topblog Ivoire blogs

06/03/2012

COTE D'IVOIRE: Des changements et des remaniements annoncés.

Chronique diplomatique : COTE D’IVOIRE, des changements et des remaniements profonds sont annoncés.
En République de COTE D’IVOIRE, des changements et des remaniements profonds sont annoncés pour les jours, les semaines et les mois prochains…
En effet, la Sainte Bible nous enseigne qu’il y a des temps et des saisons pour faire toutes les choses…
Dans ce pays, l’année 2011 ayant été essentiellement consacrée à la résolution de la crise postélectorale marquée par le retour de la paix, à l’investiture présidentielle, aux élections législatives, à l’installation et à la consolidation des institutions étatiques nationales, etc.…
Certainement que l’année 2012 marquera le début des véritables grands changements et des remaniements profonds pour réaliser les « douze travaux » du Président Alassane Dramane OUATTARA en vue de construire, d’équiper et de développer la République de COTE D’IVOIRE.
Oui, vous m’avez déjà compris : La COTE D’IVOIRE et les ivoiriens doivent définitivement mettre fin aux débats politiques et politiciens, vains et stériles, aux différentes guerres des héritiers d’Houphouët-Boigny, d’Henri KONAN-BEDIE, d’Alassane Dramane OUATTARA, de Laurent GBAGBO et de Guillaume SORO, etc.…
Qui nous ont conduits à la guerre, à la mort, à la misère, à la pauvreté et à la honte !
Selon moi, pour l’émergence économique de notre pays, tous et toutes (ivoiriens et ivoiriennes), avec le concours et l’appui de nos amis et partenaires internationaux, nous devons soutenir le Président de la République et le nouveau Gouvernement qui s’annonce déjà, en vue d’obtenir de nouveaux miracles économiques ivoiriens :
Tel est l’un des sens de mon combat culturel et intellectuel, sur internet et ailleurs, pour réveiller les consciences de mes compatriotes embourbées et enfoncées dans des considérations politiques et politiciennes, partisanes, vaines et stériles qui n’apportent jamais, ni le développement économique, ni la promotion culturelle et sociale et ni la création d’emplois et de richesses….
Certainement que ce mois de mars 2012 inaugurera la série des grands changements et des remaniements profonds en COTE D’IVOIRE :
En effet, par voie de presse et par d’autres sources crédibles et fiables, le Président Alassane Dramane OUATTARA s’apprêterait à changer et à remanier, en forme et en profondeur, le Gouvernement de la République de COTE D’IVOIRE.
Après la formation du nouveau Gouvernement ivoirien qui s’annonce, d’autres nominations et des promotions importantes sont également en vue :
Il s’agit, entre autres :
- De l’élection du nouveau Président de l’Assemblée Nationale et des Membres de son Bureau : Selon des indiscrétions, le Premier Ministre SORO est pressenti pour être le futur Président du Parlement ivoirien.
-De la nomination par décrets présidentiels des Gouverneurs des nouveaux Districts qui ont été récemment érigés et qui devront être de véritables bases de développement économique, culturel et social.
-De nombreux Autres Changements et des Nominations sont également en vue…
En un mot comme en mille, en République de COTE D’IVOIRE et en cette année 2012, ce pays a urgemment besoin de paix et de réconciliation nationale pour se mettre véritablement au travail pour le bonheur de tous les ivoiriens, quelques soient leurs origines ethniques, tribales, géographiques et politiques :
Oui, pour le développement de la COTE D’IVOIRE, tous ses fils et toutes ses filles doivent enterrés leurs haches de guerres et leurs stratégies politiques égoïstes et machiavéliques.
Ensemble et uni, le vaillant peuple ivoirien, avec son Président de la République et son Gouvernement, peuvent réaliser de nouveaux défis et des miracles….
Comme aux temps anciens du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY.
Que les uns et les autres se fassent violence en révisant à la baisse leurs ambitions et prétentions, personnelles et politiques, qui polluent l’atmosphère politique ivoirienne depuis plusieurs années déjà…
Personnellement, je souhaite que mon pays retrouve vite la paix et la réconciliation, et qu’il se mette véritablement au travail en vue de son émergence économique rapide…
Je formule, également, le vœu que des Personnalités de l’Opposition politique et des Pro-GBAGBO, fassent leur entrée dans le nouveau Gouvernement ivoirien…Au nom de la Paix et de la Réconciliation nationale…
Oui, il y a un temps pour faire la politique pendant les élections et il y a un autre temps pour travailler, ensemble, pour équiper et développer notre beau Pays…
En guise de conclusion de cette chronique, je voudrais vous rappeler et vous faire noter la synthèse de mon livre « COTE D’IVOIRE, la guerre des imbéciles, publié en 2008 » :
« Pour un homme, une femme ou une nation, l’essentiel c’est de compter sur soi-même pour se relever quand on est tombé et couché par terre….Car compter sur les Autres, dans cette position-là, c’est être imbécile et faire preuve d’imbécilité... »
TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
Fondateur et Administrateur de :
-Diplomatie Sans Frontières,
-Ivoiriens Sans Frontières.
Ancien Membre du MEECI,
Ancien Membre de la JPDCI
tanohniamke@hotmail.fr
http://tanohniamke.net
http://tanohniamke.wordpress.com
http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com
http://netlog.com/tanohdjohn
http://twitter.com/tanohdjohn





