topblog Ivoire blogs

10/12/2010

COTE D'IVOIRE: Laurent GBAGBO, la stratégie du pire et du retour à la case départ.





Côte d`Ivoire: Laurent GBAGBO, La stratégie du pire et du retour à la case départ…



L
e scénario que chacun redoutait s'est produit au soir du 3 décembre. Laurent Gbagbo est parvenu à se faire proclamer vainqueur de la présidentielle. Au risque de replonger son pays dans la crise, voire dans la guerre.
“Un chef, ça se bat, ça résiste, quitte à y laisser la vie ", nous avait confié Laurent Gbagbo lors d'une de ces audiences nocturnes qu'il affectionne, quelques jours avant le second tour de la présidentielle du 28 novembre. Nul doute qu'en matière de pugnacité, Gbagbo soit médaille d'or. Mais lui qui, jusqu'ici, se présentait volontiers comme " un fils des élections", voire " un enfant de la démocratie", aura désormais le plus grand mal à incarner cette image d'Épinal.
Coûte que coûte, il a décidé d'aller au bout d'une démarche qui n'a plus rien à voir avec les urnes. Quitte à replonger la Côte d'Ivoire dans les affres de la crise et de la guerre. Les résultats du premier tour - taux de participation record, déroulement relativement serein, présence de trois candidats dont les scores oscillaient entre 38%et 25% des suffrages exprimés laissaient pourtant augurer la fin d'une interminable descente aux enfers et, peut-être, la naissance d'un modèle de démocratie dans cette Afrique de l'Ouest si tourmentée. L'atmosphère apaisée de l'entre-deux-tours n'aura été qu'un leurre.
Au premier, Laurent Gbagbo n'avait pas grand-chose à perdre. Au second, c'est le pouvoir, son pouvoir, qui était en jeu. La raison n'est plus de mise. Désormais, tous les moyens sont bons pour se maintenir au sommet.
Il lui a quand même fallu invoquer quelques arguments aux allures d'arguties juridiques. La Commission électorale indépendante (CEI) dont le président, Youssouf Bakayoko, a fait face trois jours durant à de multiples menaces et pressions, a déclaré, le 2 décembre, son rival Alassane Ouattara vainqueur avec 54,1 % des voix, contre 45,9 % pour lui-même? L'annonce en a, paraît-il, été faite hors délais. Même si les images de Damana Pickass, le commissaire représentant le Front populaire ivoirien (FPI), déchirant les résultats sur le point d'être annoncés, le 30 novembre au soir, par Bamba Yacouba, le porte- parole de la commission, ont fait le tour de la planète. Et si cette même commission a été empêchée de fonctionner normalement par les manœuvres dilatoires des partisans du chef de l'État. Objectif : donner au Conseil constitutionnel, présidé par un proche parmi les proches du président sortant, l'occasion d'annuler les résultats de la CEI, dont la composition fit pourtant jadis l'objet d'âpres batailles. Et non pas pour recompter les voix dans le Nord, encore moins pour y refaire l'élection, mais, purement et simplement, pour déclarer le candidat du FPI vainqueur, avec 51,45 % des voix !
Les accusations de fraude dans le Nord? Elles sont vraisemblables au moins autant que celles dénoncées, en sens inverse, par le RHDP dans l'Ouest. Mais elles n'ont certainement pas été aussi " massives " que l'a clamé le FPI, et encore moins de nature à expliquer l'écart de huit points entre les deux candidats. Il suffit d'examiner les scores réalisés par " ADO " dans ces régions au premier tour, qui n'avaient par ailleurs pas été contestés par le FPI… La communauté internationale et, en premier lieu, les Nations unies, qui ont dépensé plusieurs centaines de millions d'euros dans cette élection " historique ", ont estimé que l'ensemble du processus électoral ne pouvait être remis en question. Et que les opérations de vote s'étaient déroulée démocratiquement.
Que dire, enfin, de l'instauration d'un couvre-feu, sans véritable raison? De la fermeture des frontières, de la suspension des médias étrangers ou de la présence menaçante de forces de sécurité dans les rues de la capitale économique, en particulier devant la CEI et la Radio Télévision ivoirienne (cette dernière a clairement fait le choix de verser dans la propagande pro-Gbagbo) ? Autant de moyens mis en œuvre dans un unique but : conserver ce pouvoir chèrement conquis en 2000, puis, depuis 2005, préservé au prix de mille contorsions destinées à repousser l'échéance. Désormais à la tête d'un pays au bord du gouffre, Gbagbo reste serein. Cet animal politique hors du commun, véritable Machiavel des lagunes dont il faut bien reconnaître qu'il a su conserver jusqu'au bout un (mauvais) coup d'avance sur ses adversaires, utilise la même stratégie et les mêmes armes que celles qui lui ont permis de résister depuis dix ans, contre vents et marées, à des adversaires, intérieurs comme extérieurs, toujours plus nombreux. Il se soucie comme d'une guigne des pressions et des menaces de la communauté internationale. Tel feu son voisin guinéen Lansana Conté en son temps, il ne prend plus aucun chef d'État au téléphone. Il éloigne ceux de ses proches qui ont tenté de le convaincre de jeter l'éponge et de quitter la scène la tête haute, en acceptant une défaite rendue inéluctable par le report des voix, beaucoup plus important qu'il ne l'avait prévu, des électeurs du PDCI sur Ouattara. Il n'a cure de rester à la tête d'un pays coupé en deux ; d'avoir contre lui la quasi-totalité des communautés dioula et baoulé, voire tous ceux qui, sympathisants sans être de fervents militants, ne supportent plus de le voir prendre toute une nation en otage. Et d'avoir gâché leur rendez-vous avec l'Histoire.
Dans cette détestable partie de poker menteur, Gbagbo a, pour l'instant, les meilleures cartes en mains. Il contrôle l'appareil d'État et peut s'appuyer sur les troupes les mieux équipées du pays. La perspective d'une nouvelle partition, d'un nouvel embrasement Nord-Sud, ne l'inquiète pas: la plupart des ressources (cacao, café, pétrole) se trouvent dans le Centre ou le Sud; et les récoltes sont exportées par le port de San Pedro. Sa Côte d'Ivoire fonctionne ainsi depuis 2002. Pourquoi ne serait-ce pas le cas à l'avenir?
Recroquevillé sur son clan de " faucons " et disposant de moyens importants, le vrai Gbagbo, après ces élections finalement inutiles, est de retour. Les armes à la main, prêt à soutenir du haut de sa citadelle le siège de l'" ennemi extérieur ", comme il aime à le répéter. La Côte d'Ivoire, elle, est revenue à la case départ…
Source : Jeune Afrique du 05 décembre 2010.



















