topblog Ivoire blogs

27/07/2013

COTE D'IVOIRE: Ma Lettre Ouverte aux Présidents Alassane OUATTARA et Henri KONAN-BEDIE.

Chronique Politique :
COTE D’IVOIRE, Ma lettre ouverte aux Président Alassane OUATTARA et Henri KONAN-BEDIE.
Objet : Le vaillant peuple ivoirien vous regarde et compte sur Vous pour enterrer la hache de guerre et pour gouverner ensemble, jusqu’à l’an 2020 en imposant aux ivoiriens la culture de la paix, de l’union, de la discipline, du travail et du développement économique.
-Excellence Monsieur le Président de la République, Monsieur Alassane OUATTARA :
Cette Lettre Ouverte vous est principalement et particulièrement adressée, pour vous féliciter et pour vous encourager dans vos gigantesques efforts fournis, en si peu de temps, pour réhabiliter l’image de marque de notre pays, pour imposer le retour de la culture de la paix, de l’union, de la discipline, du travail et du développement économique en COTE D’IVOIRE.
Oui, Excellence Monsieur le Président de la République, vos impressionnants chantiers et travaux, en si peu de temps, en vue de la concrétisation du « Deuxième Miracle Economique Ivoirien » à l’horizon de l’an 2020, méritent notre reconnaissance, nos salutations et nos félicitations.
Et puisque, nous sommes ensemble, en coalition du RHDP, je saisis également, cette exceptionnelle occasion pour saluer, féliciter et remercier tous les différents leaders politiques, particulièrement « Notre icône nationale » le Président Henri KONAN-BEDIE pour sa très grande sagesse, pour son impressionnante carrière politique qu’il vous fera, certainement et fidèlement, bénéficier en vue de l’émergence ivoirienne, paisible et assurée, jusqu’en l’an 2020.
-Excellence Monsieur le Président de la République, Monsieur Alassane OUATTARA,
-Excellence Monsieur le Président Henri KONAN-BEDIE :
Avant de traiter le thème de cette tribune libre politique,
Permettez-moi de vous donner quelques « nouvelles personnelles » :
Premièrement et me concernant :
Comme Vous le savez déjà par vos services compétents, et pour parler en prenant l’exemple récent de Son Excellence Monsieur le Ministre d’Etat HAMED BAKAYOKO qui l’a avoué et affirmé, sans aucun complexe d’infériorité, en direct de la télévision qu’il n’est pas « un diplômé » :
A titre personnel, humblement et modestement, je me définis et je me considère comme un brillant intellectuel, doué et talentueux, mais qui n’est ni suffisamment diplômé, et ni suffisamment universitaire, aux sens étymologiques de ces deux termes.
Je ne suis également, ni un voleur, ni un escroc et ni de mauvaise réputation comme tentent de le faire croire les extrémistes « pro-GBABO et Autres adeptes des causes ivoiritaires. »
-Oui, Excellences Messieurs les Présidents OUATTARA et BEDIE, moi Djohn TANOH-NIAMKE, sans être un brillant universitaire comme mes confrères écrivains et journalistes, Tirbuce KOFFI et Venance KONAN (que j’admire et je salue au passage),
Je suis bel et bien, un intellectuel doué qui a déjà une réputation internationale via l’internet.
En effet, cela fera très bientôt une dizaine d’années que j’exerce mon Art et mes Talents d’Essayiste Politique, de Blogueur et de Chroniqueur diplomatique, sur internet : Je suis donc, un puissant canal et un instrument d’éducation et non pas un plaisantin ni un amuseur public, comme tentent de le faire croire certains jaloux !
-Excellences Messieurs les Présidents, je vous prie de bien vouloir trouver, en annexes, des lettres de félicitations, des documents personnels, des Attestations et des Diplômes, de ma riche et expérimentée carrière professionnelle, volontairement perturbée, retardée et bloquée par « Des Pro-GBAGBO et Anti-OUATTARA » qui sont encore et sournoisement ,très nombreux , dans tous les corps de métiers de l’Administration publique ivoirienne !
