topblog Ivoire blogs

25/07/2017

Soro Guillaume est pardonné...


COTE D’IVOIRE : Guillaume SORO est pardonné, purifié et sanctifié dans les derniers temps de la patience de Dieu…

-Ivoiriennes mes Sœurs,
-Ivoiriens mes frères,
-Chers lecteurs, internautes et amis de mes contributions,

En République de COTE D’IVOIRE, notre beau et grand pays, terre bénie, terre de prospérité et d’hospitalité, un grand miracle divin et humain vient de se produire, à savoir la déclaration, l’affirmation et la confession publique de l’acte de repentance et de demande de pardon de Son Excellence Monsieur Guillaume SORO, Président de l’Assemblée Nationale, Acteur majeur de la récente histoire de notre Nation depuis l’année 2002…
Loin de moi, l’intention de remuer les couteaux dans les plaies encore non cicatrisées des douloureuses crises, des guerres et des mutineries, atroces et sanguinaires, que nous avons, tous et toutes, connues et vécues.
Selon moi, cet acte de contrition est essentiellement inspiré par Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, par le Saint-Esprit et par Dieu Notre Père…
Mais avant de traiter notre thème sus visé de notre chronique, permettez-moi, Chers Lecteurs et Chères Lectrices, de féliciter le Président de la République de COTE D’IVOIRE et Son Gouvernement pour la brillante et parfaite organisation des « Huitièmes Jeux de la Francophonie à Abidjan. »
La Cérémonie Officielle d’Ouverture de ces Jeux a été féérique, magnifique, belle et exceptionnelle à l’image et à la ressemblance de la « Destinée Prophétique » de Terre de prospérité et d’hospitalité de la République de COTE D’IVOIRE, Notre Beau et Grand Pays que : Plus personne ne devra tirer vers le bas, dans les méandres des divisions, des guerres de succession, des crises et des mutineries, intempestives et imbéciles…
• Cette réussite, n’est-elle pas la démonstration parfaite des fruits de « Notre Union, de notre Discipline et de notre Travail, Tous et Toutes, Unis et Solidaires en RHDP? »
Avec le Président Alassane OUATTARA et Son Gouvernement « RHDP », La République de COTE D’IVOIRE est en train de redorer son image de marque, et de « notre Destin Commun », ternis et humiliés, par les guerres, les crises et les mutineries, imbéciles et intempestives…
Mes exhortations, mes supplications et mes prières sont que : Plus personne, ni Satan et ni aucun démon, ne puissent tirer vers le bas, la République de COTE D’IVOIRE, Notre beau et grand Pays, qui est en train de remonter la pente de « Sa Destinée Glorieuse d’une Nation de prospérité et d’hospitalité… »
C’est pourquoi, je me réjouis pour l’acte de demande de pardon, de repentance et de contrition de Son Excellence Monsieur Guillaume SORO, « Troisième ou Quatrième Personnalité protocolaire de l’Etat de COTE D’IVOIRE. »
En ce jour dominical ou l’Eglise prêche et enseigne « La Parabole du bon grain et de l’ivraie », traitons ensemble et commentons ensemble, l’actualité ivoirienne sus visée, à l’aune de la « Parole de Dieu, Son Evangile selon Saint Mathieu, au Chapitre treize. »
Après avoir lu, la Sainte Ecriture ci-dessus, retenons que :
-En chacun et chacune de Nous, tous et toutes, vivent et sommeillent, un Ange et un Démon ;
En d’autres termes : Le bon grain et l’ivraie, le bien et le mal,
Cohabitent en chacun de Nous…
-Il en est de même dans nos familles et dans nos Nations respectives… :
• Ou des riches cohabitent avec des pauvres ;
• Ou d’honnêtes citoyens vivent à cotés des voleurs, des pourris et des corrompus ;
• Ou des victimes de guerres, des crises et des mutineries doivent pardonner et demander pardon, eux-mêmes, et doivent également accepter le pardon de leurs bourreaux…