02/03/2012

Chronique diplomatique: COTE D'IVOIRE, au revoir et bonne retraite à l'Ambassadeur de France

Chronique diplomatique : COTE D’IVOIRE, au revoir et bonne retraite à l’Ambassadeur de France.
Il y a un adage populaire qui dit que « la défaite est orpheline et la victoire a toujours plusieurs papas» :
En République de COTE D’IVOIRE, dans quelques jours, le 11 avril 2012, nous célébrerons avec solennité, honneur, faste et sobriété le premier anniversaire de la capture et de la chute de Laurent GBAGBO, de la fin de la crise postélectorale et de la Magistrature Suprême du Président Alassane Dramane OUATTARA(ADO).
Cette victoire des Houphouétistes, adeptes de la paix et de la démocratie, contre les pro-GBAGBO fanatisés et accrochés à leur dictature socialiste, au populisme , au nationalisme et à l’africanisme extrémistes, violents et francophobes, cette victoire-là dis-je, a elle aussi et effectivement, plusieurs pères parmi lesquels il faut citer et classer en très bonne place, Son Excellence Monsieur Jean-Marc SIMON, Ambassadeur de la République Française près la République de COTE D’IVOIRE, témoin oculaire et l’un des acteurs-clés et principaux de la chute du Président Laurent GBAGBO….
En tant qu’écrivain, blogueur, chroniqueur et leader d’opinion, n’avais-je pas déjà prévenu les dignitaires du régime GBAGBO que « leur francophobie causerait leur propre chute ? »
En effet, et pour ceux et celles qui ne sauraient pas encore, entre la France et la COTE D’IVOIRE, c’est comme entre « un arbre et son écorce », c’est comme entre « un époux et son épouse », c’est « un mariage d’amitié, d’amour, de raisons et d’intérêts réciproques, etc.. »
Pour ne l’avoir pas compris, Laurent GBAGBO et Son Régime ont perdu inutilement dix longues années semant la pagaille, la misère, la pauvreté, la mort, le chômage chronique des jeunes, etc…
Oui, vous m’avez bien compris, je dis bien que les liens franco-ivoiriens sont tellement solides et forts depuis Houphouët-Boigny, qu’aucun autre Président ivoirien ne peut régner et réussir son mandat présidentiel s’il est un adepte d’une diplomatie belliqueuse et francophobe !
Attention, je n’ai pas dit que c’est la France qui a chassé Laurent GBAGBO du Pouvoir en COTE D’IVOIRE….
Je dis et je le répète que Laurent GBAGBO et son Régime se sont trompés en restant dans leurs théories universitaires et en refusant de s’inscrire et de s’aligner dans le pragmatisme houphouétien régissant et définissant « la francivoire », ce train de partenariats et de coopération entre la République Française et la République de COTE D’IVOIRE.
Oui, GBAGBO et les Siens, en ridiculisant et en minimisant la France, les USA, la CEDEAO, l’Union Africaine et la Communauté internationale, se sont lourdement trompés…
A présent, ils n’ont que leurs pauvres yeux pour pleurer sur leurs tristes sorts….Car la diplomatie franco-ivoirienne n’a jamais été aussi exécrable et piteuse que sous le règne de Laurent GBAGBO :
-Heureusement que la démocratie a triomphé de la dictature en COTE D’IVOIRE.
-Heureusement que le Président Alassane Dramane OUATTARA a été élu Président de la République de la COTE D’IVOIRE, pour rétablir l’image de marque et le blason doré de la diplomatie franco-ivoirienne…
-Bravo et félicitations à Son Excellence Monsieur Jean-Marc SIMON, Ambassadeur de la République Française près la République de COTE D’IVOIRE (De 2009 à 2012) qui a participé personnellement et activement à mettre fin à la « voyou-cratie, à la manger-cratie et à la démon-cratie. »
-Au revoir et très bonne retraite professionnelle à Vous, Excellence Monsieur l’Ambassadeur Jean-Marc SIMON :
Selon moi, la démocratie, le développement économique, la paix, la bonne gouvernance, le respect des libertés et des droits humanitaires sont des notions universelles qui ne sauraient être tropicalisées ni banalisées, ni en COTE D’IVOIRE et ni Ailleurs….
TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
Ancien Membre du MEECI
Ancien Membre de la JPDCI.
http://tanohniamke.net
http://tanohniamke.wordpress.com
http://netlog.com/tanohdjohn

