topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

16/11/2012

COTE D'IVOIRE: La cinquième mort d'HOUPHOUET-BOIGNY n'aura pas lieu...

Chronique politique :
COTE D’IVOIRE, dissolution du Gouvernement : La cinquième mort d’HOUPHOUET-BOIGNY n’aura pas lieu…
La courageuse décision présidentielle de dissolution du Gouvernement ivoirien, officiellement annoncée le mercredi 14 novembre 2012, est selon moi, une exceptionnelle occasion crée par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA lui-même, pour rappeler à l’union sacrée, à l’ordre et à la discipline, la grande famille des Houphouétistes…De Quoi s’agit-il ?
En effet et selon moi, « la version officielle de l’incident parlementaire au sujet du projet de loi portant sur la famille et le mariage », n’est qu’un alibi et une balle, saisis par le Chef d’Etat, Chef de la majorité présidentielle et de la « coalition RHDP » au Pouvoir Suprême ivoirien :
Il est important de faire observer, de noter et de souligner qu’au sein du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et pour la Paix(RHDP) : Deux thèses diamétralement opposées et deux camps coriaces, s’opposent et s’affrontent, depuis la chute du Président Laurent GBAGBO.
• Premièrement : Il y a le camp des Houphouétistes ( dont je fais partie) qui pense et qui dit, haut et fort, qu’il faut soutenir et faire l’union sacrée, sincèrement et véritablement, autour du Président Alassane OUATTARA, pour un ou deux mandats présidentiels de « transition RHDP ou de coalition RHDP », après cette décennie sanglante soldée par une guerre de plus de trois mille (3.000) morts : Il reste entendu que des opposants pourraient rentrer dans les Gouvernements de cette Mouvance Présidentielle…
• Deuxièmement: Il y a le groupe des Houphouétistes qui affirment qu’en 2015, chaque parti politique du RHDP devrait « voler de ses propres ailes » en quittant « cette famille houphouétienne », pour présenter son propre candidat à l’élection présidentielle de cette future échéance…
En un mot comme en mille, après la chute du Président Laurent GBAGBO, les HOUPHOUETISTES, au lieu de s’entendre dans une saine et parfaite harmonie pour développer la COTE D’IVOIRE, les Houphouétistes dis-je, ont repris leurs « bals des vautours », leurs éternelles et sempiternelles guerres des héritiers d’HOUPHOUET-BOIGNY !
Et cette fâcheuse et honteuse querelle fratricide risque, encore une fois, d’entrainer « la cinquième mort du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY. »
Après cette longue et importante introduction, permettez-moi, de traiter le thème de cette « tribune libre », à savoir que : « La cinquième mort du Président HOUPHOUET-BOIGNY ne doit pas avoir lieu.. »
1. La première mort du Président HOUPHOUET-BOIGNY, le 07 décembre 1993 : Cette mort est normale et naturelle, car « le Bélier de Yamoussoukro, le Sage d’Afrique et le Cerveau Politique de Premier Ordre », Feu le Président HOUPHOUET-BOIGNY dis-je, après avoir dignement et humainement, rempli et accompli son temps de pèlerinage terrestre, est « retourné auprès de notre Créateur et notre Père Céleste. »
2. La Deuxième mort du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY a été ce maudit coup d’Etat du 24 décembre 1999 qui a chassé du Pouvoir Suprême le Président Henri KONAN-BEDIE, pour faire basculer la COTE D’IVOIRE dans le giron des Nations instables, incertaines, précaires et indisciplinées, adepte des cafouillages, des pillages, des coups d’Etat, des rébellions, des milices et des patriotismes ivoiritaires et xénophobes !
3. La Troisième mort du Président HOUPHOUET-BOIGNY selon moi, s’est déroulée en octobre 2000, avec l’installation insurrectionnelle et populaire du Président Laurent GBAGBO au Pouvoir Suprême ivoirien :
Diantre ! les morts « n’étant jamais morts », Feu le Président HOUPHOUET-BOIGNY a dû se remuer, se révolter et pleurer dans sa tombe, de voir son coriace et charismatique opposant humilier ses œuvres et ses héritiers houphouétiens en les instrumentalisant et en les divisant pour mieux leur ravir « leur Trône ! »
4. La Quatrième mort du Présidente HOUPHOUET-BOIGNY a été, surement et douloureusement, la récente guerre postélectorale avec son cortège macabre de trois mille(3.000) morts, inutilement et bêtement tués et assassinés au Pays de l’Apôtre de la Paix, Feu le Président HOUPHOUET-BOIGNY ! Quels sacrilèges, profanations, humiliations et destructions de l’HOUPHOUETISME ! A peine n’a-t-on pas encore eu le temps de « cicatriser les cœurs et les plaies » des ivoiriens, que rebelote : Des ambitions égoïstes et personnelles refont surface, pour chercher à nous distraire et à nous faire retourner dans les éternelles et sempiternelles divisions, palabres, guerres imbéciles, incongrues et saugrenues des Héritiers du Président HOUPHOUET-BOIGNY : Trop, c’est trop ! C’est être imbécile que de toujours, penser et agir pour soi-même, sans jamais privilégier les intérêts nationaux, la cohésion sociale nationale et le développement économique de la République de COTE D’IVOIRE…
5. Enfin et en guise de conclusion : La Cinquième mort d’HOUPHOUET-BOIGNY pourrait être le retour actuel des animosités, des divisions et des palabres entre les deux grands partis houphouétiens, à savoir le PDCI-RDA du Président Henri KONAN-BEDIE et le RDR du Président Alassane Dramane OUATTARA :
Je le répète et je le confirme que, cette fâcheuse situation devrait, trouver des solutions heureuses, très rapidement, pour ne pas retomber et replonger notre Pays, dans le long cycle infernal des désordres, des violences, des milices, des rébellions et des patriotismes ivoiritaires et xénophobes, qui ont toujours profité au Président Laurent GBAGBO et au FPI, son parti politique.
Je souhaite, vivement, que l’union sacrée, la vraie unité houphouétienne et l’indispensable discipline se fassent impérativement, ici et maintenant, autour « du Nouveau Chef de la Majorité Présidentielle Houphouétienne », à savoir le Président la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, en vue de mener le Seul et Vrai Combat qui est le Développement économique de notre beau et prospère pays qui doit, définitivement sortir des tenailles et des entrailles des « Fossoyeurs de la République. »
La Cinquième Mort du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY n’aura pas lieu…
TANOH NIAMKE Djohn
Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
Fondateur de « Diplomatie Sans Frontières. »
Ancien Membre du Bureau National du MEECI,
Ancien Membre de la JPDCI-RDA.
http://tanohniamke.net
http://twitter.com/tanohdjohn
http://netlog.com/tanohdjohn
http://tanohniamke.wordpress.com


Les commentaires sont fermés.