• Pourquoi, Dieu permet-il que : Dans chacun de Nous, dans nos familles et dans nos Pays respectifs, « Les bons grains poussent avec l’ivraie », ensemble, dans « la même terre, sur la même surface, dans les mêmes familles et dans les mêmes Nations ?
L’une des réponses, est que «la Patience est un autre Saint Nom de Dieu… »
Dieu Notre Père est patient, et Il attend toujours « Les temps de la Maturité, de la Moisson » pour séparer « les bons grains de l’ivraie… »
De peur qu’en enlevant, en arrachant, en détruisant et en tuant « L’ivraie et les mauvaises herbes », l’on puisse également déterrer et détruire les « Bonnes Graines… »
Dieu Notre Père permet cette « dualité humaine et spirituelle » dans l’optique que les bons grains croissent rapidement, et soient les plus nombreux, pour enseigner et pour répandre, « Sa Semence, Sa Parole qui est également l’épée de Sa Puissance à double tranchants. »
En d’autres termes : Là ou Dieu est en train d’accomplir Ses Œuvres merveilleuses et Ses Miracles, Là également sont présents, Satan le Diable et ses Démons…
N’est-ce pas le cas, actuellement, de notre beau et grand Pays, la République de COTE D’IVOIRE ?
Le vaillant peuple ivoirien doit pardonner et retenir que la vengeance appartient à Dieu et à Lui-Seul uniquement.
Le Bélier de Yamoussoukro, le Sage de l’Afrique, Notre Père Fondateur de la République de COTE D’IVOIRE moderne et modèle, a toujours affirmé que : « Le Monde évolue et Tout change…Seuls les imbéciles ne changent jamais. »
En chacun de nous, dans nos familles respectives et dans nos Nations : Les bons grains, les mauvais grains et l’ivraie se ressemblent, de sorte que, Dieu qui est « La Patience »,
Nous demandent, de toujours, attendre Son Temps de Maturité, Son Temps de la Moisson, pour séparer les bons grains, les mauvais grains et l’ivraie…
Nos impatiences humaines, nos colères et nos désirs de vengeance, s’opposent à la Grande Sagesse Divine, et à la Patience spirituelle et surnaturelle de Dieu…
N’est-ce pas le cas en République de COTE D’IVOIRE ?
• Il est à noter et à souligner que La Patience divine a des limites qui se manifestent aux temps de la maturité et de la moisson, à l’heure ou Dieu Lui-même sépare les Bons et les Mauvais…
• Il n’appartient donc pas à l’Homme de se venger, de se séparer des mauvais grains et de l’ivraie…
• Dieu n’aime pas les péchés et le Mal, mais pour ceux et pour celles, comme le Président Guillaume SORO, qui font leur confession, leur repentance, et qui demandent pardon, La Miséricorde divine et la Grâce de Dieu, leur sont, gratuitement, accordées et données.
• En République de COTE D’IVOIRE, on peut affirmer, au plan humain, au niveau spirituel et divin que « Le Président Guillaume SORO est pardonné, purifié et sanctifié aux derniers temps des limites de la patience de Dieu… »
• Tous et toutes, les « Co-auteurs et co-Acteurs » des différentes crises, guerres et mutineries en République de COTE D’IVOIRE, doivent, impérativement et humblement, suivre cet exemple audacieux et historique du Président Guillaume SORO…
• Qui sommes-Nous pour condamner, Ceux et Celles qui font leurs confessions, leurs repentances et qui demandent le pardon de Dieu et des Hommes ?
• Pour ma modeste part, sans préjugé et ni aucun jugement, je qualifie l’acte de repentance et de demande de Pardon du Président Guillaume SORO, comme « un acte surnaturel inspiré par Dieu. »
C’est un acte divin et hautement spirituel…
En effet, même, si « l’ex-Chef Rebelle Guillaume SORO » constituait avant, une sorte « d’ivraie et de mauvais grain » en République de COTE D’IVOIRE,
Il est redevenu, depuis sa confession, sa repentance, son acte de contrition et sa demande de pardon, Monsieur Guillaume SORO dis-je, est redevenu un « Bon Grain », sanctifié, pardonné et purifié par la Miséricorde de Dieu.

