topblog Ivoire blogs

16/03/2011

Chronique politique: COTE D'IVOIRE, l'assaut final de Fognon le vent contre GBAGBO...

Chronique Politique : COTE D’IVOIRE, l’assaut final de Fognon le vent contre GBAGBO, les Vautours des ténèbres et de la mort.
Selon ma foi, les morts ne meurent jamais car seul le corps, cette enveloppe corruptible, pourrit et meurt. L’âme et l’esprit sont éternels et retourneront dans l’éternité, au jour de la résurrection :
Le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, « cerveau politique de premier ordre », qui n’est donc pas mort spirituellement parlant, est certainement très heureux et fier de la victoire écrasante d’Alassane Dramane OUATTARA (son unique Premier Ministre), à l’élection présidentielle du 28 novembre 2011, qui fait de lui, le cinquième Président de la République de COTE D’IVOIRE.
En effet, qu’on le veuille ou non, et quelle que soit la durée de son règne présidentiel, le monde entier, à l’exclusion d’une petite poignée d’adeptes des bals de vautours et de nostalgiques de dictatures, a déjà félicité et reconnu Son Excellence Monsieur Alassane Dramane OUATTARA comme étant bel et bien le vainqueur du scrutin présidentiel ivoirien.
Depuis le 10 mars 2011, l’Union Africaine a déjà clos le débat par la publication des décisions contraignantes du Panel des Chefs d’Etat, adoptées et validées par son Conseil de Sécurité et de Paix. Parmi ces mesures, je note et je cite une seule :
Le Président sortant ivoirien, Son Excellence Monsieur Laurent GBAGBO, est invité dans les deux semaines, c’est-à-dire jusqu’au 24 mars 2011 à quitter le Palais présidentiel, en vue de permettre rapidement l’installation et l’investiture solennelles de son Successeur…
D’une part : Malheureusement, jusqu’à ce jour 16 mars 2011, date de la rédaction de cette tribune libre, Monsieur Laurent GBAGBO et ses Adeptes semblent, insolemment et orgueilleusement, ignorer et rejeter lesdites mesures contraignantes africaines qui mettent définitivement fin à la phase diplomatique et pacifique de la crise ivoirienne…
D’autre part : Heureusement que très sagement, avec un ton respectueux, apaisé et une ouverture politique, le Président élu, Monsieur OUATTARA, tout en adoptant et acceptant les délibérations de l’Union Africaine, il a affirmé avec courage et fermeté que le débat est clos au sujet de la crise postélectorale ivoirienne.
Modestement et à titre personnel : J’adhère et je soutiens Monsieur le Président de la République OUATTARA, car nos braves populations ivoiriennes, exténuées, appauvries, traumatisées, déstabilisées et déboussolés par cette autre crise incongrue, saugrenue et imbécile, elles méritent, très rapidement, le respect, le repos, la paix, la dignité, la liberté et la sécurité, en vue de vaquer à leurs devoirs, occupations et travaux…
En un mot comme en mille, le vaillant Peuple ivoirien ne peut plus accepter d’être pris en otage par des Politiciens Boulangers, de mauvaise réputation, sans foi et ni loi…
C’est ainsi donc et connaissant les roublardises, les ruses de GBAGBO, de ses Fronts populaires et patriotiques, de ses Miliciens et Chiens de Guerre, sanguinaires, extrémistes, etc,
Qu’il faut saluer, féliciter et encourager, la détermination du « Commando invisible » composé de toutes celles et de tous ceux qui soutiennent la démocratie en COTE D’IVOIRE :
En effet, toute la COTE D’IVOIRE et le Monde entier savent que GBAGBO a perdu les élections mais qu’il ne voudra jamais quitter le Pouvoir Suprême dans la Paix :
Face à cette détermination machiavélique de la minorité des extrémistes, la majorité du vaillant peuple ivoirien est obligée de se battre, de gré ou de force, pour que, vaille que vaille, la démocratie, la paix, la liberté, la bonne gouvernance et le développement économique de la COTE D’IVOIRE, puissent enfin avoir lieu, après cette très longue parenthèse honteuse du règne des souris de la refondation et des vautours des ténèbres et de la mort !
Très vivement, rapidement que triomphe l’assaut final de Fognon le vent, des Adeptes de la Paix et de la Démocratie,
Contre Laurent GBAGBO et son Clan d’illuminés pseudo-religieux, miliciens et patriotes extrémistes, populistes et sanguinaires…
Heureusement que Fognon et les siens sont presque, déjà aux portes du Palais Présidentiel….
Attention aux combinards de l’Union Africaine et de la Communauté internationale :
-Que plus personne ne mette sa bouche dans notre palabre et affaire, à cause de nos richesses à piller….
-Que ceux et celles qui ne sont pas des Adeptes et des Modèles de Paix et de Démocratie, restent chez eux, sans nous déranger…
Que la Sagesse habite toutes et tous, comme le Président sud-africain Jacob ZUMA, pour inviter, très rapidement, le Président GBAGBO à quitter et céder le Palais Présidentiel à son Digne Successeur….
Faute de quoi, dans les heures et jours qui viennent, Lui-même et ses Adeptes seront balayés et pulvérisés par Fognon le vent impétueux qui souffle très fort déjà, non loin du Palais présidentiel….
Il n’y a plus de réunion, ni négociation, ni débat et ni médiation….Car le Peuple ivoirien n’en peut plus et n’en veut plus !
Toutes et Tous soutiennent déjà Fognon le Vent….
Un Homme ou une Femme, prévenu, en vaut deux, dit l’adage….
TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain,
Blogueur et Chroniqueur
Fondateur et Administrateur de :
-Diplomatie Sans Frontières
-Ivoirien Sans Frontières.
http://tanohniamke.net
http://tanohniamke.wordpress.com
http://diplomatiessansfrontieres.blog.tdg.ch
http://ivoirienssansfrontieres.over-blog.com
http://netlog.com/tanohdjohn













