topblog Ivoire blogs

02/08/2017

Ma Lettre de remerciement au Président OUATTARA

COTE D’IVOIRE
Ma lettre de remerciements au Président Alassane OUATTARA pour la parfaite réussite des « Huitièmes Jeux de la Francophonie.
Excellence Monsieur Le Président de la République et « Cher Vieux-Père Alassane OUATTARA. »
Permettez-moi de m’adresser à votre Haute excellence, en « français nouchi », la langue et le langage des « ivoiriens d’en bas, de en-bas », que dis-je, le nouchi, cette discipline et cette matière non inscrite aux compétitions des huitièmes jeux de la Francophonie, mais ce merveilleux outil, ce nouchi qui a fasciné toutes les délégations étrangères…
Excellence Monsieur Le Président de la République : Ce n’est pas « le petit-diplomate et le petit fonctionnaire » qui vous parle, mais vous savez déjà, et comme toujours, que c’est moi, Djohn TANOH-NIAMKE, c’est moi le Prince Akan, le Prince de Bébou qui vous dit toujours la Vérité, qui vous adresse cette lettre de vérité…
Avant tout propos, ya fo-illie et puis ya likéfi à Abidjan et en COTE D’IVOIRE…C’est ADO qui règne un point et un trait…
ADO : Vous nous avez demandé « un ou deux mandats présidentiels pour nous apporter des solutions à nos problèmes » et nous voyons, tous les jours « vos solutions qui nous enjaillent… »
ADO : Vous me connaissez déjà très bien que moi, Djohn TANOH-NIAMKE, ce n’est pas le petit-diplomate ivoirien qui vous écrit, car moi, je ne sais pas baga-baga les gens…
Je dis seulement la Vérité…
Prési ADO : Vous êtes un vrai Prince de KONG et vous savez également que moi, votre petit, je suis également, un vrai prince AKAN de Bébou et de l’Indénié, qui dit la vérité, rien que la vérité qui rougit seulement les yeux mais qui ne les casse pas…
C’est pourquoi, Prési ADO, je vais bien, bien et bien-même te dire la vraie, vraie vérité dans cette Lettre de remerciements pour la parfaite réussite des huitièmes Jeux de la Francophonie…
• Première vérité : Président ADO, tu n’es pas un petit l’homme…Mais ce qui est dit, est dit, et un vrai Prince doit respecter sa parole…
-Excellence Monsieur Le Président de la République :
Le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY et nos ancêtres sont très fiers de vous, de vos prouesses et de vos réussites dans tous les domaines…
De 2011 à 2020 : En dix années de votre règne, la COTE D’IVOIRE et tous les ivoiriens, retiendront que Vous travaillez très bien, et très vite, pour le rayonnement de l’image de marque de notre pays, pour le développement économique, social et culturel de notre Nation…
Excellence Monsieur le Président de la République : Bravo et félicitations pour la parfaite organisation et pour la réussite des « huitièmes jeux de la Francophonie » qui se sont déroulées du 21 au 30 Juillet 2017 à ABIDJAN…
Le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, nos ancêtres et tous les Ivoiriens sont très fiers de vous…
Mêmes les Présidents Henri KONAN-BEDIE et Guillaume SORO, je pense et je sais qu’ils sont très fiers de Votre Excellence, mais comme il parait que, Vous êtes fâchés contre eux, c’est surement la raison pour laquelle ma Lettre de félicitations devance les leurs…Rires !!!
Oh Honte !!!
Abidjan, dormez seulement, Nous on avance et Nous sommes déjà à « devant-dougou pour 2020…Avec ADO ? Ou avec Qui ? »
Je sais et je pense qu’ils vont vous écrire pour vous féliciter…Les Présidents KONAN-BEDIE et SORO…
Deuxième vérité : Vraie, vraie-là, Prési ADO, ce n’est pas toi-même, qui nous as dit que Henri KONAN-BEDIE, C’est ton grand-frère de même père qui est le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY ?
Pourquoi, deux frères, peuvent-ils faire palabres, sans se réconcilier ?
Et puis, Nous sommes en Afrique, n’est-ce pas le Petit-frère, toi ADO, qui doit rendre visite à son Grand-frère, pour lui parler le premier et lui donner les nouvelles du Pays ? Tu veux demeurer Président après 2020 ?
Est-ce que ton Grand-Frère est informé par toi-même ?
Prési ADO : nous tous, on sait que c’est ton temps de règne et puis, tu es le seul Président de la République, mais ce n’est pas toi-même qui a demandé à ton Grand-Frère Henri KONAN-BEDIE de t’aider à bien gérer le Pouvoir suprême ivoirien ?
Au fait : Vous avez dit quoi-même dans votre « Appel ou Accord du 17 Septembre 2014 à DAOUKRO ? »
Troisième vérité : Prési ADO : Est-ce que tu as déjà dit à ton Grand-Frère Henri KONAN-BEDIE et à notre petit-frère SORO Guillaume que tu voudrais un troisième mandat présidentiel en 2020, pour la période 2020 à 2025 ?