http://twitter.com/tanohdjohn

http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com
http://tanoh.niamke.over-blog.net
Mail=tanohniamke@hotmail.fr



17/02/2012

COTE D'IVOIRE: SORO et ses Hommes ont redonné le Pouvoir aux Houphouétistes

Chronique politique : COTE D’IVOIRE, SORO et ses ex-rebelles ont largement contribué à redonner le Pouvoir Suprême aux Houphouétistes.
Chers Amis internautes, lecteurs de mes blogs,
Chers Frères et Sœurs, ivoiriens et ivoiriennes,
Chers Amis et Partenaires de la COTE D’IVOIRE,
Il y a un adage populaire qui dit que « même si on aime pas le lièvre, il faut reconnaitre qu’il a de longues oreilles et qu’il court vite. »
Me concernant, il est de notoriété publique que je n’aime ni les rebellions, ni les coups d’Etat, ni les génocides et ni les patriotismes populistes, populaires, extrémistes, ivoiritaires, xénophobes et tonitruants.
La récente histoire de la République de COTE D’IVOIRE a été marquée, entre autres choses, par trois types de « combats différents » dirigés par trois jeunes gens dont la grande Histoire ivoirienne se souviendra encore longtemps :
Ces trois différents combats sont schématiquement :
• L’ex-rébellion de SORO Guillaume,
• Les Patriotes dirigé par Blé Goudé
• Le combat culturel pour la démocratie et la paix, via internet, de votre serviteur TANOH NIAMKE.
I-SORO Guillaume et son ex-rébellion :
Sans vouloir refaire l’histoire et ni remuer les couteaux dans les plaies, j’avoue que, par leur intrépidité et bravoure lors des combats postélectoraux, SORO Guillaume et son ex-rébellion ont de largement contribué à arracher le Pouvoir Suprême usurpé par les adeptes « GBAGBO » et à le redonner aux Houphouétistes qui l’avait perdu depuis belle lurette par le coup d’Etat militaire de décembre 1999 :
C’est la seule gloire que les ivoiriens, les ivoiriennes et les Houphouétistes tireront de l’ex-rébellion dont la cohabitation a été difficile, tant avec les populations qu’avec moi-même et mon combat culturel sur internet….
J’avoue enfin qu’aujourd’hui, au nom de la paix et de la réconciliation nationale, nos rapports se sont normalisés car « les masques sont tombés » et nous nous sommes compris…
Attention, je n’ai pas dit que je n’aime pas SORO, ses ex-Commandants de Zone et leurs Troupes : En tant que croyant et chrétien, je porte l’Amour de tous les Humains dans mon cœur, sans forcément adhérer ni agréer leurs œuvres :
Voici en résumé mon principal trait de caractère en disant franchement ce que je pense de SORO et de ses ex-rebelles qui méritent respect et considération d’avoir largement contribué militairement à redonner le Pouvoir Suprême aux Houphouétistes conduits et guidés par le Président de la République Alassane Dramane OUATTARA et « Son Grand-Frère », le Président Henri KONAN-BEDIE.
N’ayons pas honte : Nous les Houphouétistes, nous disons bravo au Premier Ministre SORO Guillaume et à « Ses Troupes »…
