topblog Ivoire blogs

24/08/2010

COTE D'IVOIRE: Le Règne de KONAN BEDIE est une Symphonie inachevée...

Chronique Politique
COTE D’IVOIRE : Le Règne de Monsieur Henri KONAN BEDIE a été une symphonie inachevée.

Avant de traiter le thème de cette tribune libre:
Permettez-moi, chers Frères et Soeurs, Chers Amis Lecteurs et Internautes, de COTE D’IVOIRE, D’AFRIQUE, d’ici ou d’ailleurs, de faire quelques commentaires très importants, en ce moment très crucial du Processus et du Contexte ivoiriens:
Ne dit-on pas que les répétitions sont pédagogiques?
• Au moment ou la Commission Electorale Indépendante(CEI) et le Gouvernement de COTE D’IVOIRE semblent enfin décidés à organiser, le 31 Octobre 2010, les Elections Présidentielles pour mettre définitivement fin, à la Souffrance des pauvres Populations ivoiriennes et à la Crise militaro-civile, débutée le 18 Septembre 2002 :
Il est nécessairement urgent, indispensable et impérieux de faire des Rappels historiques, des Bilans et d’appeler l’attention de toutes et de tous, afin que plus aucune Personne ni un Démon, ne viennent encore troubler la relative et précaire Paix actuelle en COTE D’IVOIRE !
Que Toutes et Tous les Acteurs : Politiques, Militaires, Religieux, Elites intellectuelles, Patriotes, Ex-Rebelles, Société civile, jouent véritablement leurs Rôles respectifs, sans violence, sans effusion de sang, sans canons, ni fusils et ni machettes…
Sinon…
A mon humble niveau, en tant qu’Ecrivain et Eveilleur des Consciences, comme un Prédicateur, avec courage et détermination, Je joue chaque semaine depuis bientôt trois ans, ma part de partitions, par mes Publications littéraires et mes autres Œuvres intellectuelles : pour la Recherche de la Paix et le Développement de Notre Beau Pays, la République de COTE D’IVOIRE et de l’AFRIQUE notre riche et prospère continent, qui ne nous restent qu’à développer, toutes et tous ensemble, dans la Liberté, la Démocratie, la Bonne Gouvernance et Dans la Culture de l’Hospitalité et de la Paix.
• Il faut impérativement et nécessairement que la Commission Electorale Indépendante, soit véritablement indépendante et qu’elle organise des Elections honnêtes, justes et transparentes, pour que Toutes et Tous, acceptent dans la Paix, les Résultats des Urnes qui seront certainement agrées et certifiés par l’Organisation des Nations Unies(ONU).
• Ainsi donc, sommes-nous à present, dans les Temps de la Fin de la Crise ivoirienne:
• C’est le Temps, la Période que j’appelle le Commencement de la Fin de la Crise militaro-civile qui dure depuis septembre 2002….
• En effet:
Les Ecritures saintes nous enseignent que la fin d’une chose vaut mieux que son commencement….
Ainsi donc, de gré ou de force, les Elections présidentielles auront-elles, bientôt lieu, le 31 Octobre 2010, dans Notre Pays.
• Nous sommes également dans le lieu de Bori-bana, au terminus des faux-fuyants politiques pour rallonger inutilement et bêtement les souffrances des pauvres populations ivoiriennes prises en otages par cette crise incongrue et saugrenue…
• -Nous sommes enfin au bord du fleuve et comme la Reine ABLA POKOU, Nous devons, toutes et tous, faire des Sacrifices pour l’Organisation des Elections Présidentielles, pour la Culture et la Restauration de la Paix, de la Démocratie et du Développement de notre beau Pays bien aimé.
• Pardonnez la longueur de mon introduction, de mes commentaires et de mes répétitions volontairement pédagogiques car les enjeux et les intérêts l’exigent…
A present, revenons au sujet de cette Chronique à savoir le règne du Président KONAN BEDIE qui a été, selon moi, une Symphonie inachevée…
L’adage qui dit « qu’aux Ames bien nées, la Valeur n’attend point le nombre des années », s’applique aisément et à merveille à Monsieur Henri KONAN BEDIE, Dauphin Constitutionnel du
Président HOUPHOUET-BOIGNY et Deuxième Président de la République de COTE D’IVOIRE!
En effet, à moins de trente ans d’âge, il fut nommé
Au Poste très prestigieux d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République
De COTE D’IVOIRE près les ETATS-UNIS D’AMERIQUE.
