topblog Ivoire blogs

13/11/2010

Ma Lettre Ouverte au Secrétaire Général de l'ONU

Ma Lettre Ouverte à Son Excellence Monsieur le Secrétaire Général de l’ONU.

Objet : COTE D’IVOIRE, la guerre du Patriotisme socialiste et extrémiste ne doit pas avoir lieu…

Monsieur le Secrétaire Général de l’ONU,
J’ai le très grand plaisir et l’infini honneur de m’adresser à Votre Excellence, pour vous donner mon point de vue et mes propositions, au sujet de la fin du processus électoral en COTE D’IVOIRE.
En effet, Monsieur le Secrétaire Général,
Si vous-même, les Grandes Puissances et la Communauté internationale, n’intensifiez pas vos actions et ne redoublez pas de vigilance,
Tous vos importants efforts déjà consentis, risquent d’être vains. En effet :
Les résultats du second tour, de l’élection présidentielle, prévu pour se dérouler le 28 novembre 2010, risquent de replonger ce beau Pays, dans une autre crise plus atroce et aux conséquences désastreuses.
Avant d’argumenter mon Point de vue, permettez-moi, excellence, de vous faire un bref rappel historique :
1-De 1960 à 1990, la COTE D’IVOIRE, dirigée par Feu le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, vivait sous un Régime de Parti Unique du PDCI-RDA, qui a bâti, dans la paix et la sagesse africaine, les prémices d’un beau Pays prospère, hospitalier, Ami de tous, et Ennemi de personne :
Ce qui n’est malheureusement pas le cas actuellement, avec notre diplomatie patriotique et belliqueuse !
2-En avril 1990, face aux nouvelles contingences démocratiques mondiales,
et à l’exemples des Autres Etats Africains, la COTE D’IVOIRE, s’ouvre aux multipartismes Politiques.
3-Malheureusement et depuis cette époque : Avec la naissance, la création de plus d’une centaine de Partis Politiques, la lutte pour le Pouvoir Suprême a fait basculer cette Nation Paisible, dans des Crises chroniques, intempestives, intermittentes, incongrues et saugrenues.
En un mot comme en mille, depuis vingt(20) ans de multipartisme, la démocratie ivoirienne, que dis-je, « La démon-cratie ivoirienne » a engendré des démons et des monstres politiques, prêts à brûler la COTE D’IVOIRE, rien que pour le Pouvoir Suprême !
4-Ce sont ces antagonismes et animosités qui justifient le Coup d’Etat militaire de décembre 1999 : des Militaires ont été manipulés par lesdits pseudo adeptes du multipartisme démocratique pour renverser le Président Henri KONAN BEDIE.
5-En Octobre 2000, le Général Robert GUEI, Chef de la Junte militaire,organise les élections présidentielles, avec pour ambitions, de conserver le Pouvoir Suprême :
C’est ainsi qu’il invalide les candidatures sérieuses et importantes de Messieurs Henri KONAN BEDIE et Alassane Dramane OUATTARA.
Pendant la Publication et la Proclamation des résultats dudit vote, le Général GUEI, commit l’erreur fatale de faire arrêter le processus en s’autoproclamant vainqueur dudit scrutin :
Son principal adversaire, Monsieur Laurent GBAGBO, « boulanger et rusé comme un lièvre », appelle ses Militants et toutes les Populations, à une Révolte populaire et insurrectionnelle !
En conclusion de ce chapitre, il y a lieu de noter que le Président Laurent GBAGBO qui règne depuis dix(10) ans en COTE D’IVOIRE, n’a pas été régulièrement élu : son Pouvoir est le fruit d’une élection présidentielle douteuse et calamiteuse !
6- La tentative de renversement de son Pouvoir les 18 et 19 septembre 2002, et la longue Crise militaro civile, sont les conséquences évidentes de ladite élection présidentielle controversée :
En un mot comme en mille, ce sont les mêmes Soldats et des Jeunes Gens (Auteurs du Coup d’Etat de 1999), victimes des ruses, des duperies et des roublardises de Monsieur Laurent GBAGBO,
Qui sont revenus se venger en tentant, sans succès de le destituer du Pouvoir Suprême !
Il est important de noter que, ce ne sont pas, ni Monsieur Henri KONAN BEDIE, ni
Monsieur Alassane Dramane OUATARRA et ni le Général Robert GUEI, qui sont les Premiers Responsables de la Situation de la Crise Militaro civile :
En effet, quand un Pouvoir Suprême s’installe de force et dans la violence, il ne peut que s’attendre qu’à la force et à la violence !
Tel est le cas dramatique ivoirien que Nous vivons depuis bientôt dix ans !

