topblog Ivoire blogs

22/11/2011

Mes commentaires de la visite papale au BENIN

Chronique diplomatique :
Mes commentaires au sujet de la visite papale au BENIN.
Du vendredi 18 au dimanche 20 novembre 2011, Sa Sainteté le Pape BENOIT XVI(16), a grandement honoré et béni toute l’Afrique entière par un séjour papal en terre africaine au BENIN.
Cette visite papale, riche et dense, a été l’occasion pour le Souverain Pontife de jouer pleinement ses rôles de Chef d’Etat du Vatican, d’exercer ses devoirs de Très Digne Successeur de Saint Pierre et de Chef de l’Eglise de Notre Seigneur et Sauveur JESUS CHRIST.
Que l’on veuille ou pas, l’Afrique est désormais une Terre bénie, spirituellement et physiquement en route pour l’émergence spirituelle et économique :
L’Afrique, nouvelle terre de prédilection des visites successives papales est totalement sortie de l’ignorance et des manques de connaissance :

La Bible, n’affirme-t-elle pas que le Peuple de DIEU péri par manque de connaissance et de Lumière ?
Après les nombreuses visites du Défunt Pape JEAN PAUL II en AFRIQUE et Celles de Son Digne Successeur BENOIT XVI dont la dernière est l’objet de cette Chronique :
• L’Afrique n’est-elle pas aujourd’hui « La Nouvelle Patrie de JESUS CHRIST ? »
• L’Afrique n’est-elle pas sortie des ténèbres ?
• L’Afrique n’est-elle pas inondée et arrosée de bénédictions divines ?
A toutes ces questions, mes réponses sont : Oui et Amen !
Par les ondes de la télévision, j’ai suivi attentivement cette dernière visite papale au Bénin et Cela m’a fait du Grand Bien :
Le Messager de JESUS CHRIST et Successeur de Saint Pierre, Sa Sainteté le Pape BENOIT XVI a tenu au BENIN de nombreux discours que j’appelle « La Diplomatie Sans Frontières» :
Deux morceaux de phrases qui m’ont profondément touché :
« …Que les Dirigeants Politiques Africains ne privent pas les Peuples africains d’espoir, d’espérance, de paix, de bonne gouvernance, de développement et de démocratie… »
« ….Que les Evêques et les Prêtres vivent dans l’humilité, la chasteté et la pauvreté à l’exemple de notre Seigneur et Sauveur JESUS CHRIST : Qu’ils se consacrent à leur Ministère Pastoral et qu’ils abandonnent les jouissances matérielles… »
En un mot comme en mille, les temps des discours et des langages obscurs, soient disant diplomatiques sont dépassés et périmés, y compris dans l’Eglise Universelle :
Nous sommes dans les Temps de Vérité, de Lumière, de Connaissance et du Saint Esprit…
Bravo et Félicitations au Pape et à Tous Ces Hauts Dignitaires de l’Eglise Catholique qui au cours de cette visite papale béninoise et africaine, ont tenu des discours clairs, limpides, précis, concis et sans faux-fuyants !
En conclusion, je reviens à mon slogan houphouétien à savoir que le Monde évolue (et a même très évolué) et que seulement les imbéciles ne changent pas !
Quels évolutions et changements extraordinaires dans l’Eglise Universelle depuis une trentaine d’années, inaugurés par le Pape JEAN PAUL II, suivis et continués par le Pape BENOIT XVI ?
Oui, L’Eglise Catholique a changé et a profondément évolué !
Oui, le Pape BENOIT XVI en séjournant, en dormant pendant trois jours au BENIN, non loin des autels, temples et sanctuaires du Vaudou, il a apporté l’onction divine et le sang de l’Agneau de DIEU pour purifier notre Terre d’Afrique, naguère dans les pratiques et adorations ancestrales qui nous éloignent de JESUS CHRIST, notre Seigneur et Sauveur qui est le Seul Médiateur, l’ Alpha et L’Oméga…
Oui, le Sang précieux de JESUS CHRIST a annulé les autres sangs, les rites et rituels vaudous….
Enfin, Autre Symbole fort de ce séjour papal au BENIN : Le Pape BENOIT XVI a été l’Hôte de Marque, non seulement du Pays du Vaudou, mais il a été également et fraternellement accueilli par un Fidèle Chrétien Protestant qui est Chef d’Etat du BENIN, à savoir Son Excellence Monsieur le Docteur YAYI BONI.
Oh honte, humiliation et malédictions, à toutes et à tous ces extrémistes sectaires, cachés dans les différentes confessions religieuses et qui sont de véritables enfants des divisions, du diable et de Satan !
Qui vous a dit que DIEU fait des différences entre les différentes religions, catholiques, évangéliques, etc… ?
Merci, Bravo et Félicitations au Pape BENOIT XVI pour cette visite inoubliable et pleine de symboles de Sagesse.
TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
Fondateur de :
Diplomatie Sans Frontières,
Ivoiriens Sans Frontières
http://tanohniamke.net
http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com
http://diplomatiesansfrontieres.over-blog.com
http://ivoirienssansfrontières.over-blog.com