En Conclusion :
-Ivoiriennes mes Sœurs,
-Ivoiriens mes Frères,
-Chers Amis et Partenaires de la République de COTE D’IVOIRE, Terre bénie et prospère, seconde Patrie de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ :
• Prions, intercédons, chantons des cantiques, jeunons, adorons et louons Dieu Notre Père Tout-Puissant, pour que, chacun et chacune, des acteurs et des co-auteurs des divisions, des guerres et des mutineries, soient visités par l’Ange Gabriel, le Saint-Esprit et le Sang Puissant et Précieux de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ…
• Mon exhortation, ma prière et ma supplication sont qu’en République de COTE D’IVOIRE : Du plus Grand des Ivoiriens au Plus petit des citoyens, Que La Miséricorde divine et la Grâce de Dieu nous visitent, pour changer nos cœurs de pierre en cœurs de chair…
• Que chacun et chacune de Nous, Ivoiriens et Ivoiriennes, fassent sa propre repentance, sa propre confession et sa propre demande de pardon, aux ivoiriens et à Dieu, car les temps de maturité, de moisson, de récolte et de « séparation des bons grains, des mauvais grains et de l’ivraie », ces temps derniers de la fin de la patience de Dieu, sont déjà annoncés et prêchés, afin que Nous, toutes et tous, puissions bénéficier la grâce divine et de la Miséricorde de Dieu…
• Que Ceux et Celles qui ont des oreilles écoutent, méditent et comprennent « La Parole » que Dieu révèle et met dans la bouche de ses plus petits orphelins et avortons que Nous sommes, et dont je suis, très fier et honoré, d’être l’un des dignes et intrépides Ambassadeurs…
• Amen ! Amen et Amen !
• Paix et Joie dans vos cœurs !
• Que le Puissant et Précieux Sang de Notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ l’Unique Agneau de Dieu, qui ôte les péchés du Monde,
Nous couvre, Nous lave, nous guérisse et nous bénisse éternellement…Amen !
Bon dimanche et bonne semaine, à toutes et à tous.
Djohn TANOH-NIAMKE
-Diplomate, Ecrivain, Blogueur, Chroniqueur Diplomatique et Politique.
-Précédemment Conseiller Technique de Cabinet Ministériel
-Auteur de plusieurs Livres, Publications et Contributions, parmi lesquels les Essais suivants :
1. COTE D’IVOIRE : La Guerre des Imbéciles,
2. COTE D’IVOIRE : Cahier d’un Retour à la Case-Départ ;
3. COTE D’IVOIRE : Bulletin de Notes d’une Dictature avortée ;
4. Laurent GBAGBO : Héros sacrifié ?
5. Pour l’émergence économique, Voici l’Afrique que Nous voulons…
Mail : djohntanoh@gmail.com
Site d’écrivain :
https://www.edition999.info/_Djohn-TANOH-NIAMKE_.html