23/07/2010

Complainte contre les Esclaves des Temps Nouveaux.

Complainte contre les Esclaves
Des Temps Nouveaux

Honte, Humiliation et Malédiction à Vous Tous, Esclaves des Temps Nouveaux :
A vous d’Afrique et d’ailleurs, Esclaves d’aujourd’hui et des temps
Modernes et des mondanités puériles et stériles !
Honte à Vous, Très Honorables Souverains et Chefs d’ETAT, Etablis
Par Dieu le Créateur, pour régner de manières glorieuses,
Mais qui gérer :
De manière cavalière et bananière vos Royaumes et Républiques !
Humiliation et Malédiction à Vous Tous d’avoir remporté le Trophée de l’aliénation et du retour en Esclavage et à l’Esclavage de la Pauvreté, de la Misère et de la Mort des Populations d’Afrique et d’Ailleurs !
Sur vos têtes couronnées : Sanglots et pleurs des Orphelins, des Veuves et des Affamés d’Afrique et D’Ailleurs !

Honte, Humiliation et Malédiction à Vous Tous : Hauts Dignitaires Politiques, Civils, Militaires et Religieux, Vous qui, par vos participations actives ou par votre silence assassin et coupable, prenez Part aux Festins de la Ruine, de la Déchéance et de la Spoliation de l’Afrique et d’Ailleurs !
Vous TOUS les Adeptes de la mauvaise Gouvernance qui détournez, surfacturez et volez les Fonds Publics et Privés destinés au
Développement de l’Afrique et d’Ailleurs !
HONTE, HUMILATION ET MALEDICTION A VOUS TOUS !

