topblog Ivoire blogs

19/09/2012

AFRIQUE: L'ignorance et les fous de Dieu...

Chronique culturelle : AFRIQUE, l’ignorance, les rumeurs et les fous de Dieu…
-Chers Amis internautes,
-Chers Lecteurs de mes sites et blogs,
-Chers Frères et Sœurs ivoiriens,
-Chers Amis et Partenaires de mon beau et grand pays, la République de COTE D’IVOIRE,
-Honorables et Distingués Lecteurs et Internautes, Vous d’Afrique et d’Ailleurs, qui aimez et appréciez « ma Diplomatie Sans Frontières »,
Après plusieurs années de présence intensive sur les réseaux sociaux avec vous, et en votre auguste compagnie, je m’apprête, à très courts termes, à vous demander la permission de m’éloigner, progressivement et dans le silence, de « nos grandes familles virtuelles.»
En effet, à force de lire mes essais, mes contributions publiques et mes chroniques, gratuitement et gracieusement sur internet, la plupart des internautes et des lecteurs oublient que les œuvres intellectuelles sont payantes et marchandes, comme des tomates, des aubergines et de la salade…
Oui et mille fois oui : Après mon premier livre, « COTE D’IVOIRE, la guerre des imbéciles » publié en France en 2008, il est temps et grand temps pour moi et pour mes essais, de retourner « en librairie », et surtout de me consacrer à ma profession diplomatique, pour terminer ma riche et mouvementée carrière très attaquée, et naguère en dents de scie…Car ma retraite n’est plus loin…
En un mot comme en mille, je vous confirme que je ne fuis pas les réseaux sociaux, mais je serai de plus en plus « absent et en mode silence » en ma qualité de blogueur…
Ainsi donc et d’une part, aurai-je plus de temps pour terminer et dédicacer mes livres, et d’autre part, penserai-je sérieusement à préparer ma retraite diplomatique, car ne l’oublions pas, je ne suis plus si jeune que ça…Je le répète et la répétition est toujours pédagogique…
Après vous avoir donné, en guise d’introduction, mes « nouvelles », à présent, traitons ensemble, le thème de la présente chronique culturelle, à savoir :
« L’Afrique, l’ignorance, les rumeurs et les fous de Dieu. »
Loin devant le sida ou le cancer, l’ignorance est l’un des principaux maux qui détruit et tue notre continent africain et ses vaillants peuples : A titre d’exemple, il n’y a que dans nos pays africains que les sectes et les religions bizarres, incongrues et saugrenues, prospèrent et se développent très rapidement comme des champignons…
Les Saints et Sacrés Noms de Dieu, de Jésus-Christ, de Mahomet, des Autres Prophètes ou des Autres Gourous, sont devenus des valeurs marchandes et financières, des fonds de commerce, des sujets de discorde, de batailles et de guerres des imbéciles et des ignorants !
-Au fait qui est Dieu, si ce ne sont l’Amour, la Paix et la tolérance, entre autres nombreuses Valeurs Spirituelles ?
-Pourquoi, en Afrique, des fondamentalistes « Fous de Dieu », tapis dans l’ombre des sectes religieuses, aussi diverses que bizarres, tuent-ils d’autres enfants, créatures et créations de Dieu ?
-Toutes les bonnes et vraies religions, n’enseignent-elles pas que Dieu est Amour, Paix et Tolérance ?
C’est dommage et c’est regrettable, pour l’Afrique et pour les Africains, de continuer encore à vivre, dans les ténèbres, l’ignorance et les rumeurs des croyances sectaires, diaboliques, bizarres, incongrues et saugrenues….
Oui et mille fois oui, Vous m’avez compris, dans cette chronique, je n’accuse aucune religion particulière car « ces fondamentalistes fous de Dieu » sont répandus et dispersés dans toutes les sectes et les diverses religions !
Selon moi, Dieu habite dans le cœur de chacun et de chacune de tous les Humains y compris dans la vie de ceux et de celles que « ces fous de Dieu » tuent ou continuent de tuer bêtement !
Sérieusement : Peut-on se réclamer de Dieu qui est Amour, Paix et Tolérance, et semer la haine, la violence et la mort, en répondant aux imbéciles provocateurs qui insultent Dieu et Ses Prophètes ?
D’ailleurs, les responsabilités et les rôles des vrais Adorateurs de Dieu, ne sont-elles pas de recevoir, de répandre et de distribuer la Lumière, l’Amour, la Paix et la Tolérance ?
Au fait, entre les impies impénitents et provocateurs qui insultent Dieu et Ses Prophètes, et les fondamentalistes « fous de Dieu » qui répondent à ces imbéciles en leur donnant la mort, qui sont ceux et celles qui sont les plus fous fautifs ?
A mon humble niveau de croyant et de chrétien, je prie ardemment que la Sagesse divine habite les uns et les autres, pour faire véritablement l’expérience que Dieu est Amour, Paix et Tolérance. Amen !
TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
Diplomatie Sans Frontières.
http://tanohniamke.net
http://tanohniamke.wordpress.com
http://tanoh.niamke.over-blog.net