Prési ADO : Vrai, vrai-là, toi-même, tu sais et tu connais comment KONAN-BEDIE et Guillaume SORO, ils t’ont aidé à prendre le Pouvoir Suprême de COTE D’IVOIRE-Là…
Prési ADO : ce n’est pas dans ma bouche que vous allez manger vos piments, vous les trois…
Mais comme Nous tous, Dieu nous aime et puis Nous aussi, on aime Dieu-là, C’est pourquoi, je mets ma bouche dans vos affaires de politiques…
Moi, je suis « la Voix des sans voix » :
Je peux vous parler, « Gbè et drap et ya fo-illie ; ya liquéfi…Car Nous tous, Nous sommes des enfants du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY…
Moi, je suis fatigué par vos palabres et par vos guerres imbéciles de succession : Depuis les temps anciens du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, en passant par les temps de règne de KONAN-BEDIE, de Robert GUEI, de Laurent GBAGBO et aujourd’hui de toi, Prési ADO :
Je vous ai toujours dit la vérité selon l’houphouétisme, selon la tradition de nos ancêtres et selon la bonne nouvelle de JESUS-CHRIST…
Prési ADO : Pardon, il faut faire la Paix avec Henri KONAN-BEDIE et Petit SORO…
Car tout est négociable, y compris ton éventuel troisième mandat, à conditions de mettre, et les formes et les fonds…
En conclusion : Prési ADO, il faut aller doucement, doucement et doucement, molo-molo et balle à terre…
Troisième mandat ou pas troisième mandat : ADO, sache que tu es déjà, rentré par la grande porte, dans l’Histoire de la République de COTE D’IVOIRE…
C’est Nous tous, on t’a mis là, Président de la république de COTE D’IVOIRE…Et c’est Nous tous, on peut te reconduire en 2020…Ou pas ?
Que Dieu te bénisse, Prési ADO et merci de saluer « Maman fanta-Gbè » de ma part…
J’attends, toujours, ma décoration et mon cadeau promis…
Enfin merci et mille fois mercis : Pour la réussite des huitièmes jeux de la Francophonie, surtout pour la réhabilitation et la rénovation de la Bibliothèque Nationale et du Musée des Civilisations d’Abidjan…
Djohn TANOH-NIAMKE
Diplomate, Ecrivain, blogueur, Chroniqueur diplomatique et politique.
-Précédemment Conseiller Technique de Cabinet Ministériel.
Mail= djohntanoh@gmail.com
https://www.edition999.info/_Djohn-TANOH-NIAMKE_.html







07:40 Publié dans Blog, Livre, Voyage, Web | Lien permanent | Commentaires (0)

25/07/2017

Soro Guillaume est pardonné...


