topblog Ivoire blogs

16/01/2011

Chronique Politique: COTE D'IVOIRE, j'ai fait un rêve...

Chronique Politique : COTE D’IVOIRE, j’ai fait un rêve…
Voici exactement quarante cinq (45) jours que mon beau pays, la république de COTE D’IVOIRE, naguère, nation africaine moderne et modèle, un havre de paix, de bonheur et d’hospitalité, est devenu un vilain et banal pays, pris en otage par une dictature militaro civile, socialiste et patriotique naissante, après dix(10) ans de crise aigue soldée par des élections présidentielles supervisées et certifiées par l’ONU.
La COTE D’IVOIRE, actuellement, fait la honte de l’Afrique et la risée mondiale, par la faute d’une poignée de ses indignes fils et filles, des soit disant politiciens et démocrates (qui refusent de se soumettre aux résultats du vote électoral certifié par l’ONU), de véritables apprentis sorciers qui ne prospèrent que dans le sang humain, de faux prophètes et illuminés (aux sens propres comme aux figurés) des temps nouveaux intéressés par leurs propres intérêts matériels et égoïstes, et qui prétendent, faussement aimer ce pays et vouloir livrer une autre guerre imbécile d’indépendance, de nationalisme, de libération et de délivrance…
Heureusement que DIEU n’a pas encore dit son dernier mot…
A l’exemple de l’extraordinaire et subite révolution opérée par la jeunesse et le vaillant peuple tunisien, ce vendredi glorieux et historique du 14 janvier 2011, j’ai fait un rêve que très bientôt,
« Un jour nouveau de changements radicaux, de gloire et de prospérité» s’annonce pour la COTE D’IVOIRE…
Avant de vous parler, respectivement, des rêves de « ma fille Esther » et du mien au sujet de mon pays, permettez-moi, de vous faire un bref rappel historique de la tragédie et du drame ivoiriens :
1- Les Temps glorieux de la première République de COTE D’IVOIRE d’HOUPHOUET-BOIGNY et de KONAN BEDIE :
La période du 07 aout 1960 (date de l’indépendance) au 24 décembre 1999 (date du coup d’état militaire) peut, selon moi, s’appeler les temps glorieux de la première République de COTE D’IVOIRE :
En effet, il s’agit des règnes, respectivement des Présidents Félix HOUPHOUET-BOIGNY (père fondateur et cerveau politique de premier ordre) et de son digne successeur Henri KONAN BEDIE.
Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, trois grands défis et miracles ont été principalement réalisés au cours de cette première République :
• Premièrement, il s’agit de la cohésion sociale nationale : La COTE D’IVOIRE compte plus de soixante(60) ethnies qu’il fallait savamment et intelligemment « brasser et mettre ensemble pour former une nation paisible.»
En plus, il fallait faire en sorte qu’il y ait une coexistence pacifique avec les nombreuses autres tribus étrangères venues des pays africains voisins ou lointains.
Ce pari a vaillamment et bravement été rapporté par Félix HOUPHOUET-BOIGNY, Henri KONAN BEDIE, en compagnies de nos Ainés, Pères et Mères.
• Deuxièmement, se basant sur les atouts de la terre, de l’agriculture, de l’agro-industrie et du capitalisme d’état, de nombreuses plantations de cacao, de café, de palmiers à huile, d’hévéa, de canne à sucre, de coton, de coco, etc.,
Ont été développées pour, rapidement, hisser la COTE D’IVOIRE aux rangs de premier producteur mondial du cacao, troisième producteur mondial du café et parmi les plus grands producteurs africains pour les autres cultures :
Deuxième défi, miracle et pari, remportés par le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY et les Vaillants Membres de ses Différentes Equipes Gouvernementales.
• Enfin Troisième prouesse, également presqu’extraordinaire, de cette première république, l’accent et la priorité ont été, rapidement, mis sur l’éducation nationale, la formation professionnelle, universitaire et les recherches scientifiques.
