topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

12/12/2014

COTE D'IVOIRE: Ma Lettre Ouverte au Premier Ministre

COTE D’IVOIRE : Ma Lettre Ouverte à Son Excellence Monsieur Daniel KABLAN DUNCAN, Premier Ministre.
Objet : Votre Ministre des Affaires Etrangères aurait-il, vraiment et unilatéralement, décider tout seul, de me licencier et de me radier de la Diplomatie ivoirienne et de la Fonction Publique, dans seulement 48 heures ?
Excellence Monsieur Le Premier Ministre,
En guise d’introduction à cette chronique diplomatique de ma « Diplomatie Sans Frontières », permettez-moi de parler un peu de vous-même :
Pour le peu de temps que je vous ai vu et rencontré en votre qualité de Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères :
Je peux aisément affirmer et témoigner que vous êtes un grand homme, au sens propre comme au sens figuré.
Je peux également, devant Dieu et devant les hommes, témoigner que vous êtes très humble, très courtois, honnête, rigoureux, travailleur, et surtout un homme soucieux de donner de la valeur et de la considération aux plus petits, parmi vos collaborateurs et les plus modestes Agents de l’Etat placés sous votre Autorité.
Excellence Monsieur Le Premier Ministre :
Malheureusement et contrairement à votre Excellence qui êtes un Vrai Fils de Dieu (On les reconnaitra à leurs fruits dit la Bible), il est à noter et à souligner que, deux Ministres (Des Fils des Ténèbres ?), parmi vos plus proches collaborateurs, sont à mes yeux, des Personnalités orgueilleuses, ombrageuses et ténébreuses, qui se moquent de la souffrance des ivoiriens et qui méprisent les plus petits, les pauvres, et surtout ils pensent qu’ils sont les Seigneurs et les « propriétaires » des Agents de l’Etat placés sous leur Autorité !
Suivez mon regard à la Direction de votre propre Cabinet à la Primature et au Ministère d’Etat, Ministère des Affaires Etrangères….
Que Votre Directeur de Cabinet me combatte et me haïsse :
C’est très normal et c’est son seul problème, car à Bongouanou, sa propre ville natale, il est « l’ennemi politique juré et toujours perdant » de ma belle mère adoptive que vous connaissez très bien !
De quoi s’agit-il dans cette chronique de « Diplomatie Sans Frontières ?
• Votre Ministre des Affaires Etrangères aurait-il, vraiment et unilatéralement, décider tout seul, de me licencier et de me radier de la Diplomatie ivoirienne et de la Fonction Publique, dans seulement 48 heures ?
En tout cas, les murs ont des oreilles et c’est ce qui m’a été rapporté, dans la matinée d’hier….
• Heureusement que la République de COTE D’IVOIRE est un Etat de droit avec un régime présidentiel qui fait du Seul Président de la République, le Seul Chef Suprême de l’Administration Publique y compris La Diplomatie ivoirienne…
• Est-ce parce que, j’ai quitté le PDCI-RDA pour aller militer au RDR que je suis devenu un « ennemi, un démon à abattre ? »
• Il est à noter et à souligner que je suis un diplomate depuis le premier octobre 1986 et que depuis cette date, je n’ai jamais été l’objet d’une sanction disciplinaire : Ni avertissement, ni blâme, ni suspension et ni passage au Conseil de Discipline de la Fonction Publique.
• Comment est-ce possible et D’où vient-il que le Ministre des Affaires puisse me radier dans 48 heures ?
• Je connais mes droits, et aucun Ministre fut-il immensément riche, Gendre du Président Henri KONAN-BEDIE, ne peut, ni m’intimider, ni me menacer de mort, ni me menacer de radiation dans la diplomatie ivoirienne et dans la Fonction Publique….
• Que je sois « un petit Agent et un petit diplomate », méprisé et jalousé par Mon Ministre de Tutelle, cela n’est pas grave !
• Car, quand je quitte mon bureau chaque jour, pour me retrouver dans la ville abidjanaise et ailleurs, Je redeviens très grand et je suis, également, un vrai Leader Considéré et pris au sérieux par mes analyses, par mes talents, par mon expertise et par mes compétences…J’ai également des Amis parmi les Ministres…
• Excellence Monsieur Le Premier Ministre, Je vous prie de bien vouloir inviter, à la modération et à la pondération, votre Ministre des Affaires Etrangères, sinon le linge sale risque de se retrouver dans les Journaux, sur les places publiques des médias et des livres !
• Moi, Je n’ai rien à gagner ni rien à perdre…
• Est-ce le fameux et récent « Appel de Daoukro » qui donne des ailes à certaines Personnalités pour penser et agir, comme des intouchables et des éternels ?
• Le Président Henri KONAN-BEDIE, n’est-il pas Notre Père à Nous Tous ? Que Personne ne se cache derrière lui, pour régler des comptes !
• Très Haute et Fraternelle Considération.
-Ampliation : Copie à Son Excellence Monsieur Le Président de la République de COTE D’IVOIRE.
Djohn TANOH-NIAMKE, Diplomate, Ecrivain, Chroniqueur, Blogueur, Auteur de Plusieurs Essais,
-Master Professionnel en Science de Gestion,
-Conseiller Technique de Cabinet Ministériel,
-Président-Fondateur des Sites et Blogs « Diplomatie Sans Frontières,
-Président-Fondateur de l’ONG Chrétienne La Coreci, Association laïque ivoirienne.
Mail : tanohniamke@yahoo.fr




Les commentaires sont fermés.