topblog Ivoire blogs

29/03/2014

COTE D'IVOIRE: Le Pouvoir doit redoubler de vigilance, de méfiance et de prudence...

COTE D’IVOIRE : Le Pouvoir doit redoubler de vigilance de prudence et de méfiance….
En République de COTE D’IVOIRE, plus les jours passent, plus le Pouvoir Suprême, la CEDEAO, l’Union Africaine, l’ONU, la France, les USA et la Communauté Internationale doivent redoubler de vigilance, de méfiance et de prudence…
De quoi s’agit-il ?
En effet, naguère havre de paix, de prospérité, d’amour, d’hospitalité et de liberté, depuis le multipartisme en 1990 jusqu’à la crise postélectorale de 2010, et son horrible bilan d’au moins trois mille(3.000) morts, la COTE D’IVOIRE, dis-je, est devenue presqu’une jungle et l’otage des politiciens, des miliciens et des patriotes, de tous les poils et de tous les acabits…
En principe, nous sommes actuellement dans les temps nouveaux de reprises des consciences, les temps nouveaux de reprises de confiance en soi, les temps nouveaux de reconstructions, les temps nouveaux de l’apaisement, de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale…
Oui et mille fois oui, nous sommes véritablement, avec le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA dans les temps nouveaux de l’émergence diplomatique, politique et économique….
Selon moi, le pire est véritablement derrière nous ; cependant, il n’y a pas lieu de dormir sur nos lauriers et sur nos certitudes théoriques…
Toujours selon moi, je pense que l’anticipation vaut mieux que des décisions tardives….
En un mot comme en mille, j’invite le Pouvoir Suprême ivoirien, la CEDEAO, l’Union Africaine, l’ONU, la France, les USA et la Communauté Internationale, à demeurer dans un esprit de mobilisation, de vigilance, de prudence et de méfiance au sujet du climat politique de la COTE D’IVOIRE…
Oui et mille fois oui : Que plus aucun pyromane ne vienne rallumer le feu et brûler des vies humaines en COTE D’IVOIRE.
La démocratie, serait-elle synonyme de violence, de troubles, de coups d’Etat, de rébellions et de patriotisme sanguinaire, en Afrique en général, et en COTE D’IVOIRE en particulier ?
En ce siècle de mondialisation et d’internet : les Africains et les ivoiriens, ne sont-ils pas invités à prendre exemples sur les grandes puissances démocratiques ?
Pour ceux et celles qui lisent véritablement ma « Diplomatie Sans Frontières », mes essais politiques et mes nombreuses publications et contributions : Ceux-là et celles-là, dis-je, peuvent témoigner que je suis essentiellement préoccupé à transmettre des messages de valeurs constructives, des messages de la culture la paix, des messages d’éclosion des dons et des talents africains, des messages de non violence et des messages de développement économique de la COTE D’IVOIRE et de l’Afrique, selon la Vision et les Sillons tracés par Feu le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY…
Selon moi, l’émergence de la COTE D’IVOIRE et de l’Afrique ne devra pas être prise en otage par les partis politiques, par les politiciens de métiers, par les universitaires, les syndicalistes, par les militaires, par des coups d’Etat, par des rébellions, et autres actions populaires, populistes et xénophobes.
La démocratie ivoirienne devrait être un creuset d’expression de valeurs modérées, un lieu d’expression de l’intelligence et de la sagesse…
En un mot comme en mille, « les assassins et autres adeptes de la mort » n’ont pas leurs places, ni dans la politique africaine, ni la politique ivoirienne. »
En langages clairs et directs de ma « Diplomatie Sans Frontières », je dirai que la politique ivoirienne ne devrait plus être une affaire de « voyou-cratie, de démon-cratie et de manger-cratie… »
Le vaillant peuple ivoirien, veut ici et maintenant, la paix, la cohésion sociale et l’émergence économique…
Pour cette cause-là et pour le moment : Le Président Alassane OUATTARA est « L’Homme qu’il faut, à la place qu’il faut. »
Tout le reste n’est que des calculs politiciens des sempiternels « héritiers politiques » et des guerres de succession, à gauche, au centre et à droite !
Bonne semaine, à toutes et à tous.
Très Fraternellement.
Très fraternellement.
Djohn TANOH-NIAMKE, Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
Fondateur des Sites et Blogs « Diplomatie Sans Frontières »
Auteur de plusieurs Essais Politiques, parmi lesquels :
1. COTE D’IVOIRE : La guerre des imbéciles
2. COTE D’IVOIRE : Cahier d’un Retour à la Case-Départ.
3. COTE D’IVOIRE : Bulletin de Notes d’une Dictature avortée.
Mail : tanohniamke@yahoo.fr
Quelques Sites et Blogs :
http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com/
http://diplomatiesansfrontieres.blog.tdg.ch/

Les commentaires sont fermés.