COTE D’IVOIRE : Guillaume SORO est pardonné, purifié et sanctifié dans les derniers temps de la patience de Dieu…

-Ivoiriennes mes Sœurs,
-Ivoiriens mes frères,
-Chers lecteurs, internautes et amis de mes contributions,

En République de COTE D’IVOIRE, notre beau et grand pays, terre bénie, terre de prospérité et d’hospitalité, un grand miracle divin et humain vient de se produire, à savoir la déclaration, l’affirmation et la confession publique de l’acte de repentance et de demande de pardon de Son Excellence Monsieur Guillaume SORO, Président de l’Assemblée Nationale, Acteur majeur de la récente histoire de notre Nation depuis l’année 2002…
Loin de moi, l’intention de remuer les couteaux dans les plaies encore non cicatrisées des douloureuses crises, des guerres et des mutineries, atroces et sanguinaires, que nous avons, tous et toutes, connues et vécues.
Selon moi, cet acte de contrition est essentiellement inspiré par Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, par le Saint-Esprit et par Dieu Notre Père…
Mais avant de traiter notre thème sus visé de notre chronique, permettez-moi, Chers Lecteurs et Chères Lectrices, de féliciter le Président de la République de COTE D’IVOIRE et Son Gouvernement pour la brillante et parfaite organisation des « Huitièmes Jeux de la Francophonie à Abidjan. »
La Cérémonie Officielle d’Ouverture de ces Jeux a été féérique, magnifique, belle et exceptionnelle à l’image et à la ressemblance de la « Destinée Prophétique » de Terre de prospérité et d’hospitalité de la République de COTE D’IVOIRE, Notre Beau et Grand Pays que : Plus personne ne devra tirer vers le bas, dans les méandres des divisions, des guerres de succession, des crises et des mutineries, intempestives et imbéciles…
• Cette réussite, n’est-elle pas la démonstration parfaite des fruits de « Notre Union, de notre Discipline et de notre Travail, Tous et Toutes, Unis et Solidaires en RHDP? »
Avec le Président Alassane OUATTARA et Son Gouvernement « RHDP », La République de COTE D’IVOIRE est en train de redorer son image de marque, et de « notre Destin Commun », ternis et humiliés, par les guerres, les crises et les mutineries, imbéciles et intempestives…
Mes exhortations, mes supplications et mes prières sont que : Plus personne, ni Satan et ni aucun démon, ne puissent tirer vers le bas, la République de COTE D’IVOIRE, Notre beau et grand Pays, qui est en train de remonter la pente de « Sa Destinée Glorieuse d’une Nation de prospérité et d’hospitalité… »
C’est pourquoi, je me réjouis pour l’acte de demande de pardon, de repentance et de contrition de Son Excellence Monsieur Guillaume SORO, « Troisième ou Quatrième Personnalité protocolaire de l’Etat de COTE D’IVOIRE. »
En ce jour dominical ou l’Eglise prêche et enseigne « La Parabole du bon grain et de l’ivraie », traitons ensemble et commentons ensemble, l’actualité ivoirienne sus visée, à l’aune de la « Parole de Dieu, Son Evangile selon Saint Mathieu, au Chapitre treize. »
Après avoir lu, la Sainte Ecriture ci-dessus, retenons que :
-En chacun et chacune de Nous, tous et toutes, vivent et sommeillent, un Ange et un Démon ;
En d’autres termes : Le bon grain et l’ivraie, le bien et le mal,
Cohabitent en chacun de Nous…
-Il en est de même dans nos familles et dans nos Nations respectives… :
• Ou des riches cohabitent avec des pauvres ;
• Ou d’honnêtes citoyens vivent à cotés des voleurs, des pourris et des corrompus ;
• Ou des victimes de guerres, des crises et des mutineries doivent pardonner et demander pardon, eux-mêmes, et doivent également accepter le pardon de leurs bourreaux…
