topblog Ivoire blogs

20/02/2013

Livre: COTE D'IVOIRE, Bulletin de notes d'une dictature avortée...


LIVRE
COTE D’IVOIRE :
Bulletin de Notes
D’une Dictature avortée
(Recueil de Chroniques)
Djohn TANOH- NIAMKE

PREFACE DE L’AUTEUR
Aujourd’hui, en 2011, l’Afrique compte déjà plus d’un milliard d’habitants. Les études et projections les plus sérieuses nous enseignent qu’en l’an 2050, c'est-à-dire dans seulement trente neuf(39) petites années, les limites de la population africaine, oscilleront entre un milliard huit cents millions(1.800.000.000) et deux milliards (2.000.000.000) d’hommes et de femmes qui seront heureusement, pour la plus part, des personnes très bien éclairées aux sens propres comme aux sens figurés :
Quelles merveilles et quelles richesses potentielles, entre autres choses, en termes économiques de production et de consommation !
Selon moi, à cette future et proche date, nous aurons une idée très claire du « top dix des pays africains développés », sur la cinquantaine des états africains.
J’ai la foi et l’intime conviction que mon beau pays, la république de COTE D’IVOIRE, pays actuellement en crise depuis une très longue dizaine d'années, pris en otage par des « Fous du Pouvoir » et qui est actuellement la risée mondiale, peut valablement figurer dans cette liste des nations-locomotives africaines du « top dix africain de 2050 ».
C’est pour cette noble cause que je me bats, depuis plus de dix ans, contre les imbéciles et les fous du pouvoir :
Tel est, également, l’un des sens, entre autres choses, de mon ardeur, de mon assiduité et de mon engagement zélé, à publier de nombreuses contributions, essais, chroniques, livres et autres œuvres culturelles, en vue de la sensibilisation des ivoiriens, des africains, des leaders et des gestionnaires africains, pour des prises de conscience rapides, aux sujets des seuls et vrais enjeux de notre époque, de notre avenir et de notre destin communs : La liberté, la paix, la démocratie, la bonne gouvernance et le développement économique :
En un mot comme en mille, toutes mes publications sont presque, des cris de mon cœur qui saigne, face aux crises intempestives, incongrues, saugrenues et imbéciles qui retardent stérilement, malheureusement et mortellement, la COTE D’IVOIRE et l’Afrique....
Face à la naïveté, à l’insouciance, à l’ignorance, à la dictature, aux milices, aux nationalismes, aux africanismes, aux patriotismes extrémistes et exacerbés, aux manipulations, aux mensonges et aux slogans politiques stériles, aux rébellions et aux coups d’état imbéciles, etc., (la liste est encore très longue…) :
Moi, j’ai choisi de combattre ces maux avec mes mots :
Avec ma plume et ma voix,
Avec mes paroles et mon écriture très engagée et pimentée !
Là ou, les uns ont pris des fusils et des épées,
Là ou, les autres ont pris des chars et des missiles!
• Après mes précédents essais, parmi lesquels :
« COTE D’IVOIRE, la guerre des imbéciles »,
« COTE D’IVOIRE, Cahier d’un retour à la Case-Départ »,
• Après mes nombreuses contributions et chroniques, sur internet, dans des journaux et revues :
Ce livre-ci : « COTE D’IVOIRE, Bulletin de notes d’une dictature avortée», est également un vrai cri de mon cœur qui saigne et une invitation adressée d’une manière générale à l’AFRIQUE, et particulièrement à la COTE D’IVOIRE, aux ivoiriens et aux ivoiriennes, en vue de cesser d’être des instruments stériles et imbéciles, du très grand retard et du sous-développement de la COTE D’IVOIRE et de l’AFRIQUE.
« Le Monde évolue rapidement et change, seuls les imbéciles ne changent pas ! »
Ne dit-on pas que les répétitions sont pédagogiques ?
Enfin, selon moi, tout Pays, tout Etat, tous les régimes économiques et politiques africains, liberticides, dictatoriaux et stériles (comme Celui de Laurent GBAGBO, pendant ces dix dernières années en COTE D’IVOIRE), qui n’apportent pas de partages de richesses, la prospérité économique et le développement, à tout le peuple dans son ensemble :
Ces régimes-là, dis-je, sont des régimes des fous du Pouvoir….Vivement leur fin et leur adieu !
Places à de nouveaux leaders, gestionnaires et compétences, afin que, maintenant et au travail,
Pour qu’en l’an 2050, l’Afrique soit développée et que la COTE D’IVOIRE soit un Pays émergent, riche, prospère et développé…
La vie, n’est-elle pas, une succession de saisons et de générations ? Pourquoi s’accrocher au Pouvoir suprême ivoirien ou ailleurs en AFRIQUE, si c’est pour semer des déchets toxiques, des escadrons de la mort, de la corruption, de la dictature, de la misère, de la pauvreté, de la haine, de la xénophobie, des milices et des patriotismes extrémistes, sanguinaires, violents et stériles ?
Selon moi, tout Pouvoir Suprême qui produit de tels actes nocifs, honteux, humiliants, égoïstes et imbéciles, doit être chassé, sans ménagement, par le peuple !
Après plus de cinquante(50) ans d’indépendances africaines : C’est malhonnête, diabolique et suicidaire de continuer d’accuser les ex-colonisateurs et des complots extérieurs...
Les nouveaux colonisateurs, ne sont-ils pas tous ces africains, fous du pouvoir, dictateurs et voleurs, qu’il nous faut, nous débarrasser très rapidement pour pouvoir prospérer et nous développer ?
La Vérité s’appelle Dieu et elle rougit seulement les yeux, sans jamais les casser…
L’Auteur : TANOH NIAMKE