08/09/2012

Chronique cultuirelle: La francophonie, la sagesse divineet les incongruités des imbéciles...

Chronique culturelle : La Francophonie, la Sagesse divine et les incongruités des imbéciles.
-Chers Amis internautes,
-Chers Lecteurs de mes Sites et Blogs,
-Chers Frères et Sœurs ivoiriens,
-Chers Amis et Partenaires de la République de COTE D’IVOIRE,
-Vous d’ici et d’ailleurs qui aimez ma « Diplomatie Sans Frontières », mes autres œuvres, mes activités extra-professionnelles et mes extra-diplomatiques :
En guise d’introduction à la présente contribution publique, permettez-moi de m’adonner à l’un de mes exercices favoris, à savoir les citations et l’analyse des pensées et discours houphouétiens :
A titre d’exemple de citation du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, retenons bien celle-ci : « …Tout change rapidement et le Monde évolue à une vitesse exponentielle : Seuls les imbéciles ne changent jamais… »
Feu le Ministre BALLA KEITA, un adepte inconditionnel, zélé et confirmé de l’Houphouétisme, Ancien Ministre de l’Education Nationale de COTE D’IVOIRE, affirmait souvent que : « Les chiens ne changent jamais leurs manières de s’assoir et qu’ils peuvent aboyer, bruyamment, mais la caravane du bonheur ivoirien triomphera et passera toujours… »
Oui, Chers Frères et Sœurs ivoiriens, le temps est venu, l’heure est arrivée de changer de mentalités et de tourner les pages noires et sombres de notre récente Histoire, de la guerre postélectorale et de son cortège macabre et funèbre de 3.000 Morts….
Que chacun et chacune reconnaissent leurs fautes, leurs responsabilités pour qu’ensemble, nous nous donnions les accolades et que, nous nous pardonnions les uns les autres…
Tels semblent être, selon moi, les conclusions du « Futur Forum ivoirien sur la Réconciliation Nationale » qui s’annonce incessamment à l’horizon du ciel ivoirien… :
Car et Selon moi, la réconciliation nationale, au lieu d’être des discours creux, boueux et vaseux de politiciens ivoiriens en fin de carrière, devrait être une véritable tribune populaire de confessions des responsabilités, des offenses et des péchés, des uns et des autres…En vue de déboucher sur une profonde délivrance des âmes ivoiriennes mortifiées par tant de cruautés et d’animosités, manifestes et manifestées…La Vérité s’appelle DIEU…
Oui, Chers Frères et Sœurs ivoiriens, il nous faut rapidement prendre conscience de nos incongruités, de nos imbécilités, de nos cruautés et de nos animosités en vue de changer nos manières et nos actes de nous comporter comme « des imbéciles et des chiens qui ne changent jamais leurs manières. »
A titre d’exemple concis et précis : La Sagesse humaine et la Sagesse divine commandent aux ivoiriens et aux ivoiriennes, d’accepter et de reconnaitre que, nous sommes véritablement, depuis le 11 avril 2011 et en République de COTE D’IVOIRE, dans les temps de règne du Président Alassane Dramane OUATTARA et qu’il nous faut, soutenir Son Règne et Son Pouvoir Suprême : Ne pas le faire ou le reconnaitre, c’est faire preuve d’incongruités des imbéciles !
Oui et mille fois oui : Les Présidents Félix HOUPHOUET-BOIGNY, Henri KONAN BEDIE, Robert GUEI et Laurent GBAGBO ont déjà, et bel et bien fini, leurs différents temps de Pouvoir Suprême et de Règne…
-Doit-on continuer à bruler la COTE D’IVOIRE et des ivoiriens, au nom et à cause du Président Laurent GBAGBO ?
-Doit-on retarder, imbécilement, incongrument et saugrenument, l’émergence et le développement de la COTE D’IVOIRE à cause des sempiternelles batailles politiques d’une poignée de politiciens ivoirien en fin de carrière et à la retraite dorée ou non dorée ?
Ce que je dis et j’affirme ici, pour mon pays, est également valable pour beaucoup de Pays africains ou ne prospèrent que « des luttes et des batailles politiques, en lieu et place de l’émergence et du développement économiques. »
