topblog Ivoire blogs

26/03/2012

Chronique politique: Afrique, le front du refus des coups d'Etat et des juntes militaires.

Chronique politique : Afrique, le front du refus des coups d’Etat et des juntes militaires…
Dans ma dernière chronique, j’affirmais que le sous-développement de l’Afrique était essentiellement un problème d’ordre culturel :
En effet et de nos jours, la démocratie et l’émergence économique obéissent à des règles, à des normes et à des codifications…
Trèves de généralités et de théories, je prendrai trois exemples précis et d’actualité africaine pour illustrer mon propos :
Dans cette tribune libre, je parlerai de l’actualité au Sénégal, au Mali et en COTE D’IVOIRE :
• Premièrement au Sénégal :
Selon moi et dans ce pays frère et ami, il y a eu plus de peur que de mal car la sagesse du Doyen-Président WADE a fini par triomphé des velléités et des tentations de la confiscation dictatoriale du Pouvoir Suprême sénégalais : En effet, « le Gorgi », le Grand-père et Doyen, Son Excellence le Président sortant de la République Sénégalaise, Monsieur Abdoulaye Wade, en reconnaissant très rapidement sa défaite, et en appelant promptement, pour le féliciter, le Président Elu Monsieur Macky Sall, le Doyen Wade, dis-je est sorti par la Grande Porte de la Démocratie africaine.
Ainsi donc, le monde entier retiendra-t-il de l’élection présidentielle sénégalaise du 25 mars 2012, au moins quatre victoires :
-La victoire du Président élu, Monsieur Macky Sall,
-La victoire du Président sortant, le Doyen Maitre Abdoulaye Wade,
-La victoire de la maturité, de la paix et de la démocratie du vaillant peuple sénégalais,
-La victoire de la fierté et de l’exemplarité de la Démocratie en Afrique.
Bravo et félicitations à nos frères et sœurs sénégalais qui nous donnent l’espoir et l’espérance que la vraie démocratie universelle est possible et applicable en Afrique, sans tropicalisation, sans violence meurtrière et mortelle, sans coup d’Etat et sans junte militaire…
• Deuxièmement et au Mali :
Ce qui s’est passé au Sénégal, ne sera pas, malheureusement, le cas au Mali, un autre pays frère et ami, qui, à seulement un seul mois de la date de l’élection présidentielle, vient de basculer dans l’animosité, dans la pagaille, dans la violence et dans des lendemains précaires et incertains, à cause d’un coup d’Etat militaire encore en cours, dirigé par une junte militaire novice et impopulaire…
Humblement et à titre personnel, je condamne ce maudit coup d’Etat et j’invite « nos jeunes frères les soldats maliens » à remettre en place, immédiatement et sans condition, l’ordre démocratique et constitutionnel à savoir, rétablir dans ses fonctions « le Président ATT » au Pouvoir Suprême afin qu’il termine son mandat ou qu’il dirige une transition devant organiser, dans un délai précis et précisé, la future élection présidentielle malienne.
Ici et maintenant, je saisis l’occasion de cette auguste tribune libre, de libre expression et de liberté, pour lancer, virtuellement, le mouvement et « le front du refus des coups d’Etat et des juntes militaires en Afrique » :
Trop, c’est trop : En 2012, l’Afrique a urgemment besoin de développement économique et non des coups d’Etat qui assassinent la démocratie, la paix et le progrès…
• Troisièmement et en COTE D’IVOIRE :
L’Actualité est marquée par l’organisation à Abidjan, le mardi 27 mars 2012, du Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat de la CEDEAO, au sujet justement, du coup d’Etat en cours au Mali.
Quels honneur et fierté pour le vaillant peuple de COTE D’IVOIRE de renouer, sous l’Autorité du Président OUATTARA, avec « les grandes réunions internationales » sur les bords de la lagune ébrié !
En attendant les décisions et les résolutions des Chefs d’Etat de la CEDEAO, pour ma part, je continue mon lobbying politique en faveur de « mon front du refus des coups d’Etat et des juntes militaires en Afrique. »
TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
Administrateur/Fondateur des Sites et Blogs :
-Diplomatie Sans Frontières,
-Ivoiriens Sans Frontières,
-Ecrivain-Sans Frontières.
http://tanohniamke.net
http://tanohniamke.wordpress.com
http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com
http://twitter.com/taohdjohn
http://netlog.com/tanohdjohn



22/03/2012

Chronique culturelle: Le sous-développement de l'Afrique est une affaire culturelle.