08/06/2015

Chapitre 2 de mon Livre Laurent GBAGBO HEROS SACRIFIE

Chapitre 2
Le Président Laurent GBAGBO: L'anti-houphouétiste,
Héro sacrifié et victime expiatoire pour la consolidation de la françafrique et de l'houphouétisme.

De 1960 à 1977: Voici la période du premier miracle économique ivoirien sous le règne du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY.
On peut donc l'affirmer et sans se tromper que: Sur les trente-trois années de gestion du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, la première moitié susvisée était le temps des créations de grandes richesses agricoles et de la prospérité ivoirienne: C'était la période faste des grandes plantations et des sociétés de gestions de café, de cacao, de coton, de palmier à huile, etc.
De 1980 à 1993: L'autre moitié du temps de règne du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY a été marquée et secouée par des crises économiques telles que les chutes vertigineuses des prix des matières premières agricoles.
Cette période est également caractérisée par de nombreuses crises syndicales et politiques, occasionnées et orchestrées par un « Certain KOUDOU Laurent GBAGBO » et ses adeptes qui avaient décidé d'affronter, syndicalement et politiquement, le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY et son régime...
C'est ainsi que sous l'inspiration et la direction de KOUDOU Laurent GBAGBO, naissent de nombreux syndicats d’enseignants (du primaire, du secondaire et du supérieur) et mêmes des syndicats d'étudiants!
Dans la clandestinité puis officiellement, Laurent GBAGBO et ses amis créent, également, leur parti politique de gauche, le Front Populaire Ivoirien, parti populiste, extrêmement patriotique et nationaliste!
De nombreuses grèves sociales, syndicales, des tentatives d'insurrections et de soulèvements populaires contre le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY et son régime, sont planifiés et exécutés par Laurent GBAGBO et les siens!
Voici ci-dessus schématisé les deux camps opposés sur la scène théâtrale du combat de « la grenouille » Laurent GBAGBO contre « le Bœuf » Félix HOUPHOUET-BOIGNY!
En 1990, Laurent GBAGBO est élu député à l'assemblée nationale de COTE D'IVOIRE: La même année, il se présente aux élections présidentielles contre le président Félix HOUPHOUET-BOIGNY qui gagne les élections au premier tour du scrutin, avec un score très élevé de plus de quatre-vingt pour cent (80%) des votants!
Cette même année 1990, Monsieur Alassane Dramane OUATTARA est nommé premier Ministre du Gouvernement ivoirien par le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY qui venait ainsi de dévoiler son jeu, en sortant et en misant sur « son joker politique et économique » ; et surtout, Alassane OUATTARA était « l'arme redoutable et fatale » pour apporter une riposte fatale à l'assaut final de Laurent GBAGBO et des siens!
Sous la Primature d'Alassane OUATTARA (1990 à 1993): L'ordre et la paix étaient rétablis. Laurent GBAGBO et ses marcheurs, violents et impénitents, sont arrêtés en 1992 et tous leurs leaders sont emprisonnés!
En décembre 1993, après l'annonce officielle du décès du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, le Premier Ministre Alassane OUATTARA donne sa démission et celle de son gouvernement au nouveau Président de la République, Monsieur Henri KONAN-BEDIE.
De 1994 à 1999: Sous le mandat présidentiel et le règne du Président Henri KONAN-BEDIE, Laurent GBAGBO et ses camarades continuent leurs luttes syndicales et politiques, avec violence et véhémence...
Le 24 décembre 1999: Le Président Henri KONAN-BEDIE est renversé et destitué par un coup d'état militaire. Cette junte militaire était dirigé par le Général Robert GUEI, qui a régné sur la COTE D'IVOIRE pendant dix mois très pénibles!
Monsieur KOUDOU Laurent GBAGBO et ses adeptes, étaient-ils impliqués dans ce coup d'Etat? L'histoire nous le dira et nous l'enseignera un jour....Ce qui était sûr, c'est que tous les postes stratégiques du Gouvernement ivoirien de transition militaires, étaient occupés par des très proches militants, des amis et des camarades de Monsieur KOUDOU Laurent GBAGBO qui remportait ainsi et indirectement, sa première victoire sur le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY et ses Héritiers politiques...
Oui, l'histoire ivoirienne doit retenir que Laurent GBAGBO et ses Adeptes étaient les principaux bénéficiaires statutaires de ce coup d'état militaire du Général Robert GUEI....
En octobre 2000, après seulement dix mois de gestion commune du Gouvernement de la transition militaire, Laurent GBAGBO et ses camarades « blaguent et trompent la vigilance » du Général Robert GUEI et des Militaires, en les encourageant et leur demandant, d'organiser rapidement des élections présidentielles, en éliminant de cette course Messieurs Alassane OUATTARA, Henri KONAN-BEDIE et tous les Héritiers politiques de Félix HOUPHOUET-BOIGNY, capables de remporter ledit scrutin présidentiel...
Le vaillant peuple ivoirien fut donc convoqué et convié aux élections présidentielles de ce dernier dimanche du mois d'octobre 2000....
Et ce qui devrait arriver, arriva et certainement: Pendant le dépouillement des résultats du vote présidentiel, une très grave crise de confiance survint entre les alliés censés garder et partager le Pouvoir Suprême, à savoir d'une part le Général Robert GUEI et d'autre part Monsieur Laurent GBAGBO, tous les deux candidats à cette élection présidentielle...
