topblog Ivoire blogs

14/02/2012

Chronique culturelle: La coupe d'Afrique a refusé de venir en COTE D'IVOIRE...

Chronique culturelle : Madame la Coupe d’Afrique a refusé de servir d’alibi à la Réconciliation Nationale en COTE D’IVOIRE.

La vingt-huitième Coupe d'Afrique des Nations(CAN) de football s'est déroulée du 23 janvier au 12 février 2012: Elle a été Co-organisée par les "Deux Petits Emirats Pétroliers Africains" que sont la Guinée Equatoriale et le GABON.
Oui, ces deux Pays Africains-là, par leur développement économique rapide et prestigieux pourraient devenir très rapidement des Etats émergents qui feront certainement la fierté de toute l'AFRIQUE...
Pourvu que la stabilité politique et la grandiose vision économique demeurent de générations en générations:
Bravo et Félicitations au Gabon et à la Guinée Equatoriale pour la parfaite organisation de cette CAN et surtout d'avoir montré au Monde entier que des modèles de "DUBAI" , de SEOUL, de HONG-KONG, etc..Sont en construction en Afrique Noire...Je l'ai toujours affirmé que le Développement de l'Afrique est d'abord une Affaire de Vision et de Volonté politiques de nos Dirigeants: Bravo et Félicitations aux Présidents Ali Bongo et Théodore OBIANG GUEMA...
A présent, parlons un peu de cette Coupe d’Afrique des Nations et de sa Finale ayant opposé l'équipe de COTE D'IVOIRE à celle de la ZAMBIE:
-Le football a sa propre logique autre que la Logique universelle, sinon comment comprendre que les Eléphants de COTE D'IVOIRE, doués et expérimentés, n'ayant encaissé aucun but en six matchs dont cinq victoires et un nul,comment comprendre dis-je que la merveilleuse équipe de mon Pays ait été battue par cette jeune Equipe de la ZAMBIE?
-La Dame Coupe Africaine, serait-elle une épouse infidèle qui au dernier moment a délaissé son époux au profit d'un jeune et beau amant?
-Ou bien, cette Dame Coupe serait-elle fâchée contre Didier DROGBA qui a raté le penalty de la victoire ivoirienne?
-Ou bien la Coupe d'Afrique, refuse-t-elle de venir servir de "faire-valoir" et d'alibi à La Réconciliation Nationale de la COTE D'IVOIRE?
En effet, tous les ivoiriens et toutes les ivoiriennes, du Président de la République Alassane Dramane OUATTARA jusqu'au plus petit citoyen ivoirien, Tous et Toutes, attendaient impatiemment cette Coupe, que dis-je, "Cette Belle Dame" qui nous a été infidèle et capricieuse....
Nos coeurs sont tristement blessés par cette haute trahison...
Nous sommes tristes et perturbés par cette mauvaise nouvelle de cette défaite imméritée...
Mais, il nous faut essuyer courageusement nos larmes pour nous remettre vaillamment au travail:
-En reconstruisant et en équipant en infrastructures modernes notre Pays, comme le GABON et la Guinée Equatoriale...
-En formant une nouvelle équipe de football rajeunie et rafraîchie car les Zambiens ont gagné par ce qu'ils étaient plus jeunes, plus frais et plus déterminés...
-En passant aux Actes, aux Actions et aux Travaux de Notre Réconciliation Nationale que Nous devons impérativement faire sans "Madame la Coupe d'Afrique" qui a refusé de venir servir d'alibi et de faire valoir à ladite Réconciliation ivoirienne: La preuve? Didier DROGBA, Membre influent de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation, n'a-t-il pas raté l'unique occasion de notre victoire?
Que Dieu notre Père TOUT-PUISSANT nous bénisse et nous aide à oublier cette douleur de la CAN et à véritablement nous réconcilier sans faux fuyants, sans alibi et ni faire-valoir...
TANOH NIAMKE Djohn
Diplomate, Écrivain, Blogueur et Chroniqueur.
Mail=tanohniamke@hotmail.fr


.




Chronique culturelle: La coupe d'Afrique a refusé de venir en COTE D'IVOIRE...

Chronique culturelle : Madame la Coupe d’Afrique a refusé de servir d’alibi à la Réconciliation Nationale en COTE D’IVOIRE.