Chronique culturel : Le sous-développement de l’Afrique est essentiellement une affaire culturelle.
Chers amis internautes,
Chers lecteurs de mes sites et blogs,
Chers frères et sœurs de COTE D’IVOIRE,
Chers Amis et Partenaires de la COTE D’IVOIRE,
Avant tout propos, permettez-moi de m’acquitter de quelques devoirs citoyens au sujet des « nouvelles fraiches » de mon pays :
• Premièrement : Je renouvelle mes remerciements et mes félicitations au Président de la République de COTE D’IVOIRE, Son Excellence Monsieur Alassane Dramane OUATTARA qui a tenu et respecté sa parole en confiant la Primature au Parti Démocratique de COTE D’IVOIRE (PDCI-RDA) du Président Henri KONAN-BEDIE qui, à son tour, a désigné « l’un de ses fidèles lieutenants », Monsieur Jeannot AHOUSSOU KOUADIO comme le nouveau Premier Ministre en remplacement de l’ancien Premier Ministre Guillaume SORO qui, a son tour, a été brillamment élu Président de l’Assemblée Nationale de COTE D’IVOIRE.
• Deuxièmement : Le Gouvernement du Premier Ministre AHOUSSOU vient également d’être formé : il compte 40 Ministres y compris ceux du Cabinet présidentiel plus tous les anciens Ministres du précédent Gouvernement SORO…
Une expression idiomatique ivoirienne dit que : « Ce n’est pas dans ma bouche que vous allez manger votre piment… »
En langages clairs, chers lecteurs, ne comptez pas sur moi pour des commentaires au sujet du Gouvernement de 40 membres de mon Pays :
Moi, ce que je sais et ce que je recherche, c’est que la COTE D’IVOIRE est riche et qu’elle doit rapidement se développer….Et je crois sincèrement aux capacités du Président OUATTARA de pouvoir amorcer le deuxième miracle économique ivoirien.
• Troisièmement : Au niveau de la Diplomatie ivoirienne et après la publication de ma dernière chronique intitulée « vers l’annulation du décret du corps diplomatique ? » cette tribune libre dis-je, semble avoir semé « le bon fruit escompté » au niveau des débats houleux entre collègues….
Moi, fidèle à ma réputation de leader d’opinion et d’éveilleurs des consciences, je continue mon chemin et mon but…
• Quatrièmement : Toujours en COTE D’IVOIRE et au niveau des internautes et blogueurs, bravo, mes félicitations et mon soutien, à mon jeune frère et ami, monsieur Diallo Amadou, qui vient d’être élu président de l’Association des internautes et blogueurs de COTE D’IVOIRE.
Pour ceux et celles qui ne le sauraient pas encore, l’internet et l’économie numérique représentent une industrie pour le développement : l’Afrique ne doit pas rater ce train-là : Et les blogueurs jouent un grand rôle de communicateurs bénévoles et de journalistes citoyens :
En un mot comme en mille, être blogueur et chroniqueur comme moi, c’est exercer les métiers de communicateur et de journaliste, à titres bénévoles et citoyens :
- Avez-vous compris quelque chose ?
-Et qui vous a dit, qu’un homme ou une femme, doit avoir uniquement et impérativement, un seul métier ou une seule activité professionnelle ?
A présent et pour terminer notre propos, passons rapidement en revue le thème de ce jour à savoir :
« Le sous-développement de l’Afrique est-elle une affaire culturelle ? »
Moi, je réponds par oui et mille fois par l’affirmatif :
L’Afrique, mon Afrique et notre Afrique, ce continent riche et prospère est, malheureusement et actuellement, le berceau de la mal gouvernance et du sous-développement.
Quels contrastes pour l’Afrique notre mère patrie !
-comment peut-on être à la fois très riche et très pauvre ?
-Comment peut-on vouloir la lumière et les ténèbres ?
-Comment peut-on vouloir la démocratie et être adepte des coups d’Etat et des dictatures ?
-Comment peut-on se développer si l’on ne réfléchit pas et l’on ne travaille pas, assez et suffisamment ?
-Comment peut-on se développer si l’on aime simultanément le mensonge et la vérité, la mal gouvernance et la bonne gouvernance ?
-Pourquoi des pays africains, grands producteurs de pétrole sont-ils, si mal servis en carburant ?
-Pourquoi, la COTE D’IVOIRE, premier producteur mondial de cacao, pays riche et prospère, compte-t-elle presque 50% de pauvres ?
Ce sont entre autres questions, tant et autant, de questions, de raisonnements et de réflexions qui bousculent mes pensées, mes nuits et mes jours !
Selon moi, pour que l’Afrique se développe, il faut que les Africains adoptent une nouvelle culture compatible avec le développement car notre culture actuelle, d’une manière globale et générale, ne favorise pas le développement.
Qu’en pensez-vous ?
Bonne lecture et Bonnes réflexions, à vous toutes, et vous tous.
Très Fraternellement.
TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
http://tanohniamke.net
http://tanohniamke.wordpress.com
http://twitter.com/tanohdjohn
http://netlog.com/tanohdjohn
https://www.facebook.com/tanohniamke


12/03/2012

COTE D'IVOIRE: Vers l'annulation du décret des diplomates de carrière?

