topblog Ivoire blogs

22/03/2011

COTE D'IVOIRE: Chronique Politique de mes rencontres avec les différents Chefs d'Etat.

COTE D’IVOIRE : Chronique politique de mes relations avec le Pouvoir Suprême et les différents Chefs d’Etat, de Félix HOUPHOUET-BOIGNY à Alassane Dramane OUATTARA.
Ivoiriennes mes Sœurs,
Ivoiriens mes Frères,
Chers Amis et Partenaires de la COTE D’IVOIRE,
Chers Amis et Frères, Internautes et Lecteurs :
En ce jour béni du 22 mars 2011, à seulement deux(02) jours de la date définitive et contraignante de l’union AFRICAINE, donnée au Président sortant battu, Son Excellence Monsieur Laurent GBAGBO, pour se retirer pacifiquement du Pouvoir suprême en vue d’éviter toutes actions militaires, internes ou externes, pour le déloger du Palais présidentiel :
Je me sens interpeller par ma propre conscience et par la Grande Histoire ivoirienne qui s’écrit sous nos yeux, avec le sang humain et la guerre civile, de témoigner et de vous livrer quelques secrets personnels de mes rencontres ou relations avec le Pouvoir Suprême ivoirien, et les différents Chefs d’Etat, de Félix HOUPHOUET-BOIGNY à Alassane Dramane OUATTARA.
En guise d’introduction à cette Tribune Libre Politique, permettez-moi, de vous faire noter quelques considérations générales :
• Premièrement :
J’ai conçu les blogs « Diplomatie Sans Frontières » et « Ivoiriens Sans Frontières » pour me servir d’espaces de libre expression, francophone et francophile, en vue de consigner par la littérature, l’écriture et la culture, mes contributions à l’Actualité, à la Mondialisation, à l’Internet, à la Construction et au Développement de la COTE D’IVOIRE et de L’Afrique :
Volontairement, j’ai choisi une écriture véritablement engagée, au ton pimenté, libre et direct, pour dire la Vérité, rien que la Vérité, qui rougit les yeux sans jamais les casser…
Il est bon de le rappeler, de le noter et de le savoir, car en tant qu’écrivain, chroniqueur et blogueur, sur internet, je me suis mis en mission d’éveilleur des Consciences, comme un Evêque, un Pasteur, un Prêtre, un Imam, ou Autres Grands Maitres et Guides Spirituels…
• Deuxièmement :
Pour revenir à cette Chronique et à moi-même, je voudrais également vous faire remarquer que, plusieurs personnes médisent et parlent de moi, sans véritablement savoir qui je suis véritablement : La répétition du mot « véritablement », est volontaire, pédagogique et importante, par ces temps nouveaux des considérations et connaissances superficielles et superflues…
D’une manière générale, les ivoiriens et ivoiriennes, les Africains et Africaines sont des « titrologues », terme ivoirien pour désigner ceux et celles qui aiment les « titres », les superficiels et les contenants, sans jamais prendre le temps pour découvrir et analyser, véritablement, les messages, les articles, les contributions, les réflexions, les livres et les autres « contenus », littéraires, politiques, économiques, spirituels, humains, moraux, etc.
• Troisièmement :
Enfin, et avant de rentrer dans le vif de mon propos, j’affirme, je confirme, j’invite et je prie les jeunes générations d’ivoiriens, de bien vouloir noter, par ces temps de violences patriotiques et politiques, inutiles et imbéciles, qui risquent de détruire notre beau Pays, Que la COTE D’IVOIRE n’a jamais été, n’est pas et ne sera jamais, le fait et le fruit, d’une génération spontanée :
Le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, nos ancêtres, nos Doyens et Ainés, s’appuyant sur l’héritage de la colonisation, puis de la Coopération, françaises, ils nous ont légué une très belle Nation et un Etat moderne, à consolider, à construire et à développer, dans des fondements, des fondations et des sillons déjà tracés…
Malheureusement, depuis presqu’une vingtaine d’années, les courses et compétitions politiques au Pouvoir Suprême ivoirien, ont semé et exacerbé des sentiments d’animosité, de frustration, de haine, de jalousie, d’hypocrisie, de peur, de xénophobie, de tribalisme, de rébellions et de patriotismes violents, assassins et sanguinaires, ayant débouché sur un climat de terreur et de guerre civile que nous vivons actuellement, sans connaitre et prédire la suite… :