Excellence Monsieur le Secrétaire Général, l’heure est, actuellement grave, en COTE D’IVOIRE, au moment ou va se dérouler, très bientôt, le second tour de l’élection présidentielle, prévu pour le 28 novembre 2010.
En effet, les mêmes causes, produisant toujours les mêmes effets, si ce Scrutin n’est pas honnête, juste et transparent, la COTE D’IVOIRE retournera et retombera, certainement et durablement, dans une autre Crise plus grave, profonde et aigue !
En effet, des Adeptes du Patriotisme Socialiste et Extrémiste, proches du Camp Présidentiel, seraient prêts à rééditer leurs funestes actions d’octobre 2000 à savoir voler ( par la ruse, la tricherie, les fraudes et corruptions) la victoire du Candidat Alassane Dramane OUATTARA comme ils l’ont si bien fait face au Général GUEI !
Monsieur le Secrétaire Général,
En Conclusion, Je prie votre Excellence de bien vouloir noter que : la fin d’une chose, vaut mieux que son commencement. En effet,
L’ONU, les Grandes Puissances et la Communauté internationale, après avoir consenti d’énormes sacrifices, pour restaurer la Paix et la Démocratie en COTE D’IVOIRE, vont –elles se faire complices pour cautionner et installer la Dictature de Violents Patriotes Socialistes et Extrémistes en COTE D’IVOIRE ?
En tout état de cause, je vous prie, Excellence, de bien vouloir faire redoubler de vigilance à Vos Collaborateurs, aux Observateurs Internationaux, aux Grandes Puissances et à Toute la Communauté Internationale, en vue d’une élection présidentielle honnête, juste et transparente, et non conflictuelle, faute de quoi, vos nombreux efforts, n’auront servi à rien ! Paris, le 13 novembre 2010.
Très Haute Considération
TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain
Chroniqueur Diplomatique, Prix du Meilleur Diplomate Africain Internaute,
Master in science of management for executives and
Special Student,
Fondateur et Administrateur de Diplomatie Sans Frontières et d’Ivoiriens Sans Frontières.

Précédemment:

-Conseiller Technique chargé de la Coopération et de la Francophonie,
-Chargé de Mission au Ministère des Postes et Télécommunications,
-Chargé de Mission au Conseil de l’Entente
-Diplomate, respectivement au Brésil, en Israël, en Corée du Sud et en France.

http://www.tanohniamke.net
http://www.diplomatiesansfrontieres.over-blog.com
http://www.ivoirienssansfrontieres.over-blog.com



13:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

11/11/2010

COTE D'IVOIRE: L'échec de Laurent GBAGBO et de sa Politique de la Refondation.

COTE D’IVOIRE :
L’échec de GBAGBO et de sa Refondation :