Chronique diplomatique : COTE D’IVOIRE, s’achemine-t-on vers l’annulation du décret d’application du statut du corps diplomatique ?
Dans cette tribune libre de «Diplomatie Sans Frontières, Blogs et Sites d’Actualités » :
Comment ne pas remercier et rendre hommage à Son Excellence Monsieur Alassane Dramane OUATTARA, Président de la République de COTE D’IVOIRE, qui vient de signer le décret numéro 2011-468 du 21 décembre 2011 fixant les modalités d’application de la loi numéro 2007-669 du 27 décembre 2007 portant statut du corps diplomatique ivoirien ?
Bravo, merci et félicitations à Vous, Monsieur le Président de la République, en mon propre nom et au nom de tous mes illustres collègues et amis diplomates de carrière de COTE D’IVOIRE.
J’associe, également, à ces remerciements et à ces félicitations, Son Excellence Monsieur Daniel KABLAN DUNCAN, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères du Gouvernement démissionnaire au moment de la rédaction de cette chronique.
En effet, il y a très longtemps que ce texte règlementaire était attendu pour mettre fin à la misère et à la précarité des valeureux diplomates ivoiriens de carrière.
Malheureusement, ce décret déjà adopté, signé et publié (qui prendra effet à compter du premier janvier 2013) fait déjà l’objet d’amertume, d’attaques, de critiques et de contestations au sein des membres du corps diplomatique ivoirien….
Et si on n’y prend garde, par la faute d’une poignée d’Ambassadeurs ayant rédigé et manipulé ledit texte règlementaire, uniquement et presqu’exclusivement pour leurs propres comptes, je constate, je dis et j’affirme qu’il y a un véritable malaise au sein des Diplomates ivoiriens, et que cette fâcheuse situation entrainera, certainement et bientôt, la relecture pour modifications, ou l’annulation pure et simple dudit décret, en vue d’adopter un autre texte plus consensuel et plus représentatif des intérêts de tous les diplomates ivoiriens de carrière(je dis bien de tous les diplomates) et non des seuls intérêts et profits de la minorité d’Ambassadeurs !
A titre d’exemple et récemment en conseil des Ministres, le Président de la République et le Gouvernement ivoirien, par décret, ne viennent-ils pas d’annuler et de supprimer, purement et simplement mille cent vingt-six(1126) communes préalablement érigés par un autre décret antérieur ?...
Selon un adage, le linge sale se lave en famille, c’est pourquoi, je n’expliquerai point, ici et sur la place publique, les griefs et les insuffisances du décret incriminé qui, au lieu de contribuer à l’épanouissement et au bonheur des diplomates ivoiriens, dans leur ensemble global, ce texte dis-je, s’apparente à de l’injustice, à de la ségrégation et à de l’apartheid diplomatiques !
Je voudrais faire observer et noter que, tous les corps d’élites ont déjà eu, et en application, leurs différents statuts : Les Préfets, les Magistrats, les Policiers, etc…
Sauf les Diplomates ivoiriens de carrière qui, à cause de la « petite confrérie d’Ambassadeurs » attendent encore….
Je fais noter et observer que, nommé moi-même ou pas, Ambassadeur à titre exceptionnel après 27 ans de carrière, je continuerai de défendre notre corporation diplomatique dans son intégrité et dans son grand ensemble….
En un mot comme en mille, le débat dont il s’agit ici, n’est pas ma préoccupation personnelle en tant qu’Ambassadeur ou pas : Il s’agit d’un profond malaise soulevé par nos jeunes collègues….
D’ailleurs en ce qui me concerne, après 27 ans de bons et loyaux services (je suis entré au Département Central en octobre 1985 et j’ai été titularisé diplomate en octobre 1987), ma promotion à titre exceptionnelle ou pas en qualité d’Ambassadeur est un non évènement :
En effet, ne sont-ils pas très nombreux les Ambassadeurs ivoiriens ayant débuté leur carrière diplomatique, comme moi, par le corps des Chanceliers des Affaires Etrangères et qui, pour leur ancienneté et leur expérience, ont bénéficié de la promotion exceptionnelle ?
Je n’ai pas besoin de les citer car nous, les Anciens Diplomates ivoiriens, nous nous connaissons véritablement et j’affirme que certains anciens chanceliers devenus des Ambassadeurs sont, encore et actuellement, en service….
En Conclusion, je dirai simplement que, je suis « un vieux et jeune diplomate » depuis les temps anciens de feu Son Excellence Monsieur le Ministre Siméon Aké, en passant par les Ministres ESSY AMARA et BAMBA MAMADOU, entre Autres, pour terminer par le Ministre d’Etat Daniel KABLAN DUNCAN…
Donc, je ne parle pas et je n’écris pas, à la légère, au sujet de la diplomatie ivoirienne…Que la poignée de confrérie d’Ambassadeurs ivoiriens cessent leurs œuvres ténébreuses, qui nous ont, déjà et assez, porté préjudices.
TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
Ancien Membre du MEECI,
Ancien Membre de la JPDCI,
Administrateur et Fondateur de :
-Diplomatie Sans Frontières,
-Ecrivains Sans Frontières,
-Ivoiriens Sans Frontières.
http://tanohniamke.net
http://tanohniamke.worpress.com
http://tanoh.niamke.over-blog.net
http://twitter.com/tanohdjohn
http://netlog.com/tanohdjohn