04/02/2013

COTE D'IVOIRE: Décevants comme Didier DROGBA et les Éléphants...

Chronique culturelle
Décevants comme Didier DROGBA et les Eléphants…
1. Quelle honte, quelle humiliation pour les ivoiriens, Didier DROGBA et les éléphants ?
2. Quelles absences de lucidité, de réalisme, de saine appréciation du jeu et des enjeux ?
3. Quelles foutaises, légèreté et manque de concentration ?
4. Quelles négligences du patriotisme vrai, du nationalisme et de l’honneur national ivoirien ?
Des questions et des questions sans aucune réponse !
Sans être ni un joueur de football ni un spécialiste dudit sport, j’ai été choqué et troublé par la terrible défaite de Didier DROGBA et des éléphants, en quart de finale face à une modeste mais déterminée équipe nationale du Nigéria, jouée ce dimanche 03 février 2013 !
Diantre ! A quoi ça sert d’être brillants, doués et d’échouer toujours et presque éternellement comme Didier DROGBA et les éléphants ?
Ah ! Qu’ils sont décevants, Didier DROGBA et les éléphants footballeurs ivoiriens!
Selon mon analyse personnelle et mes observations, Didier DROGBA et les éléphants sont véritablement décevants, à l’image et à la ressemblance de très nombreux ivoiriens qui ne savent jamais apprécier, ni les jeux et les enjeux, ni les temps et les circonstances, et ni les moyens et les objectifs…
De quoi s’agit-t-il dans cette chronique ?
Je veux simplement parler « des symboles et des valeurs nationales de la République de COTE D’IVOIRE. »
Au fait, est-ce que Didier DROGBA et ses Co-équipiers savent-ils qu’ils sont des symboles et des valeurs nationales du Patrimoine ivoirien ?
Ma réponse à cette question est : NON ! Non ! Et Non !
En un mot comme en mille, ils sont blâmables mais cessons de les condamner activement, car Didier DROGBA et les éléphants sont bel et bien à l’image et à la ressemblance de la plupart des ivoiriens et des ivoiriennes…
Enfin et pour terminer mon propos, je prendrai deux exemples précis pour bien me faire comprendre :
• Premièrement : Tout récemment, les Evêques Catholiques de COTE D’IVOIRE se sont réunis à KORHOGO (Capitale de la Région Nord de COTE D’IVOIRE). Ces élus de Dieu ont adressé leur déclaration publique aux Autorités et au vaillant Peuple de COTE D’IVOIRE, mais combien de personnes ont-elles lu, écouté et prêté attention à ce Discours courageux et de Vérité de l’Eglise?
• Combien d’ivoiriens et d’ivoiriennes savent-ils que « Les Leaders Religieux » sont des symboles et des Valeurs Nationales qu’il nous faut écouter ou suivre ?
• Des ivoiriens ne continuent-ils pas de rêver et de vivre comme si la COTE D’IVOIRE est uniquement « une République des pro-Gbagbo ? »
• D’autres ivoiriens n’entretiennent-ils pas des ambitions et des illusions comme si la COTE D’IVOIRE est « une République des pro-Alassane OUATTARA ? »
• Deuxièmement et à mon modeste niveau de Diplomate, d’écrivain, de blogueur et chroniqueur : Combien de lecteurs et de lectrices ivoiriens prennent-ils, véritablement le temps et le plaisir, de lire et d’analyser mes écrits et mes œuvres, au lieu de me jalouser, de me maudire, de m’attaquer, de chercher à me tuer ou à détruire ma carrière professionnelle ?
• Combien d’ivoiriens et d’ivoiriennes, savent-ils qu’un Diplomate, un écrivain, un blogueur et un chroniqueur, comme moi, est un créateur, un symbole et une valeur nationale qui aime son pays et qui le défend comme « Didier DROGBA et les éléphants ? »
• Pour ceux et celles qui ont le temps et qui aiment la lecture : Lisez la dernière « Déclaration publique » des Evêques de COTE D’IVOIRE et relisez la plupart de mes chroniques : Vous verrez bel et bien que la Vérité s’appelle DIEU…Et la Vérité est unique comme DIEU !
En conclusion : Tant que le Peuple de COTE D’IVOIRE sera divisé et habité par la haine, la jalousie, l’hypocrisie, le mensonge, la violence, la rancune et des mauvais sentiments…Didier DROGBA et les éléphants échoueront toujours !
Très bonne semaine à tous et à toutes.
TANOH-NIAMKE Djohn
Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
Fondateur et Administrateur des Sites et Blogs
« Diplomatie Sans Frontières »
http://tanohniamke.net
http://tanohniamke.wordpress.com
http://twitter.com/tanohdjohn
http://netlog.com/tanohdjohn





