Oui, Messieurs les Présidents, pendant la guerre postélectorale ivoirienne, j’ai pris fermement position pour la victoire du RHDP et j’ai combattu, sur internet et dans mes nombreuses contributions, « le bon combat culturel».
En effet et sans être un grand diplômé, ni un brillant universitaire, moi aussi, je mérite des récompenses, des félicitations et des décorations, n’en déplaisent à mes pourfendeurs, aux jaloux, aux hiboux haineux et hideux, aux apprentis sorciers ennemis de l’hospitalité ivoirienne, de la paix et du développement économique de notre Pays.
Oui, mes ennemis et adversaires sont nombreux car ils sont troublés par « ma vitesse de réflexion », par mon ferme et franc soutien à « l’alliance OUATTARA-BEDIE » et à la coalition RHDP, pour gouverner, ensemble, la COTE D’IVOIRE sous l’Autorité du Président Alassane OUATTARA jusqu’en 2020.
Je dis grand merci aux Autorités policières qui discrètement prennent soins de moi…
-Deuxièmement, me concernant et au sujet de ma carrière diplomatique : Excellence Monsieur le Président de la République, Je compte sur Vous pour « débloquer ma situation. » Sinon, j’ai déjà pris la résolution d’une retraite anticipée (J’ai 28 ans d’ancienneté diplomatique), d’un autre détachement, d’une mise en disponibilité au d’une reconversion dans le secteur privé : Je vous suis entièrement dévoué et à votre disposition, pour le cap victorieux de 2015…Dans tous les cas, je sais pouvoir compter sur votre Haute Excellence, Vous qui avez déjà été victime de tant de tracasseries, d’intrigues, d’injustices et de jalousies !
A présent, Excellences Messieurs Les Présidents OUATTARA et BEDIE : Permettez-moi de rentrer dans le vif de mon propos et de traiter le sujet de la présente tribune libre politique :
Oui sincèrement, oui véritablement et mille fois oui :
J’affirme et je vous dis que, le vrai et vaillant peuple ivoirien, blessé, tétanisé et humilié par plus de dix années de crises, de patriotisme haineux, populaire et populiste, par dix années de la culture de la paresse, de la pauvreté et de la corruption,
Par dix années de milices, de rébellions, de crises et de guerres, ce peuple-là dis-je, compte, impérativement et nécessairement, sur Vous deux, Messieurs les Présidents OUATTARA et BEDIE, pour définitivement, enterrer la hache de la guerre, des divisions et des guerres des héritiers politiques :
-Que cesse définitivement, le bal des apprentis sorciers de la politique politicienne ivoirienne, vaine et stérile qui retarde notre Destin National commun.
-Que cesse définitivement, la danse des démons de la division de la grande famille houphouétienne.
-Enfin, que cesse définitivement, la très longue guerre des héritiers du Père Fondateur, le Président HOUPHOUET-BOIGNY.
En un mot comme en mille, le cap de l’an 2015 devra être franchi, ensemble, dans la sérénité nationale et non dans la peur et dans la fébrilité des divisions et des violences sanguinaires !
A mon humble niveau d’instrument de la culture de la paix et du développement économique, je prie, ardemment que DIEU Notre Père, Le Tout-Puissant, qui Lui-Seul donne Le Pouvoir Suprême, Vous bénisse abondamment en vous donnant la santé et la Sagesse. Amen !
Djohn TANOH-NIAMKE,
Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
-Fondateur de « Diplomatie Sans Frontières »,
-Ancien Membre du Bureau National du MEECI,
-Ancien Membre de la JPDCI-RDA,
-Ancien Président de l’AEEI (Association des Elèves et Etudiants de l’Indénié, Département D’Abengourou.)
Mail : tanohniamke@yahoo.fr
Sites : http://tanohniamke.wordpress.com
Pièces : Un Dossier


15:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.