• Pourquoi, Dieu permet-il que : Dans chacun de Nous, dans nos familles et dans nos Pays respectifs, « Les bons grains poussent avec l’ivraie », ensemble, dans « la même terre, sur la même surface, dans les mêmes familles et dans les mêmes Nations ?
L’une des réponses, est que «la Patience est un autre Saint Nom de Dieu… »
Dieu Notre Père est patient, et Il attend toujours « Les temps de la Maturité, de la Moisson » pour séparer « les bons grains de l’ivraie… »
De peur qu’en enlevant, en arrachant, en détruisant et en tuant « L’ivraie et les mauvaises herbes », l’on puisse également déterrer et détruire les « Bonnes Graines… »
Dieu Notre Père permet cette « dualité humaine et spirituelle » dans l’optique que les bons grains croissent rapidement, et soient les plus nombreux, pour enseigner et pour répandre, « Sa Semence, Sa Parole qui est également l’épée de Sa Puissance à double tranchants. »
En d’autres termes : Là ou Dieu est en train d’accomplir Ses Œuvres merveilleuses et Ses Miracles, Là également sont présents, Satan le Diable et ses Démons…
N’est-ce pas le cas, actuellement, de notre beau et grand Pays, la République de COTE D’IVOIRE ?
Le vaillant peuple ivoirien doit pardonner et retenir que la vengeance appartient à Dieu et à Lui-Seul uniquement.
Le Bélier de Yamoussoukro, le Sage de l’Afrique, Notre Père Fondateur de la République de COTE D’IVOIRE moderne et modèle, a toujours affirmé que : « Le Monde évolue et Tout change…Seuls les imbéciles ne changent jamais. »
En chacun de nous, dans nos familles respectives et dans nos Nations : Les bons grains, les mauvais grains et l’ivraie se ressemblent, de sorte que, Dieu qui est « La Patience »,
Nous demandent, de toujours, attendre Son Temps de Maturité, Son Temps de la Moisson, pour séparer les bons grains, les mauvais grains et l’ivraie…
Nos impatiences humaines, nos colères et nos désirs de vengeance, s’opposent à la Grande Sagesse Divine, et à la Patience spirituelle et surnaturelle de Dieu…
N’est-ce pas le cas en République de COTE D’IVOIRE ?
• Il est à noter et à souligner que La Patience divine a des limites qui se manifestent aux temps de la maturité et de la moisson, à l’heure ou Dieu Lui-même sépare les Bons et les Mauvais…
• Il n’appartient donc pas à l’Homme de se venger, de se séparer des mauvais grains et de l’ivraie…
• Dieu n’aime pas les péchés et le Mal, mais pour ceux et pour celles, comme le Président Guillaume SORO, qui font leur confession, leur repentance, et qui demandent pardon, La Miséricorde divine et la Grâce de Dieu, leur sont, gratuitement, accordées et données.
• En République de COTE D’IVOIRE, on peut affirmer, au plan humain, au niveau spirituel et divin que « Le Président Guillaume SORO est pardonné, purifié et sanctifié aux derniers temps des limites de la patience de Dieu… »
• Tous et toutes, les « Co-auteurs et co-Acteurs » des différentes crises, guerres et mutineries en République de COTE D’IVOIRE, doivent, impérativement et humblement, suivre cet exemple audacieux et historique du Président Guillaume SORO…
• Qui sommes-Nous pour condamner, Ceux et Celles qui font leurs confessions, leurs repentances et qui demandent le pardon de Dieu et des Hommes ?
• Pour ma modeste part, sans préjugé et ni aucun jugement, je qualifie l’acte de repentance et de demande de Pardon du Président Guillaume SORO, comme « un acte surnaturel inspiré par Dieu. »
C’est un acte divin et hautement spirituel…
En effet, même, si « l’ex-Chef Rebelle Guillaume SORO » constituait avant, une sorte « d’ivraie et de mauvais grain » en République de COTE D’IVOIRE,
Il est redevenu, depuis sa confession, sa repentance, son acte de contrition et sa demande de pardon, Monsieur Guillaume SORO dis-je, est redevenu un « Bon Grain », sanctifié, pardonné et purifié par la Miséricorde de Dieu.