La vingt-huitième Coupe d'Afrique des Nations(CAN) de football s'est déroulée du 23 janvier au 12 février 2012: Elle a été Co-organisée par les "Deux Petits Emirats Pétroliers Africains" que sont la Guinée Equatoriale et le GABON.
Oui, ces deux Pays Africains-là, par leur développement économique rapide et prestigieux pourraient devenir très rapidement des Etats émergents qui feront certainement la fierté de toute l'AFRIQUE...
Pourvu que la stabilité politique et la grandiose vision économique demeurent de générations en générations:
Bravo et Félicitations au Gabon et à la Guinée Equatoriale pour la parfaite organisation de cette CAN et surtout d'avoir montré au Monde entier que des modèles de "DUBAI" , de SEOUL, de HONG-KONG, etc..Sont en construction en Afrique Noire...Je l'ai toujours affirmé que le Développement de l'Afrique est d'abord une Affaire de Vision et de Volonté politiques de nos Dirigeants: Bravo et Félicitations aux Présidents Ali Bongo et Théodore OBIANG GUEMA...
A présent, parlons un peu de cette Coupe d’Afrique des Nations et de sa Finale ayant opposé l'équipe de COTE D'IVOIRE à celle de la ZAMBIE:
-Le football a sa propre logique autre que la Logique universelle, sinon comment comprendre que les Eléphants de COTE D'IVOIRE, doués et expérimentés, n'ayant encaissé aucun but en six matchs dont cinq victoires et un nul,comment comprendre dis-je que la merveilleuse équipe de mon Pays ait été battue par cette jeune Equipe de la ZAMBIE?
-La Dame Coupe Africaine, serait-elle une épouse infidèle qui au dernier moment a délaissé son époux au profit d'un jeune et beau amant?
-Ou bien, cette Dame Coupe serait-elle fâchée contre Didier DROGBA qui a raté le penalty de la victoire ivoirienne?
-Ou bien la Coupe d'Afrique, refuse-t-elle de venir servir de "faire-valoir" et d'alibi à La Réconciliation Nationale de la COTE D'IVOIRE?
En effet, tous les ivoiriens et toutes les ivoiriennes, du Président de la République Alassane Dramane OUATTARA jusqu'au plus petit citoyen ivoirien, Tous et Toutes, attendaient impatiemment cette Coupe, que dis-je, "Cette Belle Dame" qui nous a été infidèle et capricieuse....
Nos coeurs sont tristement blessés par cette haute trahison...
Nous sommes tristes et perturbés par cette mauvaise nouvelle de cette défaite imméritée...
Mais, il nous faut essuyer courageusement nos larmes pour nous remettre vaillamment au travail:
-En reconstruisant et en équipant en infrastructures modernes notre Pays, comme le GABON et la Guinée Equatoriale...
-En formant une nouvelle équipe de football rajeunie et rafraîchie car les Zambiens ont gagné par ce qu'ils étaient plus jeunes, plus frais et plus déterminés...
-En passant aux Actes, aux Actions et aux Travaux de Notre Réconciliation Nationale que Nous devons impérativement faire sans "Madame la Coupe d'Afrique" qui a refusé de venir servir d'alibi et de faire valoir à ladite Réconciliation ivoirienne: La preuve? Didier DROGBA, Membre influent de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation, n'a-t-il pas raté l'unique occasion de notre victoire?
Que Dieu notre Père TOUT-PUISSANT nous bénisse et nous aide à oublier cette douleur de la CAN et à véritablement nous réconcilier sans faux fuyants, sans alibi et ni faire-valoir...
TANOH NIAMKE Djohn
Diplomate, Écrivain, Blogueur et Chroniqueur.
Mail=tanohniamke@hotmail.fr


.




10/02/2012

COTE D'IVOIRE: Le Président OUATTARA doit tenir ses promesses.

