topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

04/10/2012

AFRIQUE: Cessons de vivre au brouillon...

Chronique culturelle:
Afrique : Ne gérons pas nos pays et nos vies dans des cahiers de brouillon…
Cette Chronique est une contribution et une invitation adressées aux leaders et gestionnaires de nos états africains afin d’attirer leur attention sur les retards et les pertes de temps de l’Afrique dans le processus de son développement économique :
Dans mes écrits, contributions, causeries, conférences et séminaires, j’aime souvent affirmer et prononcer la phrase ci-dessous qui conditionne et caractérise, ma vision et mon mode de vie terrestre :
« La vie de chaque femme ou homme, est un unique pèlerinage qu’il nous faut absolument réussir et bien vivre, rapidement, par l’éclosion de nos talents, de nos compétences et nos dons… »
Selon moi, d’une manière générale :
Les Hommes, les Femmes, les nations, les pays et les états obéissent à ce même principe : A savoir que pour leur développement social, culturel et économique, il faut des hommes et femmes, tous et toutes, des visionnaires, des leaders et des gestionnaires, à leur tête, qui comprennent que le développement économique d’un pays, est un processus rapide et très sérieux qui ne « se copie pas dans des cahiers de brouillon, pour ensuite, le recopier au propre dans d’autres cahiers de devoir ! »
Ce Message s’adresse principalement aux Africaines et Africains:
En effet, l’Afrique, d’une manière particulière, a besoin pour son développement économique, de chefs d’état éclairés, de véritables visionnaires, entourés de très bons gestionnaires, dans les secteurs publics et privés, qui vont directement à l’essentiel c'est-à-dire :
Développer leurs pays respectifs et mettre au travail, leurs populations, par des créations d’emplois pour résorber les chômages de la jeunesse, créer des infrastructures et des cadres de vie modernes, telles que des routes, de l’eau potable, des centres de santé, de l’électricité, du téléphone, des logements sociaux, des universités et des instituts professionnels, le développement du tourisme, la gestion de la sécurité et la surveillance du territoire national…En un mot comme en mille, pour son développement économique, l’Afrique devrait rapidement aller à l’essentiel sans perdre trop de temps :
-Il s’agit de pédaler comme une bicyclette, rapidement et ensemble, les leviers sectoriels économiques comme un cycliste sur sa propre bicyclette.
-Il s’agit également de se mettre au travail, comme un pianiste professionnel, ayant ses dix doigts sur le clavier pour jouer la meilleure musique !
Malheureusement pour l’Afrique, notre riche et prospère continent, cinquante-deux(52) ans après les indépendances, pour son développement économique, plusieurs pays et des états sont gérés comme dans des cahiers de brouillon, pour être ensuite recopiés au propre dans des cahiers de devoirs !
Avez-vous saisi le fonds de ma pensée ?
Sinon, je vous donne rendez-vous, très bientôt en librairie, ou aux différentes cérémonies de dédicaces de mes livres ci-dessous :
1. « COTE D’IVOIRE : La guerre des imbéciles, Acte 2 et Fin. »
2. « COTE D’IVOIRE : Cahier d’un retour à la Case-Départ. »
3. « AFRIQUE : Les Fous du Pouvoir. »
Ces trois œuvres-ci, qui sont déjà prêtes, paraitront très bientôt, ensemble et simultanément : Qui vous a dit que l’écriture et la littérature engagées ne sont pas des épées et des combats contre les imbéciles et contre le sous-développement ?
En conclusion de cette chronique : Retenons que, pour un homme, pour une femme ou pour un pays, le processus est le même : A savoir que la vie est un pèlerinage unique qu’il nous faut absolument réussir. Il est inutile et presqu’un imbécile de vivre dans l’ignorance, dans le désordre et « au cahier de brouillon », pour ensuite chercher ou rechercher à rattraper le temps et à corriger nos erreurs en recopiant « au propre dans un cahier de devoir » !
Selon moi, de gré ou de force, mon pays la République de COTE D’IVOIRE et l’Afrique vont se développer, très rapidement, avec une nouvelle génération et une « nouvelle race » d’hommes et de femmes, courageux, intrépides, remplis de connaissances, de talents, de compétences et de dons spirituels ou de visions….Et qui ne sont pas très attachés ou préoccupés par leurs carrières professionnelles ou les contingences matérielles ou de richesses terrestres périssables….
Les Grands Hommes et les Grandes Femmes qui rentrent dans la « Véritable Grande Histoire » sont ceux et celles qui apportent leurs actions, leurs actes, et leurs idées à l’évolution pacifique du Monde et de leurs sociétés respectives…
Très bonne lecture à vous tous et à vous toutes,
Et à très bientôt, en librairies ou dans mes cérémonies de dédicaces de mes trois œuvres sus visées, car de gré ou de force, la COTE D’IVOIRE et l’Afrique doivent se développer avec de nouvelles générations d’hommes et de femmes non adeptes des guerres, des milices et des patriotismes xénophobes….,
A mon modeste et humble niveau, Diplomate de carrière ou pas, fonctionnaire ou pas, planteur de cacao, de café, de palmier à huile, d’hévéa ou pas, j’ai déjà écrit mes mémoires et ma vision de la COTE D’IVOIRE et du Monde, dans une dizaine de livres et d’essais qui seront très bientôt en librairies en France et partout dans le Monde entier : Vivre, n’est-ce pas contribuer à l’évolution positive de la vie et du Monde ?
Très Fraternellement et à très bientôt en librairies et à mes cérémonies de dédicaces…
Djohn TANOH-NIAMKE
Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur.
Fondateur et Administrateur de :
« Diplomatie Sans Frontières. »
http://tanohniamke.net
http://tanoh.niamke.over-blog.net
http://twitter.com/tanohdjohn
http://netlog.com/tanohdjohn









Les commentaires sont fermés.