-Est-ce que les populations et les peuples d’Afrique se nourrissent, uniquement, de la démocratie et de la Politique ?
Tels me semblent être, le trait d’union et la transition pour parler du prochain « Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement des Pays Membres de la Francophonie », prévu en octobre 2012 au Congo en Terre fertile et prospère africaine…
Bravo et Félicitations à la France et à Son Président de la République, Son Excellence Monsieur François HOLLANDE qui ont fait, le très bon choix d’honorer, ledit Sommet et toute l’Afrique, de leur présence et de leur participation effectives : Les pragmatismes politiques et diplomatiques ont triomphé des fantasmes, des vaines polémiques intellectuelles et politiques…Africaines et Autres…
En conclusion de cette Chronique culturelle, je réaffirme que, de gré ou de force, la COTE D’IVOIRE et l’Afrique avanceront et se développeront, dans tous les domaines y compris sur les plans culturels, de l’éclosion des talents et des compétences :
• Au fait, quels diplômes et quelles écoles de diplomatie, ASALFO, le Brillant Artiste et Chanteur ivoirien du « Groupe Magic System », a –il eu ou fait, pour être mondialement nommé à l’UNESCO, comme AMBASSADEUR ?
• Oui et Mille fois oui : Humblement et modestement à mon niveau, au sens propre comme au sens figuré :
• Je suis bel et bien, au niveau de la Francophonie et des Etats Francophones, « un ASALFO, un Didier DROGBA et un ALPHA BLONDY » avec mes talents, mes compétences, mes œuvres culturelles, mes Chroniques pimentées et salées, y compris ma « Diplomatie Sans Frontières. »
• Voici d’Autres exemples pour me faire bien comprendre en COTE D’IVOIRE : Quels diplômes militaires, WATTAO, CHERIF OUSMANE et les Autres CHEFS de Guerre ivoiriens ont-ils eu pour être des Officiers Supérieurs de Notre Armée Nationale ? N’est-ce pas leur courage, leur bravoure et leur victoire remportée sur le terrain et le théâtre de la guerre postélectorale ivoirienne ?
• Le Président de la République, n’est-il pas libre de choisir, de distinguer et d’élever : Ses Soutiens et les Autres Citoyens de Son Propre Choix ?
• La Sagesse divine enseigne que c’est DIEU qui bénit, qui élève les Humbles et qui abaissent les orgueilleux…
• Alors cessons nos jalousies hideuses et ténébreuses…
• Qui vous a dit que les Nominations d’Ambassadeurs et des Généraux, étaient uniquement des Affaires de Hiérarchies Administratives, Militaires et de « l’Ordre des Diplomates de carrière » ?
• Que les incongruités des jaloux, des hiboux et des imbéciles cessent en COTE D’IVOIRE, en AFRIQUE et Ailleurs…
• Car personne n’est dupe : Vous qui vous plaignez des Promotions des Autres, êtes-vous sûrs d’être à vos Places et Fonctions respectives, par vos propres forces et vos propres mérites ?
• Que les Loups cessent de se faire passer pour des Agneaux : Car c’est DIEU SEUL qui élève et qui bénit, qui Il veut, ou Il veut et quand Il veut : Tout le reste n’est que vanités et orgueil !
• Que la Sagesse divine et la Sagesse humaine, visitent, inondent et habitent dans les cœurs respectifs, de tous ceux et de toutes celles, qui orgueilleusement « s’opposent à la Volonté divine et Présidentielle » en faveur de ma promotion et de ma nomination en qualité d’Ambassadeur. Amen !
TANOH NIAMKE Djohn
Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur,
Fondateur, Administrateur des Sites et Blogs
« Diplomatie Sans Frontières »,
-Ancien Membre du Bureau National du MEECI,
-Ancien Membre de la JPDCI.
http://tanohniamke.net
http://twitter.com/tanohdjohn
http://tanoh.niamke.over-blog.net
http://netlog.com/tanohdjohn
http://tanohniamke.wordpress.com






