topblog Ivoire blogs

25/07/2017

Dieu n'a pas encore dit son dernier mot...

COTE D’IVOIRE :
Dieu n’a pas encore dit son dernier mot…

-Chers amis internautes,
-Chers Lecteurs et Lectrices de mes blogs, de mes sites, de mes publications et de mes nombreuses autres contributions intellectuelles,
-Vous tous et vous toutes, d’ici en COTE D’IVOIRE, de toute l’Afrique, et d’ailleurs dans le Monde entier :
Au moment ou je vous rédige cette « tribune libre », que dis-je, « cette prédication ou ce sermon de laïc et missionnaire engagé », en République de COTE D’IVOIRE, dans mon beau et grand pays, le climat et les nuages dans le ciel sont sombres, aux sens propres comme aux sens figurés…
• Premièrement :
Oui et mille fois oui : Au plan politique et en République de COTE D’IVOIRE, il faut avoir le courage et l’audace d’affirmer que « les chiens ne changent jamais leurs manières éhontées de s’asseoir… »
• Des palabres et des palabres, rien que des palabres !
• Des divisions et des divisions, rien que des divisions !
• Ou sont les vrais disciples du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, adeptes de la paix, de l’union, de la discipline et du travail ?
Oui et mille fois oui : Je suis d’accord avec tous ces courageux guides religieux musulmans ivoiriens qui, lors de la récente et dernière « Nuit du Destin », ont courageusement et audacieusement dit la vérité, toute la vérité, rien que la vérité qui rougit seulement les yeux sans jamais les casser, à savoir que notre Pays, la République de COTE D’IVOIRE doit, définitivement « tourner le dos et tourner la page de la culture de l’enrichissement illicite, de la culture de la corruption, de la culture de la médiocrité ou médio-cratie… »
Nos valeureux guides religieux sus visés, ont également ajouté, à juste titre que « Dieu n’aime pas et Dieu n’agrée pas de tels croyants, de tels dirigeants et de tels citoyens… »
Chers frères et sœurs, ivoiriens et ivoiriennes, qu’est-ce qui nous reste à faire, pour débarrasser de notre pays, de telles pratiques hideuses, de tels hommes et de telles femmes, vautours et adeptes de la corruption, de l’enrichissement illicite, de la culture de la facilité et de la médiocrité ou de la médiocre-cratie ?
En plus de nos actes et de nos actions humaines qui sont limités, il nous faut prier, il nous faut intercéder, il nous faut supplier, il nous faut adorer et louer Dieu Notre Père Tout-Puissant, afin que Sa Puissance spirituelle, Son Onction divine, Le Saint-Esprit nous apporte « des ivoiriens nouveaux débarrassés de la culture du dieu argent, de la culture des divisions, de la culture des palabres, de la culture des guerres imbéciles des héritiers politiques», et qui seront attentionnés aux vraies valeurs humaines et spirituelles…
Notre Saint-Père dans la Foi, le Pape Jean-Paul II, lors de sa première visite pastorale en mai 1980 en République de COTE D’IVOIRE, n’avait-il pas déjà annoncé et prophétisé que, la République de COTE D’IVOIRE est la seconde Patrie de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ ?
Certes, Dieu est éternellement Amour, mais ne l’oublions pas que Dieu est également « L’Eternel des Armées » dont Sa Parole, « Son Epée à double tranchants », combat et tranche des têtes et des vies, jusqu’à mille générations…
Non et mille fois non : Dieu n’est pas content des ivoiriens et des habitants de la COTE D’IVOIRE, Sa seconde Patrie…
-Chers frères et Sœurs, Ivoiriens et ivoiriennes :
Faisons attention, car le Ciel est assombri, le ciel est ombrageux et le ciel est nuageux…
• Deuxièmement :
Toujours en République de COTE D’IVOIRE et au plan politique : Pour la future élection présidentielle de l’année 2020, il faut avoir le courage et l’audace pour affirmer, également et franchement, que Dieu n’a pas encore fait Son choix, et que Dieu n’a pas encore dit Son dernier mot…
C’est vrai et c’est légitime, que des hommes politiques et des femmes politiques, des jeunes et des vieux, et des partis politiques ivoiriens se préparent activement pour conserver, pour garder ou pour prendre le Pouvoir suprême ivoirien en 2020…
• Qui vous a dit que, conserver, garder ou conquérir, le Pouvoir Suprême, est essentiellement une affaire de force et de compétition humaines ?
• Dieu n’est-il pas libre de choisir, d’élever et d’établir les rois, les souverains et les chefs d’Etat y compris le futur Président de la République de COTE D’IVOIRE en 2020 ?
• La République de COTE D’IVOIRE étant la Seconde patrie de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, Dieu nous protège, et Dieu prend soins des ivoiriens dans la paix et dans la joie, afin qu’ils ne soient pas, des otages, des prisonniers de tous ces prédateurs, de tous ces adeptes des violences et des guerres imbéciles de succession en 2020…
• Retenons ensemble que Dieu n’a pas encore dit son dernier mot en République de COTE D’IVOIRE.
• Que Dieu bénisse éternellement notre Pays et tous les ivoiriens et toutes les ivoiriennes…
• Bon dimanche et bonne semaine à toutes, et a tous…
Djohn TANOH-NIAMKE
Diplomate, Ecrivain, Chroniqueur diplomatique et politique.
Email : djohntanoh@gmail.com
Sites et blogs :
https://www.edition999.info/_Djohn-TANOH-NIAMKE_.html
http://lecabrimort.blogspot.com/




Les commentaires sont fermés.