08/03/2011

Chronique diplomatique: COTE D'IVOIRE, la déchéance et les faillites de GBAGBO.

Chronique diplomatique :
COTE D’IVOIRE, la déchéance, les faillites politiques, économiques et morales de Laurent GBAGBO…
La victoire écrasante d’Alassane Dramane OUATTARA à l’élection présidentielle du 28 novembre 2010, et la maudite guerre de résistance postélectorale imposée, planifiée et voulue par Monsieur Laurent GBAGBO, le Président sortant et son Camp des extrémistes, honteusement battus, ces deux événements-là, marqueront encore très longtemps, pendant des siècles la grande Histoire de la République de COTE D’IVOIRE :
En effet, les ivoiriennes, les ivoiriens, les africaines et africains et toutes les populations du Monde entier, sont, actuellement, des témoins oculaires ou virtuels de la déchéance et des faillites morales, politiques, économiques et financières de Laurent GBAGBO et de ses Adeptes illuminés :
De quoi s’agit-il actuellement en COTE D’IVOIRE ?
Selon moi, schématiquement, la population ivoirienne, elle-même, est divisée en deux catégories ou deux camps, ayant participé activement, silencieusement ou tacitement, à la crise postélectorale grave, profonde, aigue, douloureuse et sanguinaire, actuelle :
1. Premièrement : Le Camp des Houphouétistes ou le RHDP.
Si on n’y prend pas garde, le règne du Président élu, Alassane Dramane OUATTARA, risque de se terminer, très rapidement à l’HOTEL du Golf à cause des hésitations des Houphouétistes !
En effet, après leur brillante et stratégique union sacrée autour du Candidat OUATTARA, qui a permis de le faire gagner, triomphalement, l’élection présidentielle du 28 Novembre 2010, les Leaders Houphouétistes du RHDP et leurs différents partis politiques, semblent manquer d’ardeur, de volonté, de détermination, de courage et de stratégies, pour chasser, rapidement, le Dictateur GBAGBO du Palais présidentiel :
Retranchés et installés confortablement à l’Hôtel du Golf (qui n’est pas une ville de ralliements), ils semblent être habités par la peur, le doute, la couardise, préférant laisser leurs sorts et le Destin National ivoirien, entre les mains de la CEDEAO, de l’Union Africaine, de l’ONU et des Grandes Puissances…
Connaissant le Président sortant battu, Sachant que le Président GBAGBO et ses Adeptes illuminés ne céderont jamais le Pouvoir, démocratiquement, si ce n’est qu’au prix de la force militaire interne, avec ou sans aide de l’Extérieur :
Que font-ils, concrètement, pour chasser rapidement GBAGBO, afin de nous éviter la guerre civile déjà présente à nos portes ?
Je fais remarquer que, plus les jours passent, plus nous nous acheminons vers un véritable génocide atroce:
En un mot comme en mille, les Houphouétistes du RHDP et tous les Autres Houphouétistes qui ont fondé et construit la COTE D’IVOIRE, ne maitrisent-ils pas la Gendarmerie, la Police, l’Armée de terre, l’Armée de l’Air, la Marine Nationale, et toutes les Forces de Défenses Nationales ivoiriennes ?
-Si oui, pourquoi, le temps passe-t-il, sans qu’on ne voie rien de concret, pour chasser rapidement GBAGBO, poindre à l’horizon ?
Selon moi, le Président élu OUATTARA doit prendre, Lui-même et rapidement, ses Responsabilités pour chasser GBAGBO et mettre fin aux tueries et aux souffrances des populations.
Faute de quoi, le Pouvoir risque de lui échapper, très vite…Et la Démocratie serait assassinée !
Le vaillant peuple de COTE D’IVOIRE qui l’a démocratiquement élu, à plus de 54% des Votants,
A déjà trop fait sa part de sacrifices nationaux…
Nous l’attendons et l’observons, toutes et tous…
2. Deuxièmement : L’échec, la déchéance et les faillites morales de Laurent GBAGBO et de son Camp des Extrémistes :
La démocratie est unique et universelle, de même qu’un plus un font deux : Elle a ses principes et ses règles que toutes les sociétés civilisées respectent, faute de quoi, la pagaille, l’anarchie, la cruauté et la bestialité s’installent…Comme actuellement, en COTE D’IVOIRE, voulue, planifiée et exécutée par Laurent GBAGBO et ses Principaux Adeptes illuminés….