28/08/2012

Chronique diplomatique: COTE D'IVOIRE, les mystères cachés et révélés du Règne du Président OUATTARA...

Chronique diplomatique : COTE D’IVOIRE, les mystères cachés et révélés du règne du Président Alassane OUATTARA.
-Chers amis internautes,
-Chers lecteurs et lectrices de mes sites et blogs,
-Chers amis et partenaires de mon beau et grand pays, la République de COTE D’IVOIRE,
-Vous d’ici ou d’ailleurs qui vous intéressez à mes œuvres littéraires, culturelles et à ma « Diplomatie Sans Frontières. »
Comme je vous l’ai promis dans ma précédente chronique, dans celle-ci, je m’aventurerai à traiter, dans ses grandes lignes, le thème susvisé sans aucune prétention ni aucun orgueil de pouvoir achever cet exercice et ce devoir, virtuels, intellectuels, politiques et mêmes à dimensions spirituelles…
Mais auparavant et en guise d’introduction, permettez-moi d’aborder les points saillants de l’actualité ivoirienne ci-dessous :
• Au sujet de la paix, de la démocratie, de la réconciliation nationale et surtout, pour permettre la reconstruction et le développement économique ivoiriens, je lance ici et maintenant, un appel fraternel, urgent et pressant, à tous les ivoiriens et à toutes les ivoiriennes, qui sont encore exilés et réfugiés à l’Extérieur, pour les supplier et leur demander de revenir, de rentrer, sans peur ni crainte, au pays natal, la République de COTE D’IVOIRE.
• En effet, c’est un devoir national et c’est ensemble uni, mains dans les mains, que nous bâtirons notre belle patrie ivoirienne qui a tant souffert de nos divisions, de nos animosités, de nos vaines querelles politiques et fratricides.
• Bien sur que, concernant la crise postélectorale et sa guerre atroce, la justice doit être faite et dite, véritablement et équitablement, afin de dédommager les victimes et aboutir au pardon total des crimes et des offenses…
A présent, chers lecteurs, rentrons ensemble, sans plus tarder, dans le vif de mon propos de ce jour, à savoir :
« Les mystères cachés et révélés du règne du Président Alassane OUATTARA. »
Selon moi, le règne actuel du Président Alassane OUATTARA qui est la renaissance de l’houphouétisme (après la parenthèse honteuse du patriotisme populiste favorisée par le coup d’Etat de 1999), ce règne-là du Président OUATTARA, se justifie et trouve ses mystères dans la fin du règne du Président Félix Houphouët-Boigny …
Et l’on pourrait, sans se tromper, affirmer ou penser que le Règne du Président Alassane Dramane OUATTARA est la continuité du règne du Président Henri KONAN BEDIE, Honorable et Digne Successeur du Président HOUPHOUET-BOIGNY, renversé et chassé du Pouvoir Suprême par un Coup d’Etat militaire, ou « certains de ses propres frères houphouétistes » ne seraient pas étrangers...
Avez-vous saisi ou compris quelque chose à ce premier mystère houphouétien du règne actuel du Président Alassane OUATTARA ?
Sinon, retenez bien que le règne actuel du Président Alassane OUATTARA, trouve ses racines et son essence politique, déjà en 1989, puis de 1990 à 1993, période au cours de laquelle, le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, l’avait choisi et l’avait sorti comme une carte cachée, « comme une sorte de Joker économique, de remplaçant à la touche ou de doublure…. »