En Conclusion :
-Ivoiriennes mes Sœurs,
-Ivoiriens mes Frères,
-Chers Amis et Partenaires de la République de COTE D’IVOIRE, Terre bénie et prospère, seconde Patrie de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ :
• Prions, intercédons, chantons des cantiques, jeunons, adorons et louons Dieu Notre Père Tout-Puissant, pour que, chacun et chacune, des acteurs et des co-auteurs des divisions, des guerres et des mutineries, soient visités par l’Ange Gabriel, le Saint-Esprit et le Sang Puissant et Précieux de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ…
• Mon exhortation, ma prière et ma supplication sont qu’en République de COTE D’IVOIRE : Du plus Grand des Ivoiriens au Plus petit des citoyens, Que La Miséricorde divine et la Grâce de Dieu nous visitent, pour changer nos cœurs de pierre en cœurs de chair…
• Que chacun et chacune de Nous, Ivoiriens et Ivoiriennes, fassent sa propre repentance, sa propre confession et sa propre demande de pardon, aux ivoiriens et à Dieu, car les temps de maturité, de moisson, de récolte et de « séparation des bons grains, des mauvais grains et de l’ivraie », ces temps derniers de la fin de la patience de Dieu, sont déjà annoncés et prêchés, afin que Nous, toutes et tous, puissions bénéficier la grâce divine et de la Miséricorde de Dieu…
• Que Ceux et Celles qui ont des oreilles écoutent, méditent et comprennent « La Parole » que Dieu révèle et met dans la bouche de ses plus petits orphelins et avortons que Nous sommes, et dont je suis, très fier et honoré, d’être l’un des dignes et intrépides Ambassadeurs…
• Amen ! Amen et Amen !
• Paix et Joie dans vos cœurs !
• Que le Puissant et Précieux Sang de Notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ l’Unique Agneau de Dieu, qui ôte les péchés du Monde,
Nous couvre, Nous lave, nous guérisse et nous bénisse éternellement…Amen !
Bon dimanche et bonne semaine, à toutes et à tous.
Djohn TANOH-NIAMKE
-Diplomate, Ecrivain, Blogueur, Chroniqueur Diplomatique et Politique.
-Précédemment Conseiller Technique de Cabinet Ministériel
-Auteur de plusieurs Livres, Publications et Contributions, parmi lesquels les Essais suivants :
1. COTE D’IVOIRE : La Guerre des Imbéciles,
2. COTE D’IVOIRE : Cahier d’un Retour à la Case-Départ ;
3. COTE D’IVOIRE : Bulletin de Notes d’une Dictature avortée ;
4. Laurent GBAGBO : Héros sacrifié ?
5. Pour l’émergence économique, Voici l’Afrique que Nous voulons…
Mail : djohntanoh@gmail.com
Site d’écrivain :
https://www.edition999.info/_Djohn-TANOH-NIAMKE_.html