En effet, et sans attendre les résultats officiels à la fin du processus électoral, respectivement et à tour de rôle, Robert GUEI et Laurent GBAGBO se proclament chacun d'eux, Président de la République de COTE D'IVOIRE!
C'est dans ce grand cafouillage que Monsieur Laurent GBAGBO, « grand stratège politique et grand boulanger politique », ordonna et décréta, une révolte et une insurrection populaire, contre le Général GUEI et sa junte militaire qui abdiquèrent et quittèrent ainsi le pouvoir suprême ivoirien dans la confusion, dans la violence, dans la honte et dans la grande humiliation!
Monsieur Laurent GBAGBO et ses Adeptes, de simples civils, ne venaient-ils pas de remporter une grande victoire en chassant des Militaires du Pouvoir Suprême ivoirien?
Rapidement, c'est ainsi qu'en cette fin du mois d'octobre 2000, Monsieur Laurent GBAGBO est proclamé Président de la République de COTE D'IVOIRE...Il est investi officiellement, au Palais présidentiel, juste après des bains de sang humain, sur des dépouilles de nombreux cadavres et des charniers, jonchant par-ci, par-là, tous les quartiers de la ville d'Abidjan, ses banlieues et dans certaines provinces....
De 2000 à 2010: Voici la décennie de règne calamiteux du Président Laurent GBAGBO sur la République de COTE D'IVOIRE...
Ne dit-on pas que « qui tue par l'épée, périt par l'épée? »
En effet, les 18 et 19 septembre 2002, une rébellion composée de militaires, de miliciens et de simples civiles, tentent de renverser le Président Laurent GBAGBO qui lui-même avait chassé des Militaires du Pouvoir en fin octobre 2000!
Cette rébellion a occupé presque la moitié du territoire ivoirien qu'elle a administré sur tous les plans pendant le règne du Président Laurent GBAGBO qui n'a régné que sur une seule moitié de la COTE D'IVOIRE!
En octobre puis en novembre 2010: Le Président Laurent GBAGBO qui durant son mandat présidentiel n'a pas pu mettre ses pieds dans les zones « centre, nord et ouest » contrôlées par la Rébellion, Comment ce candidat-là pouvait-il gagner les élections présidentielles?
Laurent GBAGBO et ses camarades, n'ont-ils pas manqué d'intelligence? Ou bien étaient-ils sûrs de remporter la guerre postélectorale qu'ils ont déclarée contre Alassane OUATTARA, sans savoir que leurs sorts étaient déjà scellés?
C'est dommage et c'est humiliant pour Laurent GBAGBO et les siens!
Ce 11 avril 2011, date de la capture et de l'arrestation de Laurent GBAGBO dans la cave de la Résidence présidentielle officielle, fut une date heureuse et historique pour l'houphouétisme et pour la françafrique...
En effet, après dix années de clandestinité et de luttes syndicales, puis après dix autres années d'opposition politique légale, suivie enfin de dix autres années de règne présidentiel calamiteux, Laurent GBAGBO, le héros patriotique et nationaliste de COTE D'IVOIRE, venait d'être sacrifié, par lui-même, par ses adeptes et par ses adversaires politiques...
De 1980 à ce jour 11 avril 2011: Cela faisait plus de trente années que Laurent GBAGBO proclamait qu'il était le héros libérateur, patriotique et socialiste de la COTE D'IVOIRE...
Aveuglé par le Pouvoir Suprême, Laurent GBAGBO est passé juste à côté de la mort....
Jusqu'à présent, Laurent GBAGBO, ses camarades et ses adeptes, n'ont encore rien compris de leur défaite, ni de la revanche et ni de la riposte fatale de la françafrique et de l'houphouétisme, savamment préparées et exécutées!
Laurent GBAGBO ou « la grenouille » peut-elle encore prétendre se faire aussi grosse que le « bœuf » Félix HOUPHOUET-BOIGNY, actuellement incarné et représenté par son Héritier politique Alassane OUATTARA?
Ce héro-là, Laurent GBAGBO, a déjà été sacrifié à cause de sa paranoïa, de son aveuglement, de son obsession et de sa boulimie pour la prospérité et pour le Pouvoir Suprême ivoirien!
Nous observons et nous notons tous, et tous les jours, qu'en Afrique, le Pouvoir Suprême est synonyme et sources de très grands enrichissements illicites...
Laurent GBAGBO a bel et bien été sacrifié, par lui-même, pour ses propres ambitions démesurées, par sa soif insatiable de grandeur personnelle et historique: Ce héro sacrifié voulait tant ressembler aux Grands Africains et aux Grands du Monde entier!
Laurent GBAGBO a également été l'otage sacrifié par certains de ses propres camarades militants de son parti politique, des extrémistes et des violents qui le poussait à résister et à se maintenir au Pouvoir, quel que soit le prix à payer!
C'est ainsi que, malgré sa défaite présidentielle, Laurent GBAGBO continuait à défier et à narguer Alassane OUATTARA, Nicolas SARKOZY,
Barack OBAMA, l'Union Africaine et l'ONU qui le suppliaient de quitter le Pouvoir Suprême ivoirien en vue d'éviter la guerre...
Enfin, au plan religieux et spirituel, Laurent GBAGBO a été un naïf adepte et fidèle, abusé et sacrifié par de nombreuses sectes évangéliques et les autres Gourous sataniques qui l'ont manipulé par des fausses visions et de fausses prophéties!
En conclusion, il est à noter que Laurent GBAGBO a été sacrifié par ses propres fautes en voulant toujours minimiser ses adversaires et surtout en défiant tous les Grands de ce Monde, et eux-tous en même temps!
Laurent GBAGBO empêchait les relations d'intérêts entre la COTE D'IVOIRE et les autres Etats...Il a donc, rapidement, été sacrifié car les Nations n'ont pas d'amis, elles ont des relations d'intérêts réciproques.
