Après de bons et loyaux services à ce Poste, Monsieur BEDIE bénéficia d’une Promotion extraordinaire en qualité de Ministre de l’économie et des finances, très haute fonction qu’il occupa et
Assuma, continuellement pendant treize ans, avec beaucoup de dévouement et de responsabilités, de bruits et de rumeurs :
A cette Fonction Stratégique, il était l’un des Fidèles Piliers du Système Houphouétien qui a jeté les bases et les fondements du Miracle économique ivoirien : en effet, sous son Autorité, plusieurs Sociétés d’Etat ont été crées dans tous les Secteurs d’Activités de Développement.
Ainsi donc, La COTE D’IVOIRE avait opté pour un
Libéralisme et un Capitalisme d’ETAT : en attendant l’émergence d’Entrepreneurs Nationaux,
L’Etat ivoirien, lui-même, était le Bâtisseur, le Commerçant et le Constructeur de tous les Secteurs d’Activités du Pays !
Ce qui était un choix judicieux et normal, car après son indépendance, la COTE D’IVOIRE avait besoin de se développer rapidement…
Pendant l’exercice de cette importante charge ministérielle, Monsieur BEDIE connut beaucoup d’honneur et de gloire; mais il fut également très critiqué par ses détracteurs de s’être enrichi et d’avoir fêté ses milliards personnels en francs CFA!
En 1977, soit dix-sept ans après l’indépendance,
Le système économique ivoirien, à savoir le libéralisme et le capitalisme d’ETAT, était essoufflé et montrait ses limites…
Le Président Félix HOUPHOUET –BOIGNY procéda à un large remaniement ministériel qui dégomma plusieurs des Barons, des Piliers et des Lieutenants du POUVOIR Ivoirien !
Monsieur KONAN BEDIE figurait au nombre des Ministres limogés…
Cependant, très rapidement, il fut recasé et trouva un point de chute doré dans les Institutions Financières de Brettons Wood à New-York !
En 1980, Monsieur KONAN BEDIE fit un retour en force au Pays : il fut élu, cumulativement, Député de Daoukro sa Ville natale et Président de l’Assemblée Nationale de COTE D’IVOIRE, devenant ainsi la Deuxième Personnalité Importante du Pays et Successeur de Droit du Président de la République !
Avec beaucoup de Sagesse et de Patience à ce Poste Prestigieux et Honorifique, Monsieur Henri
KONAN BEDIE est arrivé au Pouvoir Suprême de la Présidence de la République en décembre 1993, après le décès du Président Félix HOUPHOUET BOIGNY.
Un adage Akan affirme que quand un Roi règne très longtemps, il ne faut pas se presser pour désigner son Successeur…
La COTE D’IVOIRE étant un ETAT démocratique et Moderne, Monsieur BEDIE le Successeur du Président HOUPHOUET, était désigné et connu d’avance…donc rapidement…
Ainsi donc, les Autres Prétendants au Trône, s’ingénièrent-ils à lui barrer la Route et à lui ravir son Pouvoir !
En effet, en 1989, le Docteur Alassane OUATTARA, Gouverneur de la Banque Centrale des ETATS de l’Afrique de l’Ouest, vient naturellement et sans arrière-pensées croyait-on, au secours de la COTE D’IVOIRE Son Pays qui traverse une crise économique très profonde et très aigue.
Rapidement, en novembre 1990, le Président HOUPHOUET-BOIGNY nomma Alassane OUATTARA, au Poste de Premier Ministre, crée sur Mesure, pour faire de Lui un JOKER Economique qui devrait se cantonner dans ses Compétences es-qualités à l’exclusion de la Sphère Politique réservée au Dauphin Constitutionnel Monsieur Henri KONAN BEDIE.
Malheureusement, cela ne fut pas le cas :
Dès le jour du décès du Vieux Sage, Monsieur OUATTARA le Premier Ministre et ses Partisans,
Auraient tenté une vaine et stérile confiscation du
Pouvoir Suprême qui revenait de Droit à Monsieur
BEDIE !
Il faut avoir la Force, la Conviction et le Courage pour dire et faire noter que :
La Déhouphouétisation, c'est-à-dire le non respect de l’Héritage, de la Doctrine et de l’Idéologie du Président HOUPHOUET-BOIGNY,
Est venue des ambitions politiques de Monsieur OUATTARA !
En effet, Monsieur Alassane OUATTARA, JOKER
Economique, ayant refusé de jouer uniquement cette partition, et en se projetant dans le Champs de la Bataille Politique, Monsieur OUATTARA a contribué intensément, immensément et principalement, à diviser la Famille, Biologique, Naturelle d’HOUPHOUET-BOIGNY et le Parti Démocratique de COTE D’IVOIRE !
