double tranchants », combat et tranche des têtes et des vies, jusqu’à mille générations…
Non et mille fois non : Dieu n’est pas content des ivoiriens et des habitants de la COTE D’IVOIRE, Sa seconde Patrie…
-Chers frères et Sœurs, Ivoiriens et ivoiriennes :
Faisons attention, car le Ciel est assombri, le ciel est ombrageux et le ciel est nuageux…
• Deuxièmement :
Toujours en République de COTE D’IVOIRE et au plan politique : Pour la future élection présidentielle de l’année 2020, il faut avoir le courage et l’audace pour affirmer, également et franchement, que Dieu n’a pas encore fait Son choix, et que Dieu n’a pas encore dit Son dernier mot…
C’est vrai et c’est légitime, que des hommes politiques et des femmes politiques, des jeunes et des vieux, et des partis politiques ivoiriens se préparent activement pour conserver, pour garder ou pour prendre le Pouvoir suprême ivoirien en 2020…
• Qui vous a dit que, conserver, garder ou conquérir, le Pouvoir Suprême, est essentiellement une affaire de force et de compétition humaines ?
• Dieu n’est-il pas libre de choisir, d’élever et d’établir les rois, les souverains et les chefs d’Etat y compris le futur Président de la République de COTE D’IVOIRE en 2020 ?
• La République de COTE D’IVOIRE étant la Seconde patrie de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, Dieu nous protège, et Dieu prend soins des ivoiriens dans la paix et dans la joie, afin qu’ils ne soient pas, des otages, des prisonniers de tous ces prédateurs, de tous ces adeptes des violences et des guerres imbéciles de succession en 2020…
• Retenons ensemble que Dieu n’a pas encore dit son dernier mot en République de COTE D’IVOIRE.
• Que Dieu bénisse éternellement notre Pays et tous les ivoiriens et toutes les ivoiriennes…
• Bon dimanche et bonne semaine à toutes, et a tous…
Djohn TANOH-NIAMKE
Diplomate, Ecrivain, Chroniqueur diplomatique et politique.
Email : djohntanoh@gmail.com
Sites et blogs :
https://www.edition999.info/_Djohn-TANOH-NIAMKE_.html
http://lecabrimort.blogspot.com/