17/11/2011

COTE D'IVOIRE: Leçons d'humilité des magistrats.

Chronique diplomatique :
COTE D’IVOIRE, Leçons d’humilité des Magistrats
Le mercredi 16 novembre 2011, juste le lendemain de la fête nationale de la paix en COTE D’IVOIRE, saisissant l’occasion de l’audience solennelle de la rentrée des activités de l’année judiciaire( 2011 à 2012) de la Cour Suprême ivoirienne, Son Excellence Monsieur KONE MAMADOU, Président de cette haute Institution étatique, a dit sa « part de vérité » au sujet de la récente guerre ivoirienne :
Il a instamment invité ses Collègues Magistrats ivoiriens à reconnaitre leurs responsabilités dans ladite crise et surtout à demander le pardon du brave peuple de COTE D’IVOIRE…
Quelle belle leçon d’humilité !
Qui a dit mieux que lui depuis la fin de cette sale guerre ?
Avant de revenir à ce thème de notre chronique, permettez-moi de vous donner quelques autres « Nouvelles » :
• Compte-rendu de ma « Quinzaine Nationale de l’Amour, de la Paix, du Pardon et de la Réconciliation. »
Disons-le tout crument et rapidement :
Selon moi, les ivoiriens et les ivoiriennes ne sont pas encore prêts d’oublier leur récente et douloureuse histoire….
Et surtout de pardonner aux auteurs, co-auteurs, complices de la crise postélectorale sanglante….
En un mot comme en mille, le traumatisme a été très béant et profond et les cœurs ont été profondément blessés et atteints : Dans ces conditions, il n’y a que les prières et les méditations en silence qui peuvent apporter des soulagements et des guérisons….
C’est pourquoi, la Quinzaine Nationale de l’Amour, de la Paix du Pardon et de la Réconciliation s’est déroulée sous une forme de campagne médiatique, sous une forme de sensibilisation de « bouche à bouche », d’église à église, de temple à temple et de mosquée à mosquée, etc….
Oui, vous l’avez compris, l’amour, la paix, le pardon et la réconciliation sont d’abord des notions et des valeurs spirituelles…Et il nous faut encore prier car les Cœurs des Ivoiriens sont encore fermés aux valeurs et richesses spirituelles !
Enfin, de mon point de vue, le Président Charles KONAN BANNY et les Hauts Dignitaires de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation, ont encore de véritables « morceaux d’os sur la planche » en lieu et place d’avoir du pain sur la planche !
Que Dieu Notre Père les aide, les guide et les soutienne dans cette Mission presqu’impossible, humainement parlant, tellement les cœurs des ivoiriens saignent et pleurent encore : J’en ai fait l’expérience et je sais de quoi je parle….
• Autre Nouvelle importante en COTE D’IVOIRE :
Les voyages présidentiels de Son Excellence Monsieur le Président Alassane Dramane OUATTARA au BENIN, au TOGO, au NIGER et au BURKINA FASO, ces visites-là dis-je, sonnent le réveil et la renaissance du Conseil de l’Entente : Pour ceux et celles qui ne le sauraient pas encore, le Conseil de l’Entente, crée le 29 mai 1959 à Abidjan, par le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY et Ses Pairs Chefs des Etats, cette institution-là est composée de cinq(05) Pays liés comme les cinq doigts d’une main. Ce sont : le BENIN, le BURKINA FASO, la COTE D’IVOIRE, le NIGER et le TOGO.
Le Conseil de l’Entente a été pour ces Etats-là, un puissant instrument politique de solidarité du voisinage, de lutte contre la pauvreté et de coopération régionale :
Depuis une dizaine d’année, le conseil de l’entente est rentré dans un profond coma mortel….