D’énormes efforts et sacrifices ont été consentis pour former l’une des meilleures ressources humaines intellectuelles et à tous les niveaux de l’Afrique !
En un mot comme en mille, et sans rentrer dans les détails, voici schématisé le bilan de Félix HOUPHOUET-BOIGNY et d’Henri KONAN BEDIE :
Les sillons et les bases d’une nation modèle, moderne, prospère et hospitalier, ont été tracés et crées…
En principe, le reste n’était qu’une question de temps, presque des jeux d’enfants disciplinés, de suivies, de planifications et de développements économiques, par des femmes et des hommes de bonne moralité, compétents et de vrais patriotes au sens noble du terme ; je ne parle pas de ces vandales alimentaires, pseudo socialistes, populistes instrumentalisés…
Diantre ! Cela ne fut pas le cas…
2-La Deuxième République de COTE D’IVOIRE ou le règne de la Junte militaire (du 24 décembre 1999 à octobre 2000).
Pour comprendre cette page honteuse et sombre de la COTE D’IVOIRE, il s’avère d’une impérieuse importance, nécessité d’observer, d’analyser la fin de règne de Félix HOUPHOUET-BOIGNY, sa succession par Henri KONAN BEDIE, la guerre de ses héritiers politiques et surtout les rôles nocifs, néfastes de Laurent GBAGBO et de ses Amis Opposants Politiques…
Sans rentrer dans les détails, voici les principaux Acteurs Politiques ivoiriens qui avaient la gestion de notre destinée commune et nationale, après la mort du Père Fondateur, le Bélier, le Vieux, le Sage Félix HOUPHOUET-BOIGNY :
-Monsieur Henri KONAN BEDIE, Dauphin constitutionnel et Président de la République,
-Monsieur Alassane Dramane OUATTARA, Premier Ministre et « Coordinateur Economique National » chargé de veiller sur le miracle économique ivoirien qui traversait une crise de croissance…
-Monsieur le Ministre d’Etat Laurent DONA FOLOGO, Secrétaire Général du parti démocratique de COTE D’IVOIRE (PDCI-RDA), pour les questions politiques…
-Monsieur le Général Robert GUEI, Chef d’Etat-major, pour les questions sécuritaires...
Voici le « quarté gagnant » sur lequel avait misé Feu le Président Félix HOUHOUET-BOIGNY, pour continuer son œuvre de démocratie, de paix, d’hospitalité et de développement économique de la COTE D’IVOIRE….
Malheureusement, ceux-ci, au lieu de veiller sur leur cohésion, unité, fraternité, fidélité et surtout sur les Missions et Objectifs, à eux confiés par la Nation, par leur Père et Parrain Commun Félix HOUPHOUET-BOIGNY, ce « quarté gagnant est devenu perdant », par des querelles et ambitions personnelles contradictoires….
Evidemment que l’Opposant Socialiste Laurent GBAGBO, boulanger, stratège, rusé et machiavélique, a contribué énormément à les « mélanger et diviser… » pour arriver lui-même au Pouvoir Suprême !
Ainsi donc, ce qui devrait arriver, arriva : Robert GUEI, Alassane OUATTARA et Laurent GBAGBO, avec la complicité de certains militaires, « font un coup d’Etat » pour renverser et chasser du Pouvoir Suprême le Président Henri KONAN BEDIE…
Quelques temps après ce maudit coup d’Etat (qui est le catalyseur nocif de toutes les instabilités ivoiriennes actuelles), Laurent DONA FOLOGO rejoint le Camp de Laurent GBAGBO et Henri KONAN BEDIE se retrouve, politiquement seul !