En dix ans (2000 à 2010) de Règne au Pouvoir Suprême et malgré la crise : le Régime de la refondation, du Président GBAGBO, a géré au moins vingt mille(20.000) Milliards de francs CFA de Ressources et de Richesses Nationales :
Ou sont les réalisations concrètes qui ont profité au Peuple Ivoirien ?
Ou sont le Bilan et les réalisations de cet argent ?
Voici l’essentiel de la campagne du second tour de l’élection présidentielle :
Ce n’est pas une affaire ethnique ni tribale, de bété contre dioula, Agni, baoulé, etc.,
Ce n’est pas également une affaire personnelle, entre les Deux Candidats, GBAGBO et OUATTARA,
Mais, C’est essentiellement, une affaire de gestion, de développement, et de qui peut mieux conduire la COTE D’IVOIRE vers le Bonheur, la Croissance et la Prospérité.
Chers Compatriotes, Chers Frères et Soeurs :
La Vérité est un autre nom de DIEU !
Voici donc la Vérité qui rougit les yeux sans jamais les casser !
En un mot comme en mille, la Refondation socialiste et patriotique a lamentablement échoué :
Elle a accouché de petites souris voleuses, en lieux et places, de plusieurs éléphants robustes et fiers !
Voici les raisons de la panique de La Majorité Présidentielle(LMP) du Candidat Laurent GBAGBO.
Voici également les mauvaises nouvelles qui justifient les velléités de dictature, de tricheries, de fraudes et de hold-up électoral. Arrêtez ça !!! Sinon…
Extrait de « Mon Appel à voter pour ADO. »
TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain.
http://www.tanohniamke.net
http://www.diplomatiesansfrontieres.over-blog.com
http://www.ivoirienssanfrontieres.over-blog.com


21:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

10/11/2010

COTE D'IVOIRE: Ma Lettre Ouverte au Président Laurent DONA FOLOGO

COTE D’IVOIRE : Ma Lettre Ouverte à Son Excellence Monsieur Laurent DONA FOLOGO, Président du Conseil Economique et Social.

Objet : Le Président HOUPHOUET-BOIGNY attend votre retour à la maison paternelle, vous et ses autres enfants Houphouétistes de La Majorité Présidentielle(LMP).

Monsieur le Président et Cher Aîné,
Un Brillant Ecrivain sénégalais, Birago DIOP a dit que chez nous en Afrique : « les morts ne sont jamais morts, ils sont présents partout, dans nos consciences, dans les forêts, les rivières, etc. »
Monsieur le Président et Cher Aîné, vous le savez mieux que moi :
L’esprit du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY n’est pas mort… :
Il a chargé son humble serviteur que je suis, de vous dire à votre Excellence, et à tous ses Autres enfants houphouétistes, en mission pour le compte de la République dans le Camp Présidentiel, de bien vouloir regagner la Maison paternelle du Rassemblement des Houphouétistes pour la Paix et la Démocratie(RHDP).
Il vous y attend les bras ouverts et personne ne vous demandera des comptes !

Avant de vous livrer les détails de la teneur de ce message présidentiel, permettez-moi de me présenter à votre Excellence : je suis un pur produit du mouvement des élèves et étudiants de COTE D’IVOIRE (MEECI), puis Membre Fondateur (avec les Autres que Vous connaissez déjà), de la Jeunesse du Parti Démocratique de COTE D’IVOIRE (JPDCI). En plus :
De 1975 à 1990, Dieu notre Créateur TOUT-PUISSANT a réalisé deux grands miracles dans ma modeste vie :
une rencontre avec Sa Sainteté le Pape JEAN-PAUL II le 11 mai 1980, et plus de dix(10) rencontres ou séances de travail avec le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY. Quelles honneurs pour un Orphelin et pour un citoyen ordinaire !
Excellence, votre Directeur de Cabinet Monsieur Jean-Baptiste ANGAMAN pourra, mieux que quiconque, vous parler de moi et témoigner de mon engagement politique au PDCI-RDA…
Aujourd’hui en COTE D’IVOIRE, par ces temps nouveaux de la précarité, de la médiocrité et de la « mangercratie », la Politique est devenu un fonds de commerce et un ascenseur rapides de prédateurs !
Pour rappel, j’ai été membre du bureau national du MEECI sous le mandat de notre Ami et Frère, le Ministre , Professeur agrégé de Médecine Maurice D. KAKOU.
Excellence Monsieur le Président,
Après cette longue présentation pour vous situer, permettez-moi de vous faire quelques confidences, avant de traiter le thème de cette Chronique :
Première confidence : en 1990, le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY m’a confié que : « pour les domaines de la politique, de la mobilisation et de la propagande du PDCI-RDA, Vous-même, et Feu le Ministre BALLA KEITA, étaient ses meilleurs pions.. »
Deuxième Confidence :Le Président HOUPHOUET, comptait également et entièrement sur vous pour écrire ses Mémoires…Il vous attend toujours…
Monsieur le Président,
En un mot comme en mille, vous étiez le Joker politique du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY qui comptait sur vous pour enseigner et transmettre l’idéologie houphouétienne aux futures et jeunes générations…
Malheureusement, le coup d’état de décembre 1999,
Qui a entraîné la perte du Pouvoir Suprême par le PDCI-RDA, ses conséquences et ses autres effets collatéraux, vous ont éloigné de la « Maison Paternelle. »
Monsieur le Président et Cher Aîné,
Le linge sale se lavant en famille et je ne rentrerai pas, dans cette Lettre Ouverte, dans les Secrets de « Notre Famille Politique, le PDCI-RDA», à savoir les raisons de votre départ définitif :
Ce que je peux dire, et à titre d’humble messager de Notre Père HOUPHOUET-BOIGNY, c’est que :