Pour y avoir travaillé pendant cinq ans en qualité de Chargé de Mission du Secrétaire Général, je me suis vu dans l’obligation de jouer les rôles de chantre, de griots et de vuvuzela politique et diplomatique en vue de la résurrection et de la renaissance de ce Conseil de l’Entente, naguère si cher et précieux au Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY et aux Etats Membres…..
Modestement et humblement, je suis heureux d’avoir participé à cette victoire houphouétienne….
Bravo et Félicitations au Président Alassane Dramane OUATTARA et aux CHEFS d’Etats des Pays Membres du CONSEIL DE L’ENTENTE pour sa résurrection et sa renaissance…
Chers Amis Lecteurs et Internautes,
A présent, terminons notre propos par le sujet de ce jour, à savoir les leçons d’humilité du Président de la Cour Suprême de COTE D’IVOIRE et des Magistrats ivoiriens :
Selon moi, depuis la fin de cette crise postélectorale incongrue, saugrenue et imbécile ayant entrainé la mort de trois mille(3000) Martyrs, Aucun Responsable Politique de Gauche, du Centre, de Droite, de tous les bords et acabits politiques, n’a encore pris la Parole pour reconnaitre ses Responsabilités et Celles des Politiciens ivoiriens….
De même, aucun Haut Dignitaire Militaire ivoirien n’a encore parlé….
De même, aucun Haut Dignitaire Religieux n’a encore reconnu les Responsabilités de ces faux prophètes –militants politiques !
Et les ex-rebelles ?
Et les fanatiques et extrémistes Patriotes ?
Et les Parrains et Recruteurs des Milices, ou sont-ils ?
Le Président de la Cour Suprême ivoirienne, Son Excellence Monsieur KONE MAMADOU et tous les Magistrats de COTE D’IVOIRE, pour avoir reconnu leurs parts de Responsabilités dans la récente crise, ils méritent respect et admiration, pour leur courage et humilité !
Mieux, ils ont demandé le pardon du vaillant Peuple de COTE D’IVOIRE !
Qui dit mieux ?
Ni le Front Populaire Ivoire(FPI),
Ni le Rassemblement des Républicains(RDR),
Ni le Parti Démocratique de COTE D’IVOIRE(PDCI),
Ni les Autres Conglomérats et Partis Politiques ivoiriens,
Ni la Société Civile,
Ni les Elèves et Etudiants,
Ni les Militaires de tous les bords,
Ni les Religieux,
Ni les Chefs Coutumiers,
Je dis bien personne en COTE D’IVOIRE, n’a encore eu respect, considération et compassion pour le vaillant peuple de COTE D’IVOIRE comme viennent de le faire, de manière solennelle, le Président de la Cour Suprême et le Magistrats de COTE D’IVOIRE.
Je prie pour que leur exemple serve de modèle à tous ces Politiciens, Patriotes, Miliciens et Militaires Extrémistes qui nous ont enfoncés dans cette récente et douloureuse guerre !
La Paix qui est un préalable du Développement économique, dépend très fortement des comportements des Politiciens et des Hauts Dignitaires dans tous les domaines :
La vérité rougit seulement les yeux, mais il ne les casse jamais, tel est le label et le concept de ma « Diplomatie Sans Frontières », que dis-je, de ma littérature et de mon écriture engagée et pimentée….Pour que la COTE D’IVOIRE et l’AFRIQUE changent et se développent…
TANOH NIAMKE,
Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur Diplomatique,
Fondateur de :
-Diplomatie Sans Frontières,
-Ivoiriens Sans Frontières.
http://tanohniamke.net
http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com
http://leblogdetanohniamke.blogspot.com
http://diplomatiesansfrontieres.over-blog.com
http://ivoirienssansfrontieres.over-blog.com