C’est dommage, triste, frustrant et humiliant pour la COTE D’IVOIRE, pour tous les ivoiriens, pour chacun et chacune de nous, pour nos Amis et Partenaires, et pour tous ceux et celles qui aiment profondément notre Pays….
Il est urgent et il est grand temps d’en prendre rapidement conscience en vue de nous ressaisir…
A présent, je vous livre, succinctement, sommairement et brièvement, quelques secrets personnels de mes rencontres et de mes relations avec les différents Chefs d’Etat ivoiriens, de Félix HOUPHOUET-BOIGNY à Alassane Dramane OUATTARA :
• 1- Mes Relations et Rencontres avec le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY :
De 1975 à 1981 à YAMOUSSOUKRO, puis de 1982 à 1993 date de son départ dans l’éternité, j’ai eu l’immense joie, l’honneur, la chance et le privilège de rencontrer et de discuter, plusieurs fois, avec « L’Auteur de la Liberté de notre Pays », « Le Père Fondateur de la COTE D’IVOIRE moderne et modèle », « le cerveau politique de premier ordre » et le Sage Bélier de YAMOUSSOUKRO :
En 1975, je fus orienté au Lycée scientifique garçon de YAMOUSSOUKRO : Mon tuteur et ma tutrice étaient respectivement, Nanan ALUI N’DRI (Chef de Canton) et sa Cousine Mamie LOUKOU, proches Parents du Président Félix HOPHOUET-BOIGNY :
Mon éducation traditionnelle était l’Affaire, très surveillée et suivie, par Ma « tantie Colette », la fille de Mamie LOUKOU.
Je vous fais noter qu’étant originaire d’Abengourou et que mon oncle maternel étant marié à la fille ainée de Sa Majesté le Roi de l’indénié, pour le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY et pour tous les Augustes Membres de Sa Famille, Cela suffisait pour me traiter et me donner des égards familiaux, affectueux et particuliers…Comme un Membre de leur propre Grande Famille…
Je ne vous en dirai pas plus, sauf de vous faire noter que le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY aimait et était attaché aux enfants, car disait-il : Ils sont « l’Avenir de notre Pays et de notre Histoire… »
Devenu Adulte et jusqu’en 1993, à Abidjan à la résidence présidentielle, après ses messes dominicales auxquelles j’étais souvent invitées en compagnie de mon Ami et Frère, Feu Magloire OHOUO (Grand-frère maternel du Ministre KABRAN APPIA, proche collaborateur du Président GBAGBO), j’ai également eu des conversations avec le très Sage Président HOUPHOUET-BOIGNY….
Pour les Sujets et les Objets de mes conversations, rencontres et relations avec le Président HOUPHOUET-BOIGNY :
Je vous prie de patienter et d’attendre, encore, quand je publierai, à ma manière et en son temps, « les Mémoires de Félix HOUPHOUET-BOIGNY, VERSION tanoh niamke… »
Maintenant, vous savez et comprenez mieux, pourquoi, en plus de ma profession de diplomate de carrière, je suis également devenu écrivain…
Le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY n’était ni xénophobe, ni tribaliste : Il avait le seul souci de construire une COTE D’IVOIRE moderne, modèle, une et indivisible, avec les ivoiriens, les étrangers et la France :
Il était un véritable détecteur de valeurs et de talents, au niveau national et international…A titres d’exemples :
-Mohamed DIAWARA, ivoirien ayant des origines étrangères, était l’un de ses brillants ministres du Plan et du Développement,
-ABDOULAYE SAWADOGO, ivoirien ayant également des origines étrangères, était l’un de ses brillants Ministres de l’Agriculture,
-Dicoh GARBA, ivoirien d’origines étrangères, était également l’un de ses Brillants Ministres de la Production Animale…
Aujourd’hui les ivoiriens mangent « le garba » sans savoir…
-AMADOU THIAM, Son Gendre, également, ivoirien ayant des origines étrangères, a été l’un des Meilleurs Ambassadeurs puis Brillant Ministre de l’information...
-DJIBO SOUNKALO, également, ivoirien ayant des origines étrangères et l’un des Fidèles Amis du Vieux Sage, a été pendant très longtemps, le Député-maire de Bouaké
-Monsieur OUEDRAOGO, ivoirien ayant des origines étrangères, a été l’un des premiers et meilleurs Maires de KOUMASSI (quartier d’Abidjan).
Je me suis permis de faire ces longs rappels pour que nos enfants, nos jeunes frères et sœurs sachent que, Notre Pays, la République de COTE D’IVOIRE a été fondée dans la diversité tribale et culturelle, ou tous les ivoiriens le sont à 100%, quelles que soient leurs origines et que Nous avons les mêmes droits et devoirs : C’est ce concept-là que j’appelle « Ivoiriens Sans Frontières… »