30/01/2013

COTE D'IVOIRE, Avec ADO, Mettons le Cap sur l'An 2015

Chronique Politique
COTE D’IVOIRE : Avec ADO, mettons le cap sur les élections présidentielles de 2015, dans l’union, la renaissance et le renouveau des Houphouétistes.
Il y a un proverbe populaire qui affirme que : « Quand on ne sait pas ou on va, on sait au moins d’où on vient… »
Pour paraphraser cet adage, je dirai que : Si les ivoiriens et la COTE D’IVOIRE ne savent pas ou ils vont, ils savent déjà d’où ils viennent… »
Je me permets de faire un bref rappel historique, pour ceux et celles qui, envoutés par les délices du Pouvoir, des ambitions personnelles, des promotions et des jouissances charnelles et matérielles, auraient déjà oubliés que « Les ivoiriens et la COTE D’IVOIRE, reviennent de très loin… »
• Premièrement : Juste avant la rédaction de cette chronique, j’ai volontairement publié sur mes sites et blogs « La Lettre ouverte de février 2011 du Président Henri KONAN-BEDIE » que je vous invite à relire, à consulter et à analyser : Quelle démonstration de Sagesse et quel Amour pour la COTE D’IVOIRE ! Le Président Henri KONAN-BEDIE est véritablement, selon moi, la boussole de l’Houphouétisme et le Premier Protecteur du Pouvoir actuel du Président Alassane OUATTARA…
• En un mot comme en mille, le Président Henri KONAN-BEDIE et les générations passées, ont le devoir et le souci de laisser aux générations présentes et futures, plus de paix, de bonheur et de bénédictions…Lisez, relisez et analysez cette Lettre Ouverte du Président KONAN-BEDIE…
• Deuxièmement : Je me permets de rappeler, à tous et à toutes que le Sang humain a déjà trop coulé en COTE D’IVOIRE à cause des animosités et des compétitions pour la conquête du Pouvoir Suprême ivoirien :
-Pour rappel, d’octobre à décembre 2010 : Il y a eu au moins deux cents(200) morts d’hommes, de femmes et d’enfants, en République de COTE D’IVOIRE, juste pour installer et consolider le Pouvoir calamiteux de la Refondation du Président Laurent GBAGBO…Sans compter les charniers inconnus et le nombre de blessés qui avoisine plus de deux mille(2.000) personnes !
-Plus près de nous, du 28 novembre 2010 au 11 avril 2011 : Combien de morts, de charniers, de blessés, de veuves, de veufs et d’orphelins, y-a-t-il eu en République de COTE D’IVOIRE ?
Trois mille(3.000) morts officiellement !
• Troisièmement : Quels bilans, quelles leçons et quelles conclusions, les ivoiriens et les ivoiriennes, ont-ils retenus ou retirés de tout ce qui précède ?
• Doit-on continuer, intempestivement et éternellement, en République de COTE D’IVOIRE, à se battre et à s’entretuer, bêtement, imbécilement, incongrument et sugrenument à cause des ambitions égoïstes, individuelles et personnelles des Politiciens?
• Trop c’est trop !
• Quatrièmement : La COTE D’IVOIRE et les ivoiriens, n’ont-ils pas intérêts, pour la paix et le développement, à faire bloc autour du Président OUATTARA, en vue de mettre le cap sur les élections présidentielles de 2015, dans l’Union, la Renaissance et le Renouveau de l’Houphouétisme ?
• La question reste posée à chacun et à chacune de nous….
• En conclusion et en ce qui me concerne :
A titre individuel, humblement et modestement, je réponds oui, pour une COTE D’IVOIRE rassemblée et réconciliée, autour du Président OUATTARA et de Son Ainé le Président KONAN-BEDIE, pour mettre, ensemble, le Cap sur les élections présidentielles de 2015, dans l’Union, la Renaissance et le Renouveau des Houphouétistes et de l’Houphouétisme.
Je suis d’accord pour des réflexions et la création d’une vraie « Union des Houphouétistes de la Majorité Présidentielle… »
En attendant, moi je lance mon ballon d’essai sous une forme de club intellectuel, de réflexions et de soutiens...
Tels sont les sens et les raisons de mes actions…
Comme la prunelle des yeux, de gré ou de force, nous veillerons sur la culture de la paix, la culture du travail et la culture du développement de la COTE D’IVOIRE…
Très bonne semaine à tous et à toutes.
Très Fraternellement.
TANOH-NIAMKE Djohn
Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
Fondateur et Administrateur de :
Diplomatie Sans Frontières.
http://tanohniamke.net
http://tanohniamke.wordpress.com
http://twitter.com/tanohdjohn
http://netlog.com/tanohdjohn