COTE D’IVOIRE : Le Président OUATTARA doit tenir ses promesses pour régner et gouverner ce pays jusqu’en 2020 en vue de son émergence économique.
-Chers Amis internautes de COTE D’IVOIRE, d’Afrique et d’Ailleurs,
-Chers Frères et Sœurs ivoiriens de tous les partis politiques,
-Chers Amis et Partenaires de la République de COTE D’IVOIRE,
La présente chronique politique qui est la synthèse de ma vision, de mes réflexions et de mes propositions politiques au sujet de la République de COTE D’IVOIRE, marque également et certainement « mon retour triomphal » dans mon pays, en vue d’apporter mes modestes pierres intellectuelles et mes contributions pour consolider et pérenniser le Pouvoir Suprême Ivoirien des Houphouétites, que dis-je, la victoire présidentielle du Président Alassane Dramane OUATTARA, difficilement et douloureusement acquise (au prix fort de 3000 martyrs) avec le soutien unanime et extraordinaire de tous les Houphouétistes conduits et éclairés par le Président Henri KONAN-BEDIE.
Avant de traiter le thème de cette « tribune libre » de Diplomatie Sans Frontières (Blogs, Sites d’Actualités, de Vérités crues et pimentées qui ambitionnent de faire la cyber-promotion de la culture de la paix, de la démocratie, de la bonne gouvernance et de la liberté d’expression en Afrique),
Permettez-moi, chers lecteurs, de saluer, solennellement et vaillamment, « les éléphants », l’équipe nationale de football de mon pays qui s’apprête à gagner la Coupe Africaine des Nations(CAN) en finale contre l’équipe de la Zambie, et après un parcours sans faute ni aucun but encaissé :
-Bravo et félicitations à Vous qui, après cette dizaine d’années de parenthèse politique honteuse, redonnez au vaillant peuple de COTE D’IVOIRE, la joie, la fierté, la confiance, la cohésion sociale, la paix et la réconciliation nationale…
-Particulièrement et Spécialement : Bravo et félicitations à Vous Monsieur le Président de la République de COTE d’IVOIRE, Son Excellence Monsieur Alassane Dramane OUATTARA car les premiers signes et actions de votre règne présidentiel annoncent, surement et certainement, de nouveaux miracles pour notre beau, prospère et hospitalier pays qui doit demeurer, toujours et éternellement, une nation unie, fraternelle, amie de tout le monde entier et ennemie de personne selon les vœux de notre Père-Fondateur le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY.
A présent revenons au sujet de notre contribution publique de presse qui est :
« Le Président OUATTARA doit tenir ses promesses pour régner et gouverner la COTE D’IVOIRE jusqu’en 2020 en vue de son émergence économique. »
Sans rentrer dans le contenu du programme présidentiel et dans les détails des promesses électorales, je dégage sous forme d’interrogations, ici et maintenant, cinq axes et pistes de réflexions :
1. Est-ce que le Président OUATTARA, après avoir bénéficié de la confiance et du soutien extraordinaire du Président Henri KONAN-BEDIE et du PDCI-RDA, tiendra-t-il, réellement, ses promesses vis-à-vis de « Son Grand Frère », de ses Frères et Sœurs du vieux Parti originel ?
2. Pour la Réconciliation Nationale et pour la Paix :
Est-ce que le Président OUATTARA et son parti politique le rassemblement des républicains (RDR) sont véritablement et sincèrement disposés à régner et à gouverner la COTE D’IVOIRE, jusqu’en 2020 avec tous leurs frères et sœurs Houphouétistes et même avec le Front Populaire Ivoirien(FPI) de Laurent GBAGBO ?
3-Les Caciques et les Barons du RDR, le parti politique du Président OUATTARA, accepteront-ils que le Premier Ministre Guillaume SORO soit le futur Président de l’Assemblée Nationale de COTE D’IVOIRE ?
4- Au nom de la paix et de la réconciliation nationale : La Justice ivoirienne ne devrait-elle pas juger ou libérer, rapidement et prioritairement, les Personnalités pro-Gbagbo emprisonnés depuis bientôt un an ?
5-La lutte contre la pauvreté et contre la corruption, le développement et l’équipement économique du pays, ne devraient-ils pas s’accélérer et s’intensifier pour le bonheur des populations vulnérables et misérables ?
Selon moi : Voici schématiquement résumés, ci-dessus, les grands défis et les tableaux de bord qui attendent le Président OUATTARA et le RDR, son Parti Politique…