COTE D'IVOIRE: Sous le Règne des Blakoros...

COTE D’IVOIRE
Sous le règne « des Blakoros », ces hommes et ces femmes sans honneur et ni pudeur !
-Ivoiriennes mes sœurs,
-Ivoiriens mes frères,
-Chers frères et sœur d’Afrique et d’ailleurs,
-Chers amis lecteurs et lectrices de mes blogs, de mes sites, de mes livres, de mes nombreuses Contributions distribuées, gratuitement et virtuellement, sous formes de sermons, de prédications et de conférences, sur les réseaux sociaux.
En ce jour dominical qui est consacré par l’Eglise à l’annonce de «La Parabole du semeur qui est sorti pour semer », Lire dans la Bible, l’Evangile de Jésus-Christ selon Saint Mathieu, au chapitre treize :
Permettez-moi également à mon modeste niveau, respectueusement, d’apporter ma semence dans vos cœurs troublés, par « le retour intempestif et nocif des divisions politiques au RHDP et des tentatives de mutineries militaires », dans cette terre de la République de COTE D’IVOIRE, terre constamment déstabilisée, troublée et humiliée…par des Blakoros !
Oui et mille fois oui : Vous m’avez bien lu et bien compris que cette prédication ayant pour thème :
« COTE D’IVOIRE, Sous le règne des Blakoros, ces hommes et ces femmes sans honneur et ni pudeur », cette Contribution dis-je, s’adresse particulièrement aux sempiternels et éternels fossoyeurs de la République de COTE D’IVOIRE…
Ces odieux et ces méchants « diviseurs communs », ces ennemis de la culture du dialogue et de la paix…
Un adage populaire affirme que : « Si l’on n’aime pas le lièvre, il faut au moins reconnaitre qu’il a de longues oreilles et surtout reconnaitre qu’il court très vite… »
Pour la courte période de l’année 2010 à Juin 2017 : Il faut reconnaitre que la cohésion et l’union de tous les houphouétistes a permis, rapidement et fièrement, à notre beau et grand pays, la République de COTE D’IVOIRE de se développer intensément en matières d’infrastructures économiques et sociales :
Oui et mille fois oui : L’union fraternelle et sacrée des Présidents Henri KONAN BEDIE, Alassane OUATTARA et Guillaume SORO, et de leurs nombreux militants, cette union dis-je est un ciment, un préalable, un gage, une caution et une garantie pour éviter à notre pays de retomber dans les crises politiques et militaires et dans des climats d’instabilités chroniques qui ternissent la glorieuse image de marque de notre beau et grand pays, la République de COTE D’IVOIRE.
Alors qui sont les blakoros, ces hommes et ces femmes, sans honneur ni pudeur, qui créent toujours des divisions politiques, et des mutineries militaires, troublant notre quiétude et ternissant l’image de marque de notre pays ?
Trop c’est trop !!! Et assez, c’est également assez !!!
• Pourquoi troubler la République de COTE D’IVOIRE à qui le Monde entier fait confiance par sa récente élection au Conseil de Sécurité de l’ONU ?
• Pourquoi opérer des attaques de camps militaires, à seulement quelques jours des Huitièmes Jeux de la Francophonie à ABIDJAN qui est un grand honneur fait aux ivoiriens et à la République de COTE D’IVOIRE qui accueillent bientôt près de 5.000 Personnalités mondiales?
• Vraiment, je ne comprends pas ces ivoiriens, ces blakoros, ces hommes et ces femmes, sans honneur et ni pudeur qui troublent constamment, politiquement et militairement, notre beau pays, la République de COTE D’IVOIRE!
En Conclusion :
En République de COTE D’IVOIRE, il temps et il est grand temps que le Président de la République et son Gouvernement prennent les décisions idoines et appropriées pour garantir définitivement la paix, et pour rétablir la discipline, au niveau politique et militaire…
Trop c’est trop ! Et assez c’est assez !
Sinon, le vaillant peuple ivoirien risque, lui-même, un beau matin de surprendre tout le monde…
Que Le Président de la République et son Gouvernement mettent fin à la récréation des hommes politiques et des soldats…Ces Blakoros, sans honneur et sans pudeur qui troublent notre paix, notre stabilité politique et le rayonnement de notre image de marque difficilement acquis au prix fort de trois mille morts en 2010-2011 !
En cas de cas, il n’y a que deux cas présentement :
Premier cas : Ou le Président de la République et son Gouvernement gagnent en rétablissant la paix et l’ordre.
Deuxième cas : Ou les Blakoros gagnent…
La Vérité est un autre Nom de Dieu, et les vrais adorateurs de Dieu ont l’obligation de dire la Vérité, rien que la Vérité qui rougit seulement les yeux, sans jamais les casser…
Bon dimanche à tous et à toutes.
Dans la paix et dans la joie de Notre Dieu, de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. Amen !
Djohn TANOH-NIAMKE
-Diplomate, Ecrivain, Blogueur, Chroniqueur diplomatique et politique.
-Précédemment Conseiller Technique de Cabinet Ministériel.
-Auteur de plusieurs livres, publications et contributions.
Mail : djohntanoh@gmail.com
Sites et Blogs :
https://www.edition999.info/_Djohn-TANOH-NIAMKE_.html
http://lecabrimort.blogspot.com/