II-Ce que je pense de Blé Goudé et de son combat patriotique extrémiste :
Ceux et celles qui ont étudié les stratégies militaires, diplomatiques et politiques, savent qu’à l’exemple des matchs de football, en politique, les buts se marquent dans les camps adversaires et non dans son propre camp !
En un mot comme en mille, un politicien qui maitrise uniquement les règles de son propre camp sans dominer celles de ses adversaires, celui-là est toujours perdant….
C’est pourquoi et me concernant, j’ai toujours cherché à comprendre les sens et les actions des adeptes et des militants pro-Gbagbo, sans forcément partager leur idéologie politique basée sur la violence, l’extrémisme et la naïveté des réalités mondiales actuelles…
Par le canal du Ministre KOUADIO KOMOE Augustin (un ami et frère de ma région natale), un cacique et un baron pro-Gbagbo, j’ai rencontré une seule fois de ma vie monsieur Blé Goudé en décembre 2007 au siège de sa société » Leader Team ». En compagnie dudit Ministre et des Membres du Cabinet Ministériel, j’ai dit une seule phrase à Monsieur Blé Goudé à savoir que :
« Moi TANOH NIAMKE Djohn, je suis un Houphouétiste et un instrument de la coopération franco-ivoirienne et que très bientôt, je retournais en France pour mener un combat culturel en faveur de la paix, de la démocratie, des Houphouétistes et de la coopération franco-ivoirienne… »
Il y a un proverbe africain qui dit que : « Quand un aveugle dit qu’il va te blesser avec un caillou, c’est que ledit caillou est déjà sous ses pieds… »
Quelques mois après cette rencontre ministérielle avec Monsieur Blé Goudé, je suis effectivement retourné à Paris pour amplifier mon combat culturel sur internet dont les résultats ont été très positifs et appréciés, n’en déplaisent aux jaloux et hiboux haineux qui n’ont pas encore compris comment les combats politiques se gagnent sur plusieurs fronts y compris sur internet, la nouvelle révolution culturelle…
III-Résumé de mon combat culturel sur Internet :
Ceux et celles qui me connaissent véritablement ne sont guère troublés et ils savent pour qui et pour quelles valeurs, je me bats sur internet :
Au Parti Démocratique de COTE D’IVOIRE (PDCI-RDA), il y a ceux et celles qui ont été nourris à la mamelle de « l’école de la vie de Félix Houphouët-Boigny », il y a les Autres Militants et il y a « les Suiveurs »….
Moi, je milite depuis la classe de sixième jusqu’à présent : Je sais, humblement et modestement, ce que la Politique veut dire….
Pour mieux vous faire comprendre mon exposé, je l’illustrerai par deux exemples précis :
1. Dans son livre « Les Chemins de Ma Vie », le Président Henri KONAN-BEDIE, tout en parlant de ses origines, il affirme que ses parents viennent d’un village du nom de « BEBOU », près de NZARANOU à Abengourou….