Et malheureusement pour la COTE D’IVOIRE, des « loups politiques sanguinaires », des boulangers, des roublards, sans parole, ni loi, ni foi, ni honneur et ni bonne réputation, se sont frauduleusement faits passer pour des « agneaux politiques démocrates ! »
C’est dommage pour la COTE D’IVOIRE et l’AFRIQUE : La démon-cratie, la voyou-cratie et la manger-cratie ont pris les places de la démocratie, de la Bonne Gouvernance et de la Performance économique !
En effet, après avoir régné pendant dix longues années, de manière cavalière, calamiteuse et bananière, qu’est-ce que GBAGBO et ses Adeptes espéraient-ils ?
-Ont-ils oublié les différents charniers, les assassinats des journalistes Jean Hélène et KIEFFER ?
-Ont-ils oublié les scandales du PROBO KOALA et des Déchets toxiques ? D’ailleurs ou sont passés les Cents milliards de francs CFA pour le dédommagement des populations sinistrées ?
-Ont-ils oublié également les nombreux actes et scandales de mal gouvernance, de détournements massifs des ressources et richesses nationales, du café, du caco et Autres ?
-Tous les Pays sérieux et démocratiques qui produisent du pétrole et du gaz (à l’exemple du GHANA récemment), ont des fonds de réserves et de souveraineté pour les générations futures :
En COTE D’IVOIRE, ou sont les recettes du pétrole, du gaz, du café, du cacao, de l’or et des Autres mines et Richesses Nationales ?
Ou est le bilan concret, économique et financier des vingt mille(20.000) milliards de francs CFA, au moins, gérés en dix ans uniquement sur les Budgets Nationaux Cumulés et Ceux des Structures à participations étatiques ?
En un mot comme en mille, pour Laurent GBAGBO et ses Compagnons extrémistes,
Malgré leurs nombreux diplômes universitaires : Gérer la COTE D’IVOIRE pendant dix ans, a consisté à s’enrichir personnellement, à entretenir de nombreuses épouses, des milices, des patriotes violents et sanguinaires, à uniquement payer les salaires des militaires et des fonctionnaires !
C’est du bricolage économique, de la gestion financière dans des républiques dictatoriales et tropicalisées !
-Quelles Honte et Humiliation pour la COTE D’IVOIRE !
-Quelles injures graves à l’intelligence des ivoiriens, des intellectuels et des vrais gestionnaires !
Quand, après tout ce bilan des ténèbres, vous additionnez les actes de dictature, de barbaries, de cruauté et de morts, des hommes et des femmes d’ABOBO et d’Ailleurs, lâchement assassinés, exécutés, tués, par des milices et patriotes sanguinaires, par des chars de guerre, des roquettes et autres armes lourdes,
Vous aurez, très largement, dépassé le seuil du pardonnable, du tolérable, du politiquement et économiquement corrects, pour atteindre les limites de la déchéance, de la folie et des faillites morales !
Heureusement pour l’Afrique et la COTE D’IVOIRE, Que l’année 2011, annonce la chute de toutes les dictatures y compris les plus coriaces…
TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain
Blogueur et Chroniqueur
Prix du Meilleur Diplomate Africain Internaute,
Master in Science of Management for Executives and Special Students,
Précédemment :
- Conseiller Technique chargé de la Coopération et de la Francophonie,
-Diplomate, respectivement au Brésil, en Israël, en Corée du Sud et en France.
Fondateur et Administrateur de:
-Diplomatie Sans Frontières,
-Ivoiriens Sans Frontières.
tanohniamke@yahoo.fr
tanohniamke@hotmail.fr
http://tanohniamke.wordpress.com
http://tanohniamke.net
http://diplomatiesansfrontieres.blog.tdg.ch
http://ivoirienssansfrontieres.over-blog.com








03/03/2011

Vidéo de mon émission à ivoirTV.net

Vidéo de mon émission à ivoirTV.net
(Mercredi 02 mars 2011)
Chers Amis Internautes,
Répondant à l’invitation de la WebTV « ivoirTV.net », le mercredi 02 mars 2011,
J’ai traité, le thème suivant :
« La situation sociopolitique de la COTE D’IVOIRE, la gestion de la crise postélectorale. »
Je vous prie de bien vouloir regarder la vidéo de cette émission, sur le site :
http://ivoirTV.net
(invité Niamkey TANOH)