Je vous épargne le bilan de terreur et de la calamité de la Junte Militaire ivoirienne qui, au lieu de conserver, un à deux ans, le pouvoir, pour mieux balayer politiquement le Pays, a voulu le conserver par des simulacres d’élection présidentielle organisée précipitamment…
Là encore, l’histoire nous dira un jour les rôles et pièges que Laurent GBAGBO a joué ou tendu au Général GUEI et à sa Junte Militaire…
3-La Troisième République ou le règne de Laurent GBAGBO (octobre 2000 au 28 Novembre 210) :
L’adage qui dit que : « qui tue par l’épée, périt par l’épée » sied, présentement, à merveilles au Président Laurent GBAGBO :
En effet, après avoir divisé les Héritiers de Félix HOUPHOUET-BOIGNY, instrumentalisé, mélangé et banalisé, les Militaires et la Jeunesse ivoirienne, pour prendre le Pouvoir dans des conditions sanguinaires et calamiteuses, l’Opposant Charismatique et Socialiste ivoirien, Laurent GBAGBO a eu toutes les difficultés inimaginables au cours de son long règne de dix ans à la tête de la COTE D’IVOIRE :
En effet, d’une part : la majorité des ivoiriens et le monde entier, retiendront de lui qu’il a été un homme d’Etat qui est arrivé au Pouvoir Suprême dans le sang humain, le désordre et qui le quitte dans les mêmes conditions diaboliques et ténébreuses !
D’autre part, nous retiendrons longtemps dans nos mémoires que Laurent GBAGBO et ses pseudo socialistes refondateurs n’ont été que des farceurs, sans bilans économiques, ni respects des paroles données et engagements pris :
Le Pouvoir Suprême a été, pour eux, une affaire de jouissances matérielles, personnelles, familiales, tribales, claniques, exercée dans la violence et la terreur, sans aucun développement économique !
Un mot comme en mille, le règne de Laurent GBAGBO s’est apparenté plus à une dictature qu’à une démocratie, malgré les nombreuses promesses restées lettres mortes !
Après avoir été lamentablement sanctionné par le Peuple souverain de COTE D’IVOIRE, Laurent GBAGBO et sa minorité présidentielle défient le nouveau Président de la République élu, Alassane Dramane OUATTARA, l’ONU, la CEDEAO, l’Union Africaine, l’Union Européenne, les USA, la France, toutes les Grandes Puissances et le Monde Entier !
Ce qu’ils oublient, c’est que tous les Militaires de COTE D’IVOIRE ne défendent pas leurs causes perdues d’avance….
4-Le Rêve d’Esther et le Mien :
Au début du mois de novembre 2010, à Paris et avant le deuxième tour du scrutin présidentiel ivoirien, j’ai demandé à une de mes jeunes parentes (chrétienne très pratiquante) de jeuner et de prier pour le bon déroulement de l’élection présidentielle du 28 novembre 2010 en COTE D’IVOIRE :
Elle s’appelle Esther, elle était entrée dans un jeune d’Esther pour demander la clémence et la faveur de Dieu Notre Père au sujet de la COTE D’IVOIRE. Voici le résumé de son message spirituel qu’elle m’a rapporté le 20 novembre 2010 :
« Papa, pour les élections présidentielles du 28 novembre 2010, entre GBAGBO et OUATTARA, bizarrement, je vois un troisième Homme vainqueur…. »
Etonné et choqué par ce message de ma « fille », et fidèle à mon humour, je lui ai répondu que la COTE D’IVOIRE a besoin d’un vrai Homme, entre GBAGBO et OUATTARA, et non d’un Ange de Dieu qu’elle aurait certainement vu en songe !
La sagesse divine nous enseigne que l’Eternel résiste aux orgueilleux et les humilie….
Dieu voudrait-il tant humilier les Ivoiriens ?
Comment et pourquoi, GBAGBO et OUATTARA, ne seraient-ils pas les choix de DIEU et que l’Eternel choisirait « un Ange » pour venir diriger la COTE D’IVOIRE ?
Ah ! Les voies et les voix de Dieu sont insondables !
Moi personnellement, en tant qu’Houphouétiste, je suis l’un des modestes soutiens, un admirateur inconditionnel et sans faille du Président de la République élu, Alassane Dramane OUATTARA, un des Dignes Héritiers d’HOUPHOUET –BOIGNY, après KONAN BEDIE.