La Vérité rougit les Yeux mais ne les casse pas !
Avec ses Partisans, Monsieur OUATTARA quitte le Parti du Père Fondateur, pour créer le Rassemblement des Républicains :
Le Président Henri KONAN BEDIE et ses Partisans, face à cette Menace Politique, paniquent et inventent le Concept d’Ivoirité pour s’attaquer, entre autres choses, aux Origines de Monsieur OUATTARA qui seraient non ivoiriennes !
Il faut également reconnaitre que cette notion d’Ivoirité est intégralement contraire aux principes de l’HOUPHOUETISME basé sur La Construction d’une COTE D’IVOIRE : Pays de Paix et de Dialogue, ouverte à tous, hospitalière, démocratique, terre d’accueil et de prospérité !
Le Coup d’ETAT militaire de décembre 1999 et la Perte du Pouvoir d’ETAT par le Parti Démocratique de COTE D’IVOIRE, sont les conséquences directes des Guerres des Héritiers d’HOUPHOUET
BOIGNY !
En effet, Le Pouvoir Suprême, que dis-je, « le Fétiche ou le Bangui de la Famille », étaient portés sur la tête du Président Henri KONAN BEDIE :
Cependant, Le Bélier de YAMOUSSOUKRO, Le Vieux Sage Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, sachant que le Porteur Principal Monsieur KONAN BEDIE n’était pas infaillible,
Avait prévu Trois(03) Autres Porteurs Suppléants qui auraient du veiller sur la Conservation du Pouvoir d’ETAT. Ce Sont :
1-Le Premier Ministre Alassane OUATTARA qui aurait du être reconduit à Son Poste s’il n’avait pas
Troublé le Jeu Politique…
2-Feu le Général GUEI Robert, Chef d’ETAT Major des Armées ivoiriennes dont le cœur et la raison
Ont balancé entre BEDIE et OUATTARA,
Et qui a fini par renverser BEDIE, au profit de qui ?
L’Histoire nous le dira certainement un jour !
3 -De toutes les Trois Personnalités, Monsieur Laurent DONA FOLOGO, à l’époque Tout- Puissant Ministre d’ETAT et cumulativement Secrétaire Général du Parti Houphouétien,
Monsieur FOLOGO est celui qui a le plus honoré la
Mémoire de Félix HOUPHOUET-BOIGNY en apportant sa loyauté, sa fidélité et son dévouement
Au Dauphin Constitutionnel Monsieur KONAN BEDIE : a-t-il été bien récompensé en retour ?
L’Histoire nous le dira également…
Après le coup d’Etat militaire, Monsieur FOLOGO,
A pris congé du Parti Politique d’HOUPHOUET-BOIGNY et a fini par créer son propre Parti Politique !
Malgré les intrigues, les soubresauts et les croques- en- jambes, le Président Henri KONAN BEDIE a pu régner de décembre 1993 à décembre 1999 !
En principe il a les Compétences de la Fonction
Suprême Présidentielle pour développer très rapidement la République de COTE D’IVOIRE :
Sa Vision, sa Stratégie, son ambitieux Programme de développement et son Slogan Economiques, étaient baptisés « Les Douze Chantiers de l’Eléphant d’Afrique» qui furent des enfants morts nés à cause de ce maudit coup d’Etat, lui-même conséquence des imbéciles guerres des Héritiers qui constituent la Deuxième Mort du Président HOUPHOUET-BOIGNY !
La Vérité rougit seulement les Yeux mais ne les casse jamais…tels sont le ton, l’écriture, le concept et le label de Ma Diplomatie Sans Frontières : la Bible affirme que la Parole et l’Ecriture sont des épées à doubles tranchants, plus puissantes que les Canons, les Fusils et les Machettes…
La Vérité, la Parole et l’Ecriture sont d’autres Attributs pour la Manifestation de l’Onction Divine et du Saint Esprit !
Je prie ardemment que Dieu Notre Créateur et Notre Père, bénisse la COTE D’IVOIRE :
Qu’Il Nous ouvre, toutes et tous, les Yeux et les Oreilles,
Pour véritablement voir, entendre et comprendre, Son Message d’Amour et d’Alliance…
Vanité des Vanités, Tout est Vanité ! Amen !
Djohn Niamkè TANOH, Diplomate, Ecrivain
Master in Science of Management for Executives and Special Students,
Prix du Meilleur Diplomate Africain Internaute,
Blogueur et Chroniqueur.
Fondateur et Administrateur de Diplomatie Sans Frontières, et d’Ivoiriens Sans Frontières.
www.tanoh.niamke.over-blog.net
http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com
www.diplomatiesansfrontieres.over-blog.com
www.ivoirienssansfrontieres.over-blog.com
www.netlog.com/tanohdjohn
























18:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.