31/05/2015

COTE D'IVOIRE: Laurent GBAGBO, héro sacrifié et victime expiatoire de la Françafrique

Fiche de Présentation du Livre :
COTE D’IVOIRE
Laurent GBAGBO : Héro sacrifié et victime expiatoire
Pour la consolidation de la Françafrique
Djohn TANOH-NIAMKE

Avertissement
Ce livre est un essai politique au sujet de l'actualité en République de COTE D'IVOIRE: En effet et comme vous le savez certainement, dans ce pays, l'élection présidentielle d'octobre et novembre 2010 a entrainé une guerre avec un bilan officiel de trois mille (3.000) morts!
Le Président Laurent GBAGBO qui a dirigé cette nation pendant dix(10) années (de l'an 2000 à 2010), candidat à sa propre succession, a été officiellement battu par Monsieur Alassane OUATTARA qui dirige la COTE D'IVOIRE, depuis le 11 avril 2011, date de la capture et de l'arrestation de Laurent GBAGBO, emprisonné dans son pays, puis transféré à la Cour Pénale Internationale(CPI) à La HAYE au PAYS-BAS.
Depuis ce temps: Que n'a-t-on pas encore entendu parler et dire de Laurent GBAGBO, tant par ses propres soutiens que par ses détracteurs? Laurent GBAGBO était-il un héro? A-t-il été sacrifié et par qui? Laurent GBAGBO a-t-il été une victime expiatoire pour la consolidation de la françafrique?
La victoire d'Alassane OUATTARA contre Laurent GBAGBO, n'est-elle pas une vengeance du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY et des Houphouétistes?
Autant de questions, mais ce qui est sûr c'est que:
Juridiquement parlant: Un Président de la République, Laurent GBAGBO, candidat à sa propre succession et battu, a refusé de céder le Pouvoir Suprême, ayant entrainé ainsi une guerre de trois mille mort …
N'a-t-il pas de compte à rendre à son peuple et au Monde entier? L'Auteur, Djohn TANOH-NIAMKE.
Avant-propos
Après ses autres livres et essais politiques que sont:
1- COTE D'IVOIRE, la guerre des imbéciles,
2-COTE D'IVOIRE, Cahier d'un retour à la case-départ,
3-COTE D'IVOIRE, Bulletin de notes d'une dictature avortée,
Ce livre-ci, également un essai politique au sujet de la récente actualité en COTE D'IVOIRE, a un ton volontairement pimenté, salé, engagé et très pastoral, comme la prédication d'un Evèque, d'un Prètre, d'un Pasteur, d'un Imam ou de tout autre grand-maitre...
En effet, l'auteur, fidèle à son écriture, définie et dénommée « diplomatie sans frontière », dit sa part de vérité, rien que la vérité qui rougit seulement les yeux, sans jamais les casser!
C'est pourquoi, il ne passe pas par quatre chemins et par des détours pour affirmer, haut et fort, que Laurent GBAGBO est un héro sacrifié et une véritable victime expiatoire:
Oui et d'abord, Laurent GBAGBO a été sacrifié, par lui-même, pour ses propres ambitions démesurées d'affronter Félix HOUPHOUET-BOIGNY, la France, « Les Grandes Puissances », et par son idéologie socialiste, africaniste, patriotique et populaire...
Oui et ensuite, Laurent GBAGBO a été l'otage de sa propre famille, de son propre parti politique et des sectes évangéliques fondamentalistes.
Oui et enfin, Laurent GBAGBO a été une victime pour consolider les intérêts français et ivoiriens. L'Auteur, Djohn TANOH-NIAMKE
Introduction
En République de COTE D'IVOIRE, la vie et l'histoire de Laurent GBAGBO, ressemblent presque, trait pour trait, à l'histoire de « la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf. »
Avez-vous déjà lu cette fable de La Fontaine?
Dans tous les cas, c'est facile à comprendre en l'adaptant à la tragédie ivoirienne qui dure depuis les temps de fin de règne du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, Le Bélier de Yamoussoukro et qui volontairement, j'appelle ici dans ce livre, « le Bœuf de Yamoussoukro» que Laurent GBAGBO « la grenouille de Mama» a toujours voulu vaincre et humilier!
Chers amis lecteurs: Pour comprendre ce livre-ci, retenez que l'histoire ivoirienne est un ensemble de plusieurs témoignages!
En effet et selon l'histoire ivoirienne, Laurent GBAGBO «la grenouille de Mama » a toujours rêvé d'affronter et d'écraser Félix HOUPHOUET-BOIGNY « le Bélier et le Bœuf de Yamoussoukro », pour lui ravir et prendre sa place de Président de la République.
Dans ce livre-ci et comme dans la fable de LA FONTAINE, je me réjouis pour la brillante victoire du Bœuf sur la Grenouille!
Oui, humblement et modestement, dans ce livre-ci, j'affirme, haut et fort que, Laurent GBAGBO s'est d'abord sacrifié, lui-même, en affrontant, trop de « Grands Personnages et Défis ...»
Enfin, oui et mille fois oui: Laurent GBAGBO s'est, bel et bien, sacrifié et il est ensuite devenu une victime expiatoire de la françafrique. Le décor étant ainsi planté, bonne lecture à vous.
L’Auteur, Djohn TANOH-NIAMKE