Mais, est-ce que, DIEU a-t-il dit son dernier mot ?
Ce qui est sur, c’est que, ce n’est pas Laurent GBAGBO qui dirigera la COTE D’IVOIRE : C’est OUATTARA ou bien un Ange ?
Le Président Alassane Dramane OUATTARA, serait-il l’Ange que ma fille Esther a pris pour une troisième Personne, ou bien Dieu aurait-il vraiment un Plan divin secret qui ne nous ait pas encore révélé ?
Les Faux Prophètes Alimentaires et Mendiants, sans honneur ni foi, de tous les bords et acabits, de toutes les sectes et religions, feraient mieux de véritablement prier pour la paix, la liberté, la démocratie et la prospérité en COTE D’IVOIRE, au lieu de jouer les valets des politiciens !
D’ailleurs lequel parmi eux, prie-t-il sincèrement et véritablement pour que le choix de Dieu et sa Volonté divine soient exaucés ?
En conclusion de cette chronique politique ivoirienne, terminons par le rêve de la future COTE D’IVOIRE, tel qu’il m’a été permis de voir en songe, moi-même :
-J’assistais à un combat, que dis-je à un film western…Le Brave est mort dans le film…. !!! Quelle horreur… !!! Paix et Repos eternels à son Ame…
-Je voyageais en COTE D’IVOIRE, en voiture et un grand pont s’est effondré, rompu, cassé devant moi, juste avant ma traversée….
J’ai vu d’immenses torrents d’eau qui emportaient de gros poissons, morts ou vivants…
-Après la reconstruction de ce pont, j’ai découvert et j’ai vu une nouvelle ville, que dis-je, une nouvelle COTE D’IVOIRE, belle, miraculeuse, prospère et paisible : des femmes et des hommes venaient de partout, le monde entier, pour construire et vivre dans ce beau Pays…
Je scelle ce merveilleux rêve dans la puissance du feu du Saint Esprit jusqu’à son accomplissement et sa réalisation, par l’Eternel notre Père, Celui qui sonde les cœurs et les reins, Et qui établit les Rois et Souverains, y compris le futur Président de la République de COTE D’IVOIRE.
Au Vaillant de Peuple de COTE D’IVOIRE, d’Afrique et du Monde : encore un peu de temps, et tu sauras que le Pouvoir Suprême dans n’importe quel pays, y compris la COTE D’IVOIRE, n’est pas une affaire uniquement de volonté humaine, de dictature, de force, de puissance diabolique, de faux prophètes et d’illuminés des ténèbres !
Au moment ou je rédige ce texte, un Baobab, que dis-je le Président Ben Ali, ne vient-il pas de tomber comme un fruit mur en Tunisie ?
Pour mon Pays la République de COTE D’IVOIRE, c’est seulement une affaire de quelques jours encore….
De gré ou de force, les populations africaines ont déjà compris l’essentiel à savoir qu’en démocratie, le Peuple souverain est détenteur exclusif du Pouvoir Suprême : Aucun Chef d’Etat Africain ne devrait encore, de nos jours, expérimenter ou s’enliser dans la dictature, sinon…Adieu ou au revoir…
Partout en Afrique et dans le Monde, de gré ou de force, les Militaires et l’Armée doivent assumer, vaillamment et sans peur, leurs rôles républicains d’arbitres en cas de crises des dictatures assassines…




TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain,
Master en Science de Gestion,
Prix du Meilleur Diplomate Africain Internaute,
Chroniqueur Diplomatique,
Fondateur et Administrateur de :
-Diplomatie Sans Frontières,
-Ivoiriens Sans Frontières,
Précédemment :
-Conseiller Technique chargé de la Coopération et de la Francophonie,
-Chargé de Mission au Conseil de l’Entente,
-Chargé de Mission au Ministère des Postes et Télécommunications,
-Diplomate, respectivement, au Brésil, en Israël, en Corée du Sud et en France.