• 2- Mes Relations et Mes Rencontres avec le Président Henri KONAN-BEDIE :
J’ai eu la chance et le privilège de rencontrer et de séjourner, deux fois seulement à DAOUKRO, chez le Président Henri KONAN BEDIE.
-De 1990 à 1992, j’étais chargé de Mission du Ministre des Postes et Télécommunications, Monsieur Nicolas KOUASSI AKON, et dans le cadre d’une Mission hebdomadaire du PDCI-RDA, nous avons été logés à la Résidence privée du Président Henri KONAN BEDIE ( A cette époque, il était déjà le Dauphin Constitutionnel et Président de l’Assemblée Nationale).
-De 1997 à 2001 : J’étais également Chargé de Mission au Conseil de l’Entente, et en compagnie de Feu Paul KOUAME et de Son Frère Michel KOUAME (Ex-Directeur Général du Groupe de Presse Fraternité-Matin), Nous avons séjourné et rencontré, à DAOUKRO, le Président Henri KONAN BEDIE (Il était encore le Président de la République de COTE D’IVOIRE, quand nous l’avons rencontré…)
Connaissant déjà la vision du Président HOUPHOUET-BOIGNY pour la COTE D’IVOIRE :
De mes deux seules rencontres avec le Président Henri KONAN-BEDIE, j’ai véritablement été séduit et compris que « C’était le Confident, l’Homme de Mains et de Confiance, de Félix HOUPHOUET-BOIGNY, pour développer économiquement la COTE D’IVOIRE… »
En effet, selon moi : Monsieur Henri KONAN-BEDIE est presque d’une bonté et d’une naïveté angéliques…Et presque toutes ses conversations sont des sujets de développement, d’équipements, et d’infrastructures, etc.…
Malheureusement, son règne a été brutalement abrégé par le Coup d’état de la Junte Militaire du Général Robert GUEI :
• 3- Mes Relations et Rencontres avec le Général Robert GUEI :
J’ai également eu deux rencontres avec ce Chef d’Etat ivoirien :
-En Janvier 2000, Le Général GUEI, Chef de la Junte Militaire ayant renversé le régime du Président KONAN BEDIE, entreprend une tournée dans les Etats Membres du Conseil de l’Entente…En ma qualité de Chargé de Mission et « Homme de Mains du Secrétaire Général », Nous voici embarqués pour le Togo, le BENIN, le NIGER et le BURKINA FASO, dans l’avion présidentiel avec le Général Robert GUEI…
-En août ou septembre 2000, au Palais Présidentiel à YAMOUSSOUKRO, Le CONSEIL de l’Entente a organisé un Sommet Extraordinaire au niveau des Chefs d’Etat, au sujet des élections présidentielles d’octobre 2000…Là encore, j’ai rencontré le Général Robert GUEUI…
Je retiens de Lui, un « Homme du Sérail » de Félix HOUPHOUET-BOIGNY…C'est-à-dire courtois, ordonné et paisible mais également très rusé et presque mystérieux sur ses vraies ambitions et projets…Il parlait très calmement et très peu…
• 4- Mes Relations et Rencontres avec le Président Laurent GBAGBO :
Le Président Laurent GBAGBO, je dirai qu’il est le contraire du Général Robert GUEI : GBAGBO est un homme ouvert, jovial et presque bavard…
J’ai eu également le privilège de le rencontrer deux fois :
Ceux et Celles qui me connaissent véritablement, savent que je ne suis ni patriote extrémiste, ni ivoiritaire, ni tribaliste et ni xénophobe : ceux-là et celles-là, savent également que j’ai de meilleurs Amis à Gagnoa, y compris dans la Famille du Président Laurent GBAGBO :
A titres d’exemples, l’un de mes mentors en politique, le Professeur Maurice KAKOU DJIKAHUE est un pur Bété de Gagnoa. Il y a également feu mon Ami et Frère, KOUKOUGNON Nazaire BREKA, journaliste et parent du Président GBAGBO, Le Ministre KADET Bertin, Mon Frère du Lycée de YAMOUSSOUKRO et Cousin du Président GBAGBO,…Etc..
En fin Octobre 2000 : Le Jour de l’investiture présidentielle de Laurent GBAGBO, c’est lui (KOUKOUGNON Nazaire BREKA) qui m’a invité à cette cérémonie solennelle et républicaine, ou j’ai pu, brièvement, échanger et discuter, pour la première fois, avec l’opposant historique et charismatique, devenu, enfin, Président de la République, qui a osé défier le GRAND Félix HOUPHOUET-BOIGNY…
Ma Deuxième rencontre avec Laurent GBAGBO a eu lieu en janvier ou Février 2001, à la résidence présidentielle officielle de COCODY, en compagnie du Secrétaire Général du Conseil de l’Entente, et en Présence du Directeur du Protocole d’Etat, Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur Paul AYOMAN :