04/11/2011

COTE D'IVOIRE: Hommage à Amédée Pierre

COTE D’IVOIRE :
Hommage à Amédée Pierre, le Doyen des Artistes
La mort, cette voleuse et menteuse illusion face à la vie éternelle, vient encore de frapper de sa marque indélébile la grande famille des artistes ivoiriens en général, et celle des musiciens, auteurs-compositeurs en particulier.
Comment rendre les honneurs et les hommages au Doyen Amédée Pierre sans parler de mon enfance à Aboidjikro dans la banlieue proche d’Abengourou ?
Pourrai-je témoigner véritablement, à titre lointain et personnel, d’un grand génie dont « j’ai aimé et adoré la musique » dans ma jeunesse en 1968 et dont j’ai véritablement fait connaissance physique en 2007 ?
Dans cet exercice intellectuel, dans cette chronique culturelle et dans cette épître de fan et de profane, je m’évertuerai à dire l’essentiel de la vie du Doyen Amédée Pierre telle que je l’ai connue et ressentie :
1- Amédée Pierre, l’idole de mon enfance à Aboidjikro :
Pour ceux et celles qui me connaissent véritablement (je ne parle pas des colporteurs de rumeurs et de fausses nouvelles) : Ceux-ci et celles-là savent que je suis le fruit de la bourgeoisie paysanne d’Aboidjikro, campement de mes parents situé à quelques encablures d’Akoikro et de Kouassibéniékro, sur la route non bitumée reliant la grande ville régionale d’Abengourou à la sous-préfecture d’Amélékia.
Aboidjikro de mon enfance dans les années 60, n’est pas celle d’aujourd’hui ou la mort a semé la ruine et la désolation….
En effet, naguère, dans les temps anciens et florissants, Aboidjikro était une bourgade de référence ou vivaient mon père et ses parents, des apolloniens, que dis-je des N’zima, fiers et prospères que sont les : TANOH, EZANIN BACON, ECHIMANE, AHOUA, NIAMKEY, etc…
Tenez : De 1960 à 1970 déjà à cette époque, il y avait un groupe électrogène à Aboidjikro !
Et c’est exactement pendant mon enfance paysanne et dorée que j’ai écouté la radio, pour la première fois !
Miracle ! Mes premiers sons radiophoniques entendus sont les musiques d’Amédée Pierre, puis de François LOUGAH !
En un mot comme en mille, depuis belles lurettes, je suis un amoureux des talents extraordinaires d’Amédée Pierre et de François LOUGAH !
Oui, je parle de la belle époque de la COTE D’IVOIRE du vrai patriotisme équilibré ou la radio et la télévision servaient à la promotion et à l’éclosion des compétences, des talents et des vrais modèles de notre société ivoirienne :
Je ne parle pas cette nouvelle radiodiffusion et télévision ivoirienne des temps récents de coups d’état, de rébellions, de milices et de patriotismes alimentaires et extrémistes !
Oui, Amédée Pierre m’a été révélé par sa douce et extraordinaire musique diffusée, presque journellement, à la radio et à la télévision ivoirienne pendant mon enfance.
Dans ces temps anciens de mon enfance dorée, ceux et celles qui avaient des compétences et talents étaient véritablement des exemples, des modèles et de vrais Ambassadeurs de la COTE D’IVOIRE !
Je ne parle pas de ces Ambassadeurs fonctionnaires et alimentaires qui ont pris notre carrière en otage !
Pauvre COTE D’IVOIRE des temps des coups d’état, des rébellions, des milices, des patriotes extrémistes et des médiocres !