http://www.tanohniamke.net
http://www.tanoh.niamke.over-blog.net
http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com
http://www.diplomatiesansfrontieres.over-blog.com
http://diplomatiesansfrontieres.blog.tdg.ch
http://diplomatiesansfrontieres.blogs.lalibre.be
http://www.ivoirienssansfrontieres.over-blog.com
http://www.netlog.com/tanohdjohn
http://www.twitter.com/tanohdjohn














07/01/2011

Chronique Diplomatique: Mes voeux de bonne année à la COTE D'IVOIRE et à l'Afrique.

Chronique diplomatique :
Mes meilleurs vœux de bonne année de démocratie, de paix, de bonne gouvernance et de développement économique à la COTE D’IVOIRE et à l’Afrique.
En décembre 2010, l’Afrique vient de dépasser le seuil d’un milliard d’habitants qui, Dieu merci, ne sont pas, toutes et tous, pour la plus part, des imbéciles, des idiots et des ignorants…
D’après les prévisions les plus sérieuses, en l’an 2050, le Monde entier comptera neuf(9) milliards d’hommes et de femmes, parmi lesquels les Africaines et Africains seront, au moins, au nombre total d’un milliard huit cents millions (1.800.000.000) d’habitants.
Selon moi, à cette future date, c'est-à-dire dans seulement moins de 40 ans, si l’Afrique se met véritablement au travail, au moins dix(10) de la cinquantaine des Etats Africains, seront des pays développés et émergents :
Je n’ai pas besoin de vous lister ni citer ces états africains « du top 10 » des futurs Pays développés d’Afrique, mais je suis très convaincu que mon pays, la République de COTE D’IVOIRE, a certainement tous les atouts pour figurer parmi ces Nations qui doivent faire honneur à l’Afrique :
Tels sont les sens de mon dévouement, de mon combat culturel et de ma détermination politique à faire comprendre à la COTE D’IVOIRE et à l’Afrique que, notre heure de gloire est proche, à conditions de nous mettre sérieusement au travail, dans la démocratie, la paix, la bonne gouvernance et le développement économique…
Et justement, pour parler de la démocratie : le peuple de COTE D’IVOIRE vient de donner un bel exemple mondial, respectivement les 31 octobre et 28 novembre 2010, en se déplaçant massivement dans les 20.000 bureaux de votes pour l’élection présidentielle sensée mettre fin à une dizaine d’années de crise militaro civile…
Cette élection présidentielle, universellement suivie et supervisée et certifiée par l’ONU, s’est soldée par l’élection sans tache ni ride, de monsieur Alassane Dramane OUATTARA, l’Unique et Ancien Premier Ministre de Félix HOUPHOUET-BOIGNY et l’un des Dignes houphouétistes, après Henri KONAN BEDIE…
Malheureusement pour la COTE D’IVOIRE et l’Afrique, quelques derniers Chefs d’Etats, rétrogrades, autocrates et dictateurs, parmi lesquels le Président ivoirien sortant et battu, Monsieur Laurent GBAGBO, prennent leurs rêves pour de la réalité, et surtout « les vessies pour des lanternes ! »
Pauvres Dictateurs Africains !
Les ivoiriennes, les ivoiriens, les africaines et les africains, avancent, toutes et tous, très rapidement à l’ère et à l’heure de la mondialisation, des satellites, d’internet, de la liberté, de l’indépendance, de la démocratie, de la paix, de la bonne gouvernance et du développement économique. En effet :
Quelle est l’utilité d’un Président de la République, de son Pouvoir Suprême et des Membres de son Régime, qui après dix ans de règne, ont pillé toutes les richesses du Pays, semé la violence, la mort, la misère, la pauvreté et l’humiliation, alors que la COTE D’IVOIRE est toujours demeurée riche et prospère, premier producteur mondial de cacao ?