Je retiens du Président Laurent GBAGBO, deux qualités ou deux défauts, c’est selon :
Il prend tout son temps pour parler avec ses visiteurs de telle sorte que Nous, Nous avons dû attendre, presque deux heures dans le grand Salon résidentiel et présidentiel!
Ensuite, pour un Président de la République, il est très jovial et décontracté, presque pas protocolaire…
Une petite blague présidentielle : Le jour de notre dernière rencontre sus visée et au moment de me saluer, la petite radio satellite du Président GBAGBO tombe par terre !
Je m’empresse de la ramasser, je la lui remets, et je lui présente mes excuses qu’il accepte mais le Président GBAGBO ajoute qu’il faut que nous lui achetions une nouvelle radio car celle-là, il y a très longtemps qu’il l’a, mais elle n’est jamais tombée, sauf avec moi…Rires de tous, y compris lui-même :
Et il ajoute « Jeune Homme, toi-là, tu n’es pas simple, et encore des rires… »
• Ma Seule Rencontre avec le Nouveau Président de la République Alassane Dramane OUATTARA :
Comme vous le savez déjà, de 1990 à 1993, j’étais Chargé de Mission au Cabinet du Ministre des Postes et Télécommunications. A cette époque, le Premier Ministre s’appelait Alassane Dramane OUATTARA qui vient de gagner les élections présidentielles du 28 novembre 2010 :
C’est sous son Autorité directe que mon Patron, le Ministre et le Comité de Privatisation, ont traité les Deux Dossiers Urgents de la Privatisation du Secteur des Postes et Télécommunications…
A notre arrivée au Ministère des PTT, les structures étaient l’Office National des Télécommunications et l’Office National de la Poste et des Chèques Postaux…
C’est en marge de l’une des nombreuses séances de travail de Privatisations avec le Premier Ministre, les Ministres et les Experts, que j’ai eu l’occasion de parler et de discuter, à titre privé et de courtoisie, avec Monsieur Alassane Dramane OUATTARA :
Pour ceux et celles qui ne l’ont jamais rencontré, sachez « qu’il est véritablement un Houphouétiste économiste et Humaniste comme le Président Henri KONAN-BEDIE….»
En une seule conversation, j’ai pu percevoir que Monsieur Alassane Dramane OUATTARA a le seul souci de développer économiquement la République de COTE d’IVOIROIRE, selon les vœux et la vision du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY…
En plus, Monsieur Alassane Dramane OUATTARA est d’une courtoisie et d’une humilité presqu’extraordinaires….
• CONCLUSION :
Au terme de cette longue chronique politique, je souhaite et je voudrais vous faire partager, ces quelques témoignages, pour que nous retenions, ensemble, que la République de COTE d’IVOIRE, n’est pas le fait du hasard ou d’une génération spontanée : La construction d’une Nation et son Développement, sont des œuvres de très longues durées, de générations à générations, avec des chefs d’Etat différents par leurs personnalités, origines, visions, projets et réalisations….
Selon moi, depuis le coup d’état du 24 décembre 1999, notre Pays et les ivoiriens, ne se sont pas encore remis, véritablement au travail, pour relever les véritables défis du développement économique :
Depuis cette époque, trop de préoccupations d’enrichissements illicites et en vitesses, et des luttes politiques, incongrues, saugrenues et presqu’imbéciles, pour la conservation ou la reconquête du Pouvoir Suprême ivoirien, ont retardé notre Avenir et notre Destin Commun de vivre paisiblement ensemble, et de bâtir, fraternellement, mains dans les mains, un Pays émergent, hospitalier et Leader du Conseil de l’Entente, de l’UEMOA et de la CEDEAO :
Tels ont été les vœux et les visions du Présidents Félix HOUPHOUET-BOIGNY.
On ne construit pas et on ne développe pas un Pays, avec des Hommes et des Femmes, attachés aux jouissances matérielles, aux lustres et lambris dorés des Palais présidentiels, et Autres institutions étatiques, et qui passent des dizaines d’années, à uniquement faire de la politique, sans aucune matérialisation de la vision économique.
Présentation de l’Auteur :
TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur


