topblog Ivoire blogs

15/01/2013

COTE D'IVOIRE: Quelle Diplomatie ivoirienne sous le Ministre d'Etat Charles KOFFI DIBY?

Chronique diplomatique :
COTE D’IVOIRE, Quelle diplomatie ivoirienne sous l’Autorité du Ministre d’Etat Charles KOFFI DIBY ?
La diplomatie ivoirienne a-t-elle choisi de porter uniquement chance aux illustres Personnalités politiques ivoiriennes de formation économique et financière ?
En effet, après le Premier Daniel KABLAN DUNCAN, voici depuis bientôt deux bons mois (au moment ou je rédige cet article) que le très célèbre et brillant « Argentier Ivoirien », Enarque, Economiste et Financier, Monsieur Charles KOFFI DIBY est nommé Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères de la République de COTE D’IVOIRE…
Je saisis l’occasion que m’offre cette tribune de « Diplomatie Sans Frontières » pour lui adresser mes sincères félicitations et surtout pour lui donner des « nouvelles boueuses, nauséabondes et moribondes de cette famille » à laquelle j’appartiens depuis le mois d’octobre 1985…
Excellence Monsieur Le Ministre d’Etat :
Bonne arrivée dans votre nouvelle famille à problèmes et à géométries variables : Des voix officielles et plus autorisées que la mienne, vous ont certainement donné « les nouvelles, les bonnes et les mauvaises… »
Permettez-moi, Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, de vous redonner ces mêmes nouvelles à la manière et au label de « Diplomatie Sans Frontières », c'est-à-dire, dire la vérité, rien que la vérité qui rougit seulement les yeux, sans jamais les casser…
• Premièrement : La charité bien ordonnée commençant par soi-même, je donnerai d’abord mes propres et personnelles nouvelles. En effet et à vrai dire, depuis plusieurs jours et bien avant la nomination du Ministre d’Etat Charles KOFFI DIBY, j’ai pris « mes distances » du Département Central, juste après un entretien avec les Autorités chargées de la Gestion du Personnel, et après avoir rendu compte de cet entretien à Son Excellence Monsieur le Secrétaire Général, Son Excellence Monsieur Claude BEKE :
Pour ceux et celles qui ne le sauraient pas encore, je suis le Major de la Promotion diplomatique de l’ENA (1983 à 1985) : Mes illustres collègues et frères Amédée YAO YOBOUET (Président de l’Union des Diplomates de Carrières) et François AMON KOTTY sont de cette promotion…
Le linge sale se lavant en famille, je vous fais l’économie des « manigances, des complots et plans machiavéliques » pour chercher ou rechercher à me retarder ou à me rétrograder !
Enfin, pour ceux et celles qui ne le sauraient pas encore, j’ai toujours été une personnalité politique au niveau de la jeunesse, avant d’entamer ma carrière diplomatique !
En un mot comme en mille, c’est « la diplomatie qui a trouvé TANOH Niamké Djohn dans la Politique » et non l’inverse…Peine perdue pour tous ceux et toutes celles qui inventent des faux complots « de ma vie publique et privée » contre ma carrière diplomatique !
Le seul et véritable débat se situe au niveau des compétences professionnelles, des talents et des expériences, et je mets au défi, quiconque, de démontrer mes carences professionnelles depuis 1985 !
• Pourquoi et comment, quelqu’un qui a déjà l’expertise et exercé plusieurs hautes fonctions, peut-il être retardé dans un bureau poussiéreux, insalubre et lugubre de chargé d’études ? Peine perdue pour ces comploteurs impénitents!
• Deuxièmement : La Diplomatie ivoirienne étant un Domaine sensible de Notre Souveraineté Nationale,
Permettez Chers Amis Lecteurs que je réserve la primeur de mes critiques et de mes propositions, à qui de droit…
En un mot comme en mille, je vous prie de bien vouloir noter que, derrière les dorures des palais, parmi les lustres et les lambris dorés ou argentés des Chancelleries et des Résidences diplomatiques, se trouvent, très souvent, de véritables drames et problèmes professionnels inhumains : Oui, La Diplomatie est semblable à des sectes ou à des confréries !
Et la Diplomatie ivoirienne n’échappe pas à ce tableau sombre, honteux et malheureux des conflits d’intérêts!
Le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, Son Excellence Monsieur Charles KOFFI DIBY, pourra-t-il redonner espoir et espérance, à tous ces Diplomates de carrière qui sont très découragés et très démotivés, comme moi-même ?
TANOH- NIAMKE Djohn
Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
Précédemment :
-Diplomate à l’Ambassade de COTE D’IVOIRE au Brésil, en Israël, au Conseil de l’Entente, en Corée du Sud et en France.
-Conseiller Technique Chargé de la Coopération et de la Francophonie,
-Ancien Membre du Bureau National du MEECI et Membre de la JPDCI-RDA.
Fondateur et Administrateur de Diplomatie Sans Frontières.
http://tanohniamke.net
http://tanohniamke.wordpress.com
http://twitter.com/tanohdjohn
http://netlog.com/tanohdjohn