Grondements de Tonnerre et de Foudre sur Vous Tous :
Qui fomentez des faux complots, des guerres, des rebellions imbéciles, incongrues et saugrenues pour voler et violer,
Qui organisez Des violences inutiles et intempestives, tuant et assassinant ainsi des Populations innocentes Aux mains nues !
Qui avez ramené vos Peuples d’Afrique et d’Ailleurs, en captivité et en Esclavage !
Honte, Humiliation et Malédiction à VOUS TOUS !
Sachez que le Pardon vous est déjà accordé, mais que Nous ne Vous oublierons jamais !
Vos Biens mal acquis, vos Châteaux, vos Limousines, vos Comptes en
Banques, Or et Diamants,…
Transpirent encore, crient de douleurs et vomissent abondamment
Le Sang humain de nos Braves Populations d’Afrique et d’Ailleurs !

Aux Temps présents de la Mondialisation et des Réseaux d’internet,
Comme aux Temps Futurs de nos Enfants et Descendants,
Vos Actes de bestialités et de Mort :
Sur nos braves Populations d’Afrique et d’Ailleurs,
Témoigneront et nous rappelleront, encore très longtemps, la profondeur de la Misère, de la Douleur, de la Déchéance et de l’Esclavage qui sont les NOTRES !
Honte et Humiliation à Vous Tous :
Elites intellectuelles affamées et qui avez vendu votre Conscience !
Dignitaires et Guides Spirituels,
Qui, par votre Silence complice et coupable, avez participé activement ou tacitement aux Festins de la Honte, de la Mort, de la Misère, de la Pauvreté et au retour à l’Etat sauvage d’esclavage de l’Afrique et d’Ailleurs !
Sachez que vos Responsabilités sont très grandes et engagées,
Au Tribunal de nos Consciences et de notre Destin volontairement attardé et retardé par vos Crimes crapuleux et vos Fautes indélébiles et imbéciles !
Honte, Humiliation et Malédiction à vous, les Jeunes Gens,
Filles et Garçons, Elèves et Etudiants, Chômeurs et Travailleurs :
VOUS QUI ETES LA FIERTE DE L’AFRIQUE ET D’AILLEURS,
Mais, qui êtes, malheureusement compromis et trempés jusqu’aux cous,
Dans les Rebellions, les Guerres, les Violences, les Assassinats,
Et dans les Plaisirs de la débauche et de la Chair !
L’Heure a sonné et il est grand Temps pour Vous de faire votre
Autocritique, de vous ressaisir et de vous rattacher des Causes
Nobles et Essentielles de la Vie d’Afrique et d’Ailleurs !
Ici et dès maintenant, prenez la Résolution de vous armer des choses
Et des Connaissances qui nourrissent et vivifient, fécondent votre
Esprit, arrosent votre Ame et nourrissent votre Corps !
Brisez et débarrassez-vous de vos fusils, vos machettes et vos
Autres Armes de Guerre, de Rébellion et de Violences inutiles et gratuites !
Soyez Maitres de votre propre Destin en réfléchissant vous-mêmes !
Cessez d’être instrumentalisés et refusez d’être les instruments des
Causes qui compromettent et détruisent dangereusement Vos Vies
Quels types de Cadres, de Dirigeants et de Visionnaires, comptez-vous devenir pour l’Afrique et le Monde de demain ?
A vous tous, petits Frères et petites Sœurs, répondez-moi et dites-moi :
-Voulez-vous être des Esclaves du Monde charnel, d’argent, de brutalité, de Rébellion, de Violence, de Guerre, de Prostitution et
De plaisirs éphémères, stériles et mortels ?