2. Aujourd’hui même, si vous vous rendez dans ledit village d’origine du Président Henri KONAN BEDIE, vous y trouverez mon oncle maternel Nanan ANNEY, ses frères et sœurs de la Cour Royale dont ma propre mère qui vit encore, Dieu merci….
3. Avez compris quelque chose ?....
4. Ma propre épouse, fille adoptive d’une Baronne du PDCI-RDA proche Collaboratrice du Président BEDIE, elle est la propre nièce biologique du Doyen KOIZAN Etienne et de Sa propre Sœur Madame Henriette KONAN BEDIE…
5. Aujourd’hui les masques ne sont-ils pas tombés à l’Heure des Bilans et de la Réconciliation Nationale ?
6. Que les rêveurs, les menteurs et les diffamateurs continuent leurs œuvres morbides, nauséabondes et sans fondements…
7. Peut-on construire un Pays avec des Politiciens non sérieux qui se basent uniquement sur des rumeurs pour détruire au lieu de construire ?
8. Personne ne pourra forcer les mains du Président Henri KONAN-BEDIE pour prendre sa retraite politique anticipée car il a devoir de veiller sur son « Jeune Frère le Président Alassane Dramane OUATTARA… »
9. Quelle Autre Preuve voulez-vous pour comprendre que le Président Henri KONAN BEDIE, bien que n’ayant pas gagné lui-même l’élection présidentielle pour le compte du PDCI-RDA, il a largement et grandement contribué à l’élection du Président OUATTARA et au retour aux Affaires des Houphouétistes ?
Conclusion : Pour terminer cette chronique politique, je réitère mon admiration et mes remerciements au Premier Ministre SORO et aux Ex-Forces Nouvelles pour leur participation active à la victoire finale des Houphouétistes. J’adresse également et spécialement une motion particulière au Président Henri KONAN BEDIE dont le pragmatisme et la sagesse ont permis au Président Alassane Dramane OUATTARA d’être élu Président de la République de COTE D’IVOIRE.
J’affirme et je le répète : Pour la Paix et l’Emergence économique de la COTE D’IVOIRE, Alassane Dramane OUATTARA devrait tenir ses promesses pour qu’en retour les Houphouétistes l’aident à faire deux mandats présidentiels jusqu’en 2020, c'est-à-dire dans seulement moins de huit ans…
Pour ce combat-là encore, le Président Henri KONAN BEDIE devrait être « le Parrain attitré » et retardé sa retraite politique, quitte à nommer un Président Délégué du PDCI-RDA au prochain Congrès dudit Parti Politique….

TANOH NIAMKE Djohn
Diplomate, Ecrivain, Chroniqueur et Blogueur
-Ancien Membre du Mouvement des Elèves et Etudiants de COTE D’IVOIRE(MEECI)
-Ancien Membre de la Jeunesse du Parti Démocratique de COTE D’IVOIRE (JPDCI-RDA)
-Auteur de l’Essai « COTE D’IVOIRE, la Guerre des imbéciles »
Fondateurs et Administrateur de :
-Diplomatie Sans Frontières,
-Ivoiriens Sans Frontières.
http://tanohniamke.net
http://tanohniamke.wordpress.com
http://leblogdetndproductions.blogspot.com
http://tanoh.niamke.over-blog.net
http://diplomatiesansfrontieres.over-blog.com
http://ivoirienssansfrontieres.over-blog.com
http://lebogdetanohniamke.ivoire-blog.com