Chronique diplomatique :
COTE D’IVOIRE, Quelle diplomatie ivoirienne sous l’Autorité du Ministre d’Etat Charles KOFFI DIBY ?
La diplomatie ivoirienne a-t-elle choisi de porter uniquement chance aux illustres Personnalités politiques ivoiriennes de formation économique et financière ?
En effet, après le Premier Daniel KABLAN DUNCAN, voici depuis bientôt deux bons mois (au moment ou je rédige cet article) que le très célèbre et brillant « Argentier Ivoirien », Enarque, Economiste et Financier, Monsieur Charles KOFFI DIBY est nommé Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères de la République de COTE D’IVOIRE…
Je saisis l’occasion que m’offre cette tribune de « Diplomatie Sans Frontières » pour lui adresser mes sincères félicitations et surtout pour lui donner des « nouvelles boueuses, nauséabondes et moribondes de cette famille » à laquelle j’appartiens depuis le mois d’octobre 1985…
Excellence Monsieur Le Ministre d’Etat :
Bonne arrivée dans votre nouvelle famille à problèmes et à géométries variables : Des voix officielles et plus autorisées que la mienne, vous ont certainement donné « les nouvelles, les bonnes et les mauvaises… »
Permettez-moi, Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, de vous redonner ces mêmes nouvelles à la manière et au label de « Diplomatie Sans Frontières », c'est-à-dire, dire la vérité, rien que la vérité qui rougit seulement les yeux, sans jamais les casser…
• Premièrement : La charité bien ordonnée commençant par soi-même, je donnerai d’abord mes propres et personnelles nouvelles. En effet et à vrai dire, depuis plusieurs jours et bien avant la nomination du Ministre d’Etat Charles KOFFI DIBY, j’ai pris « mes distances » du Département Central, juste après un entretien avec les Autorités chargées de la Gestion du Personnel, et après avoir rendu compte de cet entretien à Son Excellence Monsieur le Secrétaire Général, Son Excellence Monsieur Claude BEKE :
Pour ceux et celles qui ne le sauraient pas encore, je suis le Major de la Promotion diplomatique de l’ENA (1983 à 1985) : Mes illustres collègues et frères Amédée YAO YOBOUET (Président de l’Union des Diplomates de Carrières) et François AMON KOTTY sont de cette promotion…
Le linge sale se lavant en famille, je vous fais l’économie des « manigances, des complots et plans machiavéliques » pour chercher ou rechercher à me retarder ou à me rétrograder !
Enfin, pour ceux et celles qui ne le sauraient pas encore, j’ai toujours été une personnalité politique au niveau de la jeunesse, avant d’entamer ma carrière diplomatique !
En un mot comme en mille, c’est « la diplomatie qui a trouvé TANOH Niamké Djohn dans la Politique » et non l’inverse…Peine perdue pour tous ceux et toutes celles qui inventent des faux complots « de ma vie publique et privée » contre ma carrière diplomatique !
Le seul et véritable débat se situe au niveau des compétences professionnelles, des talents et des expériences, et je mets au défi, quiconque, de démontrer mes carences professionnelles depuis 1985 !
• Pourquoi et comment, quelqu’un qui a déjà l’expertise et exercé plusieurs hautes fonctions, peut-il être retardé dans un bureau insalubre et lugubre de chargé d’études ? Peine perdue pour ces comploteurs impénitents!
• Deuxièmement : La Diplomatie ivoirienne étant un Domaine sensible de Notre Souveraineté Nationale,
Permettez Chers Amis Lecteurs que je réserve la primeur de mes critiques et de mes propositions, à qui de droit…
En un mot comme en mille, je vous prie de bien vouloir noter que, derrière les dorures des palais, parmi les lustres et lambris dorés ou argentés des Chancelleries et des Résidences diplomatiques, se trouvent, très souvent, de véritables problèmes professionnels inhumains : Oui, La Diplomatie est semblable à des sectes ou à des confréries !
Et la Diplomatie ivoirienne n’échappe pas à ce tableau sombre, honteux et malheureux des conflits d’intérêts!
Le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, Son Excellence Monsieur Charles KOFFI DIBY, pourra-t-il redonner espoir et espérance, à tous ces Diplomates de carrière qui sont très découragés et démotivés, comme moi-même ?
TANOH- NIAMKE Djohn
Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
Précédemment :
-Diplomate à l’Ambassade de COTE D’IVOIRE au Brésil, en Israël, au Conseil de l’Entente, en Corée du Sud et en France.
-Conseiller Technique Chargé de la Coopération et de la Francophonie,
-Ancien Membre du Bureau National du MEECI et Membre de la JPDCI-RDA.
Fondateur et Administrateur de Diplomatie Sans Frontières.
http://tanohniamke.net
http://tanohniamke.wordpress.com
http://twitter.com/tanohdjohn
http://netlog.com/tanohdjohn





Les commentaires sont fermés.