En effet, en observateur avisé de la scène politique ivoirienne, je peux affirmer que ce sont, véritablement et prioritairement, les grands chapitres et les sujets- clés qui préoccupent les uns et les autres dans les différents partis politiques ivoiriens, dans la société civile ivoirienne et même au niveau international…
Pour preuve, je constate « un grand malaise actuel et des frustrations » dans la grande famille des Houphouétistes :
A titre d’exemple, au sein de mon parti le PDCI-RDA, le récent conflit « Affaire KKB contre le journal le nouveau réveil de Dénis KAH ZION » n’est qu’une partie visible du « Bal des initiés politiques ivoiriens… »
De quoi s’agit-il, au sein du climat politique ivoirien ?
Au PDCI-RDA et même au sein des Autres Partis Politiques Houphouétistes, après les résultats des élections législatives partielles (il manque 12 sièges à pourvoir), la confiance et la crédibilité des promesses du Président OUATTARA et du RDR semblent semer des doutes et des méfiances de roublardises…Comme au temps du « Boulanger attitré ».
En mot comme en mille, si le Président OUATTARA et le RDR ne respectent pas leurs promesses, le PDCI-RDA et les Autres Partis des Houphouétistes se verraient dans l’obligation de quitter le Gouvernement et de les laisser diriger, Eux-Seuls, le Pouvoir Suprême difficilement acquis par « un consensus des Houphouétistes… »
Telle semble être le gros nuage noir de terreur qui risque de compliquer la réconciliation nationale….
• Que faut-il faire ou que faut-il proposer ?
Selon mon analyse, le Président Henri KONAN-BEDIE devrait habilement inviter « Son Jeune Frère le Président OUATTARA » à tenir ses promesses, au nom de la paix et de la réconciliation nationale….Faute de quoi la lutte houphouétienne pour porter ADO au pouvoir n’aurait accouché qu’une petite souris au lieu d’un éléphant robuste qui conduise ce pays vers l’émergence économique à l’horizon 2020.
En conclusion : Selon moi, le destin du règne présidentiel du Président OUATTARA est entre ses propres mains et les semaines prochaines nous situeront avec les choix respectifs du futur Président de l’Assemblée Nationale et du Futur Premier Ministre :
• Le Premier Ministre Guillaume SORO sera-t-il le Prochain Président du Parlement ivoirien comme annoncé ?
• Le Ministre d’Etat Daniel KABLAN DUNCAN retrouvera-t-il la Primature comme le souhaiterait le PDCI-RDA ?
A mon humble niveau, je ne trouve aucun grief contre les choix de ces deux illustres et Hautes Personnalités à ces importantes Fonctions étatiques…Et même, j’encourage le Président OUATTARA à agir dans ce sens… :
Certainement que l’Esprit Saint de DIEU notre Père, dirigera et orientera le Président de la République, Son Excellence Alassane Dramane OUATTARA qui a, à mon modeste niveau, tout mon soutien, mes réflexions et mes propositions pour régner et gouverner la République de COTE D’IVOIRE jusqu’à l’an 2010 en vue de notre émergence économique :
Oui, je suis d’accord pour deux mandats présidentiels pour le Président Alassane Dramane OUATTARA à condition qu’il ne devienne pas « un Autre Boulanger des Lagunes ».
Je me définis comme un instrument puissant de l’houphouétisme, à la disposition du Président Henri KONAN-BEDIE et de « son jeune frère » le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Dramane OUATTARA, pour que plus jamais, dans l’histoire de la COTE d’IVOIRE, ne se reproduisent des coups d’Etat, des rébellions et milices sanguinaires, des patriotismes populistes et ivoiritaires, et surtout des guerres imbéciles des héritiers d’Houphouët-Boigny, de KONAN-BEDIE et d’Alassane Dramane OUATTARA…
Je Vous remercie pour vos prières et pour vos soutiens dans cette noble lutte solitaire que je mène, en vue de construire et bâtir, toutes et tous les ivoiriens, unis et ensemble, une nouvelle COTE D’IVOIRE de prospérité, de bénédictions et de paix, sous la conduite et la houlette du Président OUATTARA soutenu et conseillé par son Ainé le Président Henri KONAN-BEDIE.
TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
-Ancien Membre du MEECI
-Ancien Membre de la JPDCI-RDA
• Fondateur de :
-Diplomatie Sans Frontières,
-Ivoiriens Sans Frontières.
Mail=tanohniamke@hotmail.fr
http://tanohniamke.wordpress.com
http://diplomatiesansfrontieres.over-blog.com
http://ivoirienssansfrontieres.over-blog.com
http://leblogdetndproductions.blogspot.com
http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com
http://twitter.com/tanohdjohn
http://netlog.com/tanohdjohn