Le Président Barack OBAMA des USA, n’a-t-il pas déjà averti que l’Afrique n’a plus besoin d’hommes d’Etat forts, mais uniquement et essentiellement de nations africaines puissantes et développées ?
C’est dommage pour la COTE D’IVOIRE et l’Afrique que Laurent GBAGBO et son clan minoritaire, mauvais perdants, veulent nous faire reculer dans les ténèbres abyssales de la dictature militaro civile, nationaliste, africaniste et patriotiquement violente et assassine !
Heureusement que l’ONU, l’Union Européenne, l’Union Africaine, la CEDEAO, les USA, la France, toutes les Grandes Puissances, la Communauté Internationale, les ONG et la Société Civile ivoiriennes, ont vaillamment joué leurs rôles respectifs, en dénonçant « cet assassinat et ce parricide de la démocratie ivoirienne », par Laurent GBAGBO et ses Adeptes, qui sont devenus les nouveaux rebelles de la COTE D’IVOIRE, alors que le processus électoral mettant fin à dix ans de crise militaro civile, s’est très bien déroulé sous l’égide et la supervision de l’ONU.
En conclusion, je donne pleinement raison au Président élu de la République de COTE D’IVOIRE, Son Excellence Monsieur Alassane Dramane OUATTARA qui a décidé de mettre fin à la récréation de Laurent GBAGBO et consort…
Les hors- la- Loi et les cancers de la démocratie, de la liberté, de la paix, de la bonne gouvernance et du développement économique de la COTE D’IVOIRE et de l’Afrique, doivent être « soignés et traités » sans pitié ni ménagement !
A titre d’exemple : En 1970 et toujours en COTE D’IVOIRE, Feu le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, Apôtre de la Paix devant l’Eternel, a frappé sans complaisance et sans ménagement un certain KRAGBE GNAGBE, illuminé sécessionniste et cafouilleur notoire et impénitent, et ses Adeptes !
Toujours, en COTE D’IVOIRE, et actuellement : La balle et le Pouvoir Suprême sont exclusivement dans les mains et dans le Camp du Président Alassane Dramane OUATTARA qui doit rapidement agir, car la meilleure défense c’est l’attaque, dit-on…
Si j’étais le Président de la République de COTE D’IVOIRE, à la place du Président OUATTARA, j’aurais déjà rapidement agi…comme Félix HOUPHOUET-BOIGNY, sans attendre la CEDEAO, l’Union Africaine et l’ONU, qui ont déjà donné leur caution diplomatique, politique et morale…pour frapper fort…
L’idéologie houphouétienne est essentiellement basée sur le dialogue et la paix, mais surtout, c’est l’art de savoir manier « les bâtons et les carottes face aux imbéciles qui retardent note Avenir et notre Destin commun… »
Un vrai Houphouétiste, n’est-il pas un vrai Bélier, qui sait cogner (quand il le faut) comme le Père Fondateur Félix HOUPHOUET-BOIGNY ?
De gré ou de force la dictature socialiste et militaro civile de Laurent GBAGBO n’aura pas lieu en COTE D’IVOIRE car les résultats du vote des ivoiriens du 28 novembre 2010 sont déjà consignés des les annales mondiales de la Démocratie Africaine et de l’ONU.
N’en déplaisent, à tous ces aigris et nouveaux riches qui ont très peur de perdre leurs privilèges et jouissances matériels…
Tout le reste n’est que diversion, endoctrinement, subversion, détails, mauvaise foi…et surtout une question de temps et de surprises !