Oui, honte, humiliation et malédictions à Vous, toutes et tous, les médiocres qui avez achetez vos concours administratifs et professionnels pour être hissés et perchés, orgueilleusement, aux sommets des Hautes Fonctions Etatiques, Et qui méprisez tout le Monde y compris les humbles, les veuves et les orphelins !
Comme un Psalmiste, un Prophète, un Prêtre, un Pasteur ou un Imam : Je crie dans le désert de vos vies qu’il vaut mieux être un infirmier doué de talents et de compétences comme Amédée Pierre, le Doyen des Artistes ivoiriens….
Que d’être un Ambassadeur, un Préfet, un Professeur, etc..Sans valeur, sans saveur ni odeur !
Oui, Amédée Pierre est un véritable génie et un monument impérissable du riche patrimoine culturel ivoirien….
2 Mes Rencontres avec le Doyen Amédée Pierre :
En 2007, Dieu a voulu que je rencontre Amédée Pierre et les Membres de sa famille, et depuis lors, nous sommes devenus des Amis et je me considère, presque comme un Membre proche de sa fratrie….
Agréable surprise : j’ai même été personnellement invité et présent physiquement à la cérémonie de son mariage célébré à la Mairie de Treichville : De là, nous sommes allés fêter au Foyer des Jeunes de Marcory…. Puis le lendemain, nous avons dansé et déjeuné dans un restaurant au bord de la lagune ébrié à Blokauss.
Selon moi, le Doyen Amédée Pierre était d’une courtoisie angélique : C’était un Grand Homme de Grandes Valeurs Humaines : simplicité, humilité et attention soutenue pour tous les humains…
C’est dommage que la COTE D’IVOIRE ne célèbre ses Génies, ses Talents et ses Compétences qu’à titres posthumes : De toutes les façons, Personne n’est un vrai Prophète dans son Propre Pays….
Moi-même, votre Humble Serviteur, en ma qualité d’écrivain, de blogueur et de chroniqueur diplomatique, je suis plus aimé, plus connu et mes œuvres sont plus appréciées à l’étranger qu’en COTE D’IVOIRE ou « Certains Apprentis Sorciers qui n’ont pas encore compris qu’internet est une révolution culturelle, cherchent à me tuer ou à tuer mes talents et compétences d’Artiste :
Qui vous a dit qu’un Diplomate qui est écrivain, blogueur et chroniqueur, n’est pas Artiste ?
Qui vous a dit qu’un Chroniqueur Diplomatique n’est pas un Journaliste ?
ADIEU, Doyen Amédée Pierre,
ADIEU PAPA, Amédée Pierre,
Pardonne-moi Papa, d’avoir saisi l’occasion de cette Tribune d’Hommage pour régler des comptes aux médiocres et aux imbéciles (au sens houphouétien de ce terme à savoir, ceux qui ne changent jamais) !!!
Ceux et Celles qui ne savent qu’apprécier les œuvres de leur ventre et de leur bas ventre ! Et non les œuvres culturelles et spirituelles !
Yako, à ton gendre, mon ami le Commissaire YORO qui ne pourra certainement pas assister à tes funérailles…
AYOKA, à toi Véronique (Mme YORO), la fille ainée d’Amédée Pierre,
Ayoka, à toi Chantal, mon amie et une Autre fille du Doyen : Je te sais très affectée car tu étais très attachée à ton Père et tu lui ressemblais comme une goutte d’eau…
Mes Condoléances les plus sincères et attristées, à tous les Parents et Amis d’Amédée Pierre, à tous les Artistes et à toute la COTE D’IVOIRE, réunifiée, une et indivisible, belle, prospère et hospitalière.
Vive la COTE D’IVOIRE, Terre d’éclosion des Talents et des Compétences.
TANOH NIAMKE Djohn,
Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur Diplomatique.
http://tanohniamke.net
http://tanohniamke.wordpress.com
http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com
http://tanoh.niamke.over-blog.net