1. L’Heure est arrivée ou Vous devez faire vos bagages, comme l’Enfant Prodigue dans la Bible, pour revenir au Rassemblement de Houphouétistes pour la Paix et la Démocratie(RHDP) avec tous ceux qui vous ont suivi ou devancé dans le camp présidentiel: Ahoua N’guetta, Ouattara Gnonzié, N’zi Paul-David, Gnamien Yao, Malick Coulibaly, Bleu Lainé, Siki Blon Blaise, Boni Akissi Claverie,
N’dri Appolinaire, Jean-Jacques Béchio, etc…

2. Oui, Monsieur le Président, Votre Père HOUPHOUET-BOIGNY vous appelle tous et toutes, en renfort et en appui, auprès des Présidents KONAN BEDIE, MABRI et ANAKY, en vue de contribuer à faire élire Alassane Dramane Ouattara à l’élection présidentielle du 28 novembre 2010.
Croyez-moi Excellence, Personne ne vous demandera des comptes et ne vous accusera pour votre retour définitif car vos places sont spirituellement gardées et n’attendent que votre retour.
Votre Mission Républicaine auprès du Président GBAGBO, a déjà pris fin depuis le 31 Octobre 2010 !

3. Monsieur le Président, dites seulement un mot et tous les houphouétistes de La Majorité Présidentielle(LMP), reviendront avec vous, en Bloc et en Groupe, au RHDP, car le Président Houphouët vous y attend.
Monsieur le Président, en Politique, vous êtes mille fois plus expérimenté que moi, et je ne vous en dirai pas plus…A très bientôt, monsieur le Président, pour la fête en Famille au RHDP.
Vive le Président Félix HOUPOUET-BOIGNY,
Vive la Victoire d’Alassane Dramane Ouattara à l’élection présidentielle du 28 novembre 2010,
Vive la COTE D’IVOIRE.
Paris, le 10 novembre 2010.
Très Hautes et Fraternelles Considérations.
TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain
Chroniqueur Diplomatique
Master in science of management for executives and
Special Student,
Fondateur et Administrateur de Diplomatie Sans Frontières et d’Ivoiriens Sans Frontières.

Précédemment:

-Conseiller Technique chargé de la Coopération et de la Francophonie,
-Chargé de Mission au Ministère des Postes et Télécommunications,
-Chargé de Mission au Conseil de l’Entente
-Diplomate, respectivement au Brésil, en Israël, en Corée du Sud et en France.

http://www.tanohniamke.net
http://www.diplomatiesansfrontieres.over-blog.com
http://www.ivoirienssansfrontieres.over-blog.com







22:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)