Monsieur le Président de la République de COTE D’IVOIRE, Alassane Dramane OUATTARA, à vous de « jouer la musique » car la COTE D’IVOIRE, l’Afrique et le Monde entier vous regardent, et ils veulent savoir si vous êtes réellement un Vrai Houphouétiste qui sait se défendre, tout seul sans éternellement compter, sur les Autres ni attendre des Aides extérieures…
De toutes les façons, par accouchement normal ou par voie césarienne, la paix, la liberté, la démocratie, la bonne gouvernance et le développement économique de la COTE D’IVOIRE et de l’Afrique, doivent rapidement avoir lieu…
Ceux et Celles qui, en COTE D’IVOIRE et en Afrique, pensent, croient que la Politique est un jeu ou une procession facile d’enfants de chœur dans une église, en auront très bientôt pour leurs frais !
Je souhaite une très bonne année 2011, de paix, de liberté, de démocratie, de bonne gouvernance et de développement économique, à la COTE D’IVOIRE et à l’Afrique, qui de gré ou de force, doivent se développer.
Très Bonne Année 2011, de bénédictions divines et matérielles, à vous toutes et tous, Chers Amis Lecteurs.
TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain,
Master en Science de Gestion,
Prix du Meilleur Diplomate Africain Internaute,
Chroniqueur Diplomatique,
Fondateur et Administrateur de :
-Diplomatie Sans Frontières,
-Ivoiriens Sans Frontières,
Précédemment :
-Conseiller Technique chargé de la Coopération et de la Francophonie,
-Chargé de Mission au Conseil de l’Entente,
-Chargé de Mission au Ministère des Postes et Télécommunications,
-Diplomate, respectivement, au Brésil, en Israël, en Corée du Sud et en France.
http://www.tanohniamke.net
http://www.tanoh.niamke.over-blog.net
http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com
http://www.diplomatiesansfrontieres.over-blog.com
http://diplomatiesansfrontieres.blog.tdg.ch
http://diplomatiesansfrontieres.blogs.lalibre.be
http://www.ivoirienssansfrontieres.over-blog.com
http://www.netlog.com/tanohdjohn
http://www.twitter.com/tanohdjohn


















02/01/2011

COTE D'IVOIRE: Les vraies raisons de la défaite de Laurent GBAGBO.

Chronique diplomatique : COTE D’IVOIRE, les vraies raisons de la défaite de Laurent GBAGBO.
En 2010, l’Afrique compte un milliard d’habitants qui ne sont plus, toutes et tous, pour la plus part, des imbéciles, des ignorants ou des idiots :
Cinquante ans après les indépendances, des Chefs d’Etat et Dictateurs paresseux, n’ayant aucun bilan économique, continuent, honteusement et faussement, d’endoctriner et de se réfugier dans « les théories des éternels complots extérieurs et internationaux. »
En République de COTE D’IVOIRE, Monsieur Laurent GBAGBO, le Président de la République sortant et battu à l’élection présidentielle du 28 novembre 2010, est l’exemple et le prototype desdits Chefs d’Etat dictateurs et plaisantins !
C’est dommage pour eux car l’Afrique évolue rapidement, sauf eux-seuls !
En effet, les Africaines et les Africains ont déjà, toutes et tous, compris les jeux hideux des Dirigeants politiques qui, pour justifier leurs carences notoires perdent leurs temps pour développer des théories du colonialisme, de l’anticolonialisme, des rhétoriques activistes et impérialistes, etc...
En un mot comme en mille, l’Afrique a déjà compris que les discours, les idéologies nationalistes et africanistes, ne sont que des endoctrinements, des verbes creux et trompeurs qui n’apportent jamais le développement économique : ni les emplois des jeunes, ni les constructions des infrastructures et ni les vraies connaissances des techniques et technologies des sciences numériques !
Cinquante ans après les indépendances, l’Afrique n’a plu besoin de guerres de libération, ni de patriotisme violent, ni de résistance face aux visées impérialistes des vautours de l’extérieur :
L’Afrique a essentiellement et impérativement besoin de la paix, de la démocratie et de la bonne gouvernance, pour se construire et se développer très rapidement.
Les Discours et les Théories sont uniquement utiles et bonnes pour l’enseignement scolaire et universitaire !