CARRIERE PROFESSIONNELLE

Depuis 2008 : Conseiller Technique Chargé de la Coopération et de la Francophonie au Cabinet du Ministre de la Culture et de la Francophonie de la République de Côte d'Ivoire.

2007 : Diplomate à l’Ambassade de Côte d’Ivoire à Paris

2005-2006 : Diplomate à l’Ambassade de Côte d’Ivoire à SEOUL
(Corée du Sud)

2002-2004 : Chargé d’Etudes respectivement aux Départements
EUROPE, des Affaires Juridiques et Consulaires du
Ministère des Affaires Etrangères à ABIDJAN

1998-2001 : Chargé de Mission du Secrétaire Général du Conseil de
L’Entente (Organisation Internationale regroupant : le
Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger et le Togo)

1995-1997 : Chargé d’études au Ministère des Affaires Etrangères à Abidjan

1993-1995 : Diplomate à l’Ambassade de Côte d’Ivoire en Israël

1990-1993 : Chargé de Mission du Ministre des Postes et
Télécommunications

1987-1990 : Diplomate à l’Ambassade de Côte d’Ivoire au Brésil

1985-1987 : Chargé d’études au Ministère des Affaires Etrangères

1983-1985 : Elève fonctionnaire à l’Ecole Nationale d’Administration
(ENA) de Côte d’Ivoire


ACTIVITES ASSOCIATIVES, POLITIQUES ET AUTRES :

• 1975 à 1980 : Secrétaire Général du Bureau du Mouvement des Elèves et Etudiants de COTE D’IVOIRE (MEECI) du Lycée Scientifique de YAMOUSSOUKRO.

• De 1981 à 1984 : Délégué Social du Bureau National Exécutif du Mouvement des Elèves et Etudiants de COTE D’IVOIRE (MEECI), Section du Parti Démocratique de COTE D’IVOIRE (PDCI-RDA).
• 1985 : Président de l’Association des Elèves et Etudiants
De l’Indénié (AEEI) Département d’ABENGOUROU.

• 1985 à 1990 : Secrétaire Général de l’Union de la Jeunesse Communale de COCODY (UJCC).
• 1991 à 1992 : Secrétaire Général de la Jeunesse du Parti
Démocratique de COTE D’IVOIRE (JPDCI) de COCODY

• 2007 à 2008 : Président Fondateur du Mouvement Démocratique pour le Rassemblement de la Jeunesse Ivoirienne (MDRJI).
• 2008 : Président Fondateur de « Diplomatie Sans Frontières.»

Liste des Livres de TANOH NIAMKE :


• 1- COTE D’IVOIRE : La Guerre des Imbéciles

• 2-COTE D’IVOIRE : Radioscopie d’une Rébellion
Incongrue et saugrenue

• 3-L’Afrique noire se développera vers l’AN 2100

• 4- Afrique : La Traite des faux Prophètes

• 5- Afrique : Le Bal des Vautours

• 6- COTE D’IVOIRE : La guerre des imbéciles, Acte 2 et Fin (à publier en 2011)
• Email : tanohniamke@hotmail.fr

Sites web: http://www.tanohniamke.net
http://tanohniamke.wordpress.com

http://www.tanoh.niamke.over-blog.net

http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com


Fait à Paris, le 20 mars 2011


















Les commentaires sont fermés.