-Ou bien voulez-Vous être des Modèles de réussite, des Futurs
Dirigeants et Leaders, éclairés et vivifiés par de vraies connaissances
Acquises dans la Paix : connaissances des théories numériques, scientifiques, technologiques, etc.
Que vous devriez assimiler et mettre en pratique, pour le Bonheur
Et le Développement de l’Afrique et du Monde entier ?
Honte, Humiliation et Malédiction à Vous Tous, les Soit Disant « Neutres et Adeptes de la Neutralité ! »
Comment pouvez-vous vivre en Afrique ou dans ce Monde et prétendre honteusement que :
Vous êtes incolores, inodores et sans aucune saveur ?
Il est grand Temps que Chacun et Chacune choisissent son Camp et son Temps :
-Es-tu dans les Ténèbres ou dans la Lumière ?
-Aimes-tu la Paix ou la Guerre ?
-Préfères-tu le Sel ou le Sucre ?
-Désires-tu le Chaud ou le Froid ?
Mon frère, ma Sœur, Vivre c’est déjà choisir : La vie est une question De Choix.
Chacun est libre de choisir les ténèbres ou la lumière !
Si tu restes neutre, c’est que tu as décidé que les Autres fassent ton
Choix à ta place : veux-tu que les Autres décident de ta vie ?
Honte, Humiliation et Malédiction à Vous qui avez choisi le Camp
Des Ténèbres et de l’Esclavage !
• Vous les Esclaves de vos biens matériels, châteaux, villas, limousines, jets privés,
• Vous les Esclaves de vos Familles, Foyers, femmes et enfants,
• Vous les Esclaves de vos Partis Politiques,
• Vous les Esclaves de vos Religions bizarres et sectes,
• Vous les Esclaves du sexe, des jouissances et plaisirs charnels,
• Vous les Esclaves, des Esclaves, de que sais-je encore !

A la lecture de ce texte, au son de ma Voix qui crie, comme un psalmiste dans le désert de votre vie, prenez rapidement courage
Et Brisez vos Liens qui vous maintiennent en captivité dans L’Esclavage, dans le Camp des Ténèbres, du Mal et de la Mort !
Venez et Gouttez la Liberté, la Lumière et les Plaisirs que procurent
Votre propre Conscience et votre propre Esprit, débarrassés des
Doutes, des Hontes, des Humiliations et des Malédictions des Ténèbres !
Vivez dans la vraie spiritualité de votre Propre Esprit et sentez
Cette Indépendance de penser et d’agir dans la Paix, la Bonté, l’Amour, et la Lumière, par vous-mêmes et pour vous-mêmes !
La Vraie Vie et la Vraie religion : c’est l’AMOUR et l’Esprit de Lumière.
L’Afrique doit faire attention aux faux Prophètes des Temps nouveaux, à ces vendeurs d’illusions qui pullulent partout…
Sortons de ces Temps de ténèbres, de ces Temples, de ces Sectes, de ces Eglises et de ces Autres Lieux de Cultes, qui cultivent la haine, la guerre, la violence et les jouissances des choses charnelles et temporelles ! DIEU a déjà quitté ces Lieux-ci ! Ne perdez plus votre
Précieux Temps dans ces cultes fantaisistes et trompeurs !
La vraie religion s’appelle l’AMOUR !

L’Afrique doit cesser d’être le Continent des Marchands d’illusions,
De la Sorcellerie, de la Magie, et la Terre des Faux Prophètes des
Temps Nouveaux, qui nous plongent malheureusement plus encore
Dans les entrailles, les abimes et les profondeurs des ténèbres du Mal et de l’Esclavage : de notre Esprit, de notre Corps et de nos Biens !
Puissent la Puissance de l’AMOUR divin, de la Liberté Spirituelle et de
La Lumière :
Briser les Chaines et les Liens qui vous maintiennent encore en captivité,
Dans l’esclavage, dans les servitudes et dans les Ténèbres,
Vous manipulant par des esprits malins et démoniaques des Faux Prophètes, des Marchands d’illusions, des Marabouts, d’Afrique Et D’Ailleurs !!!
Extrait du Livre de l’Auteur :
« Afrique : La Traite des Faux Prophètes. »
TANOH Niamkè, Diplomate, Ecrivain
Master in Science of Management
For Executives and special Students
www.tanoh.niamke.over-blog.net
www.diplomatiesansfrontieres.blogspot.com
www.ivoirienssansfrontieres.over-blog.com

18:57 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0)