Par contre le Développement Economique est une affaire de visions et de mises en pratiques….
Malheureusement pour l’Afrique en général et pour la COTE D’IVOIRE en particulier, Certains Dictateurs continuent de prendre « les vessies pour des lanternes ! »
Sauf ces Dictateurs Africains, toutes les africaines et tous les africains ont déjà compris que la vie politique d’une nation doit être rythmée par le travail, les emplois, la formation, la santé, le téléphone, l’eau potable, l’électricité, l’internet, la paix, la liberté, la démocratie, la justice et surtout par la construction et le développement économique, etc…
Les Temps des fausses théories et des discours accusant les ex-colonisateurs et l’extérieur, sont périmés et dépassés !
En COTE D’IVOIRE, et justement depuis les dix ans de règne du Président Laurent GBAGBO, son Pouvoir Suprême a perdu ce long temps des ivoiriens, à promouvoir une culture de la médiocrité, du verbe creux, des théories du patriotisme violent et de la xénophobie,
Qui n’ont jamais apporté, rien de concret, sauf la misère et la pauvreté :
Sous le règne de Laurent GBAGBO, dix millions d’ivoiriens sur les vingt millions de populations, sont devenus très pauvres et misérables, pendant que seulement quelques centaines d’ individus de son régime et de son clan, vivent dans l’opulence et la richesse, orgueilleuses et ostentatoires !
Voici, entre autres raisons, le sens de la défaite cuisante que le Peuple souverain de COTE D’IVOIRE a infligé à Laurent GBAGBO et à ses Adeptes insolents de la dictature patriotique, populiste et socialiste !
En conclusion, il y a lieu de retenir qu’en COTE D’IVOIRE, la crise militaro civile ne saurait être un alibi pour justifier, ni le bilan négatif de Laurent GBAGBO, ni ses velléités de confiscation du Pouvoir Suprême perdu :
En dix ans de règne, Laurent GBAGBO n’a jamais été capable de rassurer, d’apporter la Paix, la liberté, la démocratie, la bonne gouvernance et le développement :
Ce long temps de règne a été essentiellement consacré aux pillages des ressources, à la mal gouvernance, à l’instrumentalisation de l’Armée et des militaires, des églises évangéliques, de la jeunesse patriotique et des milices, au développement de la culture de la violence, de la médiocrité, de la tricherie, aux discours et théories des complots internationaux.
Dans la vraie Sagesse, la Dignité et l’Humilité, Laurent GBAGBO et les Siens devraient tirer les leçons de leur défaite électorale, au lieu de vouloir, prétentieusement, s’engager dans des voies sans issues de la guerre, eux-seuls contre tout le Monde Entier…
Laurent GBAGBO qui a déjà trompé, une partie du peuple ivoirien trop longtemps, mais qui ne pourra plus jamais tromper toute la COTE D’IVOIRE et le Monde entier, tout le temps, doit arrêter, ici et maintenant ses œuvres néfastes, sinon….
TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain,
Master en Science de Gestion,
Prix du Meilleur Diplomate Africain Internaute,
Chroniqueur Diplomatique,
Fondateur et Administrateur de :
-Diplomatie Sans Frontières,
-Ivoiriens Sans Frontières,
Précédemment :
-Conseiller Technique chargé de la Coopération et de la Francophonie,
-Chargé de Mission au Conseil de l’Entente,
-Chargé de Mission au Ministère des Postes et Télécommunications,
-Diplomate, respectivement, au Brésil, en Israël, en Corée du Sud et en France.
http://www.tanohniamke.net
http://www.tanoh.niamke.over-blog.net
http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com
http://www.diplomatiesansfrontieres.over-blog.com
http://diplomatiesansfrontieres.blog.tdg.ch
http://diplomatiesansfrontieres.blogs.lalibre.be
http://www.ivoirienssansfrontieres.over-blog.com
http://www.netlog.com/tanohdjohn
http://www.twitter.com/tanohdjohn