En un mot comme en mille, je voudrais vous faire retenir, dans cette contribution publique, qu’à côté du Président Henri KONAN BEDIE Son Honorable et Digne Successeur, le Président Félix HOUPHOUET-BOGNY, de son vivant, avait déjà révélé, à toutes les populations ivoiriennes et au monde entier, le futur destin présidentiel de Son Unique Premier Ministre, à savoir l’actuel Président la République, Son Excellence Monsieur Alassane Dramane OUATTARA…Qui apparaissait déjà, bel et bien, à cette époque, comme un véritable « Vice-Président… »
L’Histoire n’est-elle pas un ensemble de témoignages ?
Ici et maintenant dans cette chronique, je voudrais témoigner et insister sur les dimensions visionnaires et spirituelles de tous « Les Grands Hommes d’Etat » en général, et du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY en particulier :
• Dans sa stratégie de fin de règne, le système houphouétien était symbolisé par une sorte de « tabouret royal Akan » à quatre têtes ou à quatre pieds qui sont les suivants :
1-Monsieur Henri KONAN BEDIE, Président de l’Assemblée Nationale, Dauphin constitutionnel et Successeur légal,
2-Monsieur Alassane Dramane OUATTARA, Premier Ministre, Joker économique, « l’enfant chéri et le chouchou du vieux » dans sa fin de règne ?
L’un des mystères du règne actuel du Président OUATTARA se trouve dans ce point d’interrogation ci-dessus…
3-Monsieur Laurent DONA-FOLOGO, Ministre d’Etat, tout puissant Secrétaire Général du PDCI-RDA, fidèle Gardien du Temple et Faiseur de Roi…
4-Monsieur le Général Robert GUEI, Chef d’Etat-major des Forces Armées Nationales de COTE D’IVOIRE…
Enfin, je me permets d’attirer votre attention et de vous faire noter que, trois parmi les personnalités ci-dessus, sont arrivées, de gré ou de force au Pouvoir Suprême ivoirien…
En conclusion de cette chronique, je voudrais dire que le règne présidentiel actuel du Président Alassane OUATTARA, n’est pas un hasard ou une sorte de « loterie politique », car selon moi, le Pouvoir Suprême est une affaire d’étoile divine et non uniquement une affaire de luttes, de compétitions ou de batailles électorales :
En République de COTE D’IVOIRE, il y a déjà eu les règnes de :
-Félix HOUPHOUET-BOIGNY,
-Henri KONAN BEDIE,
-Robert GUEI,
-Laurent GBAGBO,
-Et nous sommes maintenant, bel et bien, dans les temps de règne du Président Alassane OUATTARA.
Ma prière et mon appel sont que des temps de paix et de bénédictions accompagnent le règne actuel du Président OUATTARA, pour le progrès et le bonheur de toute la COTE D’IVOIRE, unie et indivisible. Amen !
TANOH NIAMKE,
Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
-Ancien Membre du Bureau National du MEECI,
-Ancien Membre de la JPDCI-RDA,
Fondateur et Administrateur de « Diplomatie Sans Frontières. »
http://tanohniamke.net
http://tanohniamke.wordpress.com
http://tanoh.niamke.over-blog.net
http://twitter.com/tanohdjohn
http://netlog.com/tanohdjohn