Liste des Livres de Djohn TANOH-NIAMKE
En vente, en ligne sur internet ou en librairies en France :
1. COTE D’IVOIRE, Laurent GBAGBO, Héro sacrifié et victime expiatoire de la Françafrique et de l’Houphouétisme (Livre en vente en juillet 2015)
2. COTE D’IVOIRE, La dernière guerre des imbéciles Héritiers de Félix HOUPHOUET-BOIGNY :
ESSY AMARA et Charles KONAN-BANNY contre Alassane OUATTARA et Henri KONAN-BEDIE
(Livre en vente AOUT 2015)
3. COTE D’IVOIRE : Bulletin de notes d’une dictature avortée…
(Livre en vente en juin 2015)
4. COTE D’IVOIRE, Cahier d’un retour à la case-départ… (Livre en vente en juin 2015)
5. COTE D’IVOIRE : La Guerre des Imbéciles
(Livre en vente depuis novembre 2008)
Présentation de l’Auteur
Djohn TANOH-NIAMKE, Conseiller Technique et Diplomatique de Cabinet Ministériel, Spécialiste de la Coopération et de la Francophonie, Diplomate ivoirien de carrière, ayant déjà servi et travaillé à l’étranger, dans les Ambassades ivoiriennes au Brésil, en Israël, en Corée du Sud, en France, et en Afrique dans les Pays membres du Conseil de l’Entente (BENIN, Burkina Faso, COTE D’IVOIRE, Niger et Togo), Djohn TANOH-NIAMKE n’est plus à présenter aux internautes et aux lecteurs de la COTE D’IVOIRE et de l’Espace de la Francophonie….
En plus d’être un talentueux écrivain, l’Auteur est également un doué Chroniqueur diplomatique et politique, et un Blogueur activiste contre les coups d’état, les rébellions, les nationalismes et patriotismes identitaires, les fondamentalismes idéologiques et religieux…
Toutes ses œuvres sont des Essais Politiques Engagés en vue de faire prendre conscience aux ivoiriens et aux africains, que le Monde évolue rapidement, et dans tous les domaines, sauf la COTE D’IVOIRE et l’Afrique qui trainent, encore lentement, les pieds….