topblog Ivoire blogs

22/07/2010

Chronique Politique: COTE D'IVOIRE, La Guerre des KONAN n'aura pas lieu...

Chronique politique :
COTE D’IVOIRE, La Guerre des KONAN n’aura pas lieu au PDCI-RDA.

En faisant ma revue de presse hebdomadaire, je viens de lire avec beaucoup d’attention et d’intérêts, la soi-disant candidature à l’élection présidentielle de Monsieur Charles KONAN BANNY, Ancien Premier Ministre et Ancien Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest(BCEAO).
Selon les Commentaires glanés, çà et là, ici en France et en COTE D’IVOIRE :
Cette fâcheuse situation pour le PDCI-RDA, si elle était vraie, porterait gravement atteinte aux Chances d’Election à la Présidence de la République du Président Henri KONAN BEDIE, Ancien Président de la République, Président du PDCI-RDA et Candidat Officiel dudit PARTI.
-Est-ce encore une autre guerre de succession des Héritiers de Félix HOUPHOUET BOIGNY ?
-Le PDCI-RDA : est-il une Affaire des Seuls Baoulé et des seuls KONAN ?
Avant de traiter le thème de cette Chronique, permettez-moi de me prononcer sur quelques sujets d’Actualité :
• Le NIGER, Pays Membre du Conseil de l’Entente, de l’UEMOA et de la CEDEAO, traverse actuellement une très grave crise alimentaire due à la sécheresse : par manque de pluie, la terre est devenue stérile, aride et improductive, entrainant un cortège macabre de mort d’hommes, de femmes, d’enfants et d’animaux !
Je saisis cette auguste tribune, pour inviter le Monde entier et l’Afrique, à venir rapidement et urgemment en aide alimentaire aux braves populations du Niger, frappées de pleins fouets par cette catastrophe naturelle impitoyable !
Comme Nous l’avons fait pour Haïti, Mobilisons-nous pour le Niger…
A ce Sujet et à titre spécial, Je prie très solennellement :
Son Excellence Monsieur Laurent GBAGBO, Président de la République de COTE D’IVOIRE et Ses Homologues Chefs d’ETAT des Pays Membres du Conseil de l’Entente, de se réunir rapidement pour sauver Notre Honneur et Notre Dignité d’Africains, en se manifestant les Premiers :
En effet, s’il vivait encore, le Président Félix HOUPHOUET BOIGNY aurait déjà réagit en réglant ce Problème, par un important Don, par le Canal du Conseil de l’Entente…
D’ailleurs, cette Organisation, Puissant instrument de Solidarité et de Lutte contre la Pauvreté, dont la COTE D’IVOIRE est le Leader et le Levier,
Ne devrait pas être laissée en agonie ou banalisée comme une quelconque Structure de Coopération à Cotisations des Etats Membres !
Le Conseil de l’Entente doit toujours être dans la Vision de Félix HOUPHOUET BOIGNY, à savoir être le Canal par lequel la COTE D’IVOIRE manifeste vis-à-vis de Ses Voisins, son Devoir de Solidarité, pour éviter d’être « Une Oasis de Prospérité insolente
Dans un très grand Désert misérable de Pauvreté. » L’expression est du Président Félix HOUPHOUET BOIGNY.
• En COTE D’IVOIRE : je joins ma modeste voix à « Reporters Sans Frontières » et à toutes celles des Organisations de Presse, pour demander la libération immédiate des Journalistes emprisonnés récemment.
• En effet, en tant que Diplomate, Ecrivain, Blogueur et Chroniqueur, Je me considère également comme un Journaliste car Nous travaillons, Tous, sur la même matrice et matière à savoir l’Information et l’Actualité : personne ne devrait nous contraindre à livrer les Sources de nos informations…
• L’Affaire TAGRO-COULIBALY :
Je suis heureux d’apprendre que le Ministre Désiré TAGRO ait été blanchi de tout soupçon…
Je lui adresse mes sincères félicitations :
Cependant, politiquement, cette Affaire qui ressemble bien à une guerre de succession des Héritiers de Laurent GBAGBO, risque d’avoir des conséquences plus graves :
En effet, banaliser, ridiculiser et donner totalement tort au Deuxième Personnage de l’ETAT ivoirien, à savoir le Président de l’Assemblée Nationale, Monsieur MAMADOU COULIBALY, ne donne pas une bonne image de la COTE D’IVOIRE :
Il y a certainement quelque chose de louche à l’horizon, car en AFRIQUE, on n’humilie pas les Chefs !
En tant qu’Houphouétiste, pour cette Affaire TAGRO-COULIBALY, je me suis posé la question de savoir ce que le Président Félix HOUPHOUET BOIGNY aurait fait :
Quelles que soient les Conclusions de l’Enquête judiciaire, selon moi, Le Président HOUPHOUET ,
Certainement aurait fait le jugement du Roi Salomon, à savoir et à titre d’exemple :
-Nommer Monsieur Désiré TAGRO, Ministre d’Etat Chargé des Affaires Présidentielles,
-Diviser le Ministère de l’Intérieur en deux ou trois Ministères : Administration Territoriale, Sécurité, Culte et Chefferie Traditionnelle !
Enfin, Permettez-moi, de traiter le thème de cette Chronique, à savoir « La Guerre des KONAN au PDCI-RDA. »
En principe la Communauté Internationale et le Monde entier attendent, avec impatience, l’organisation des élections présidentielles en COTE D’IVOIRE, avant la fin de cette année 2010…
Le Parti Démocratique de COTE D’IVOIRE, le PDCI-RDA, le Parti du Père Fondateur Félix HOUPHOUET BOIGNY, gagnerait à s’unir derrière son Candidat Officiel Henri KONAN BEDIE…
Diantre, que non !
Voici encore, les Apprentis sorciers, les Démons de la Division et le Fossoyeurs qui se remettent à leurs œuvres macabres, morbides et moribondes :
Quelle est cette Affaire de Candidature de KONAN BANNY contre KONAN BEDIE ?
Elle est inopportune, incongrue et saugrenue pour tous les Houphouétistes dignes de ce Nom !
Que le Président Henri KONAN BEDIE, gagne ou perde les prochaines élections présidentielles, là n’est pas le Problème :
Le Problème est qu’aucun Autre KONAN, N’DRI, KOFFI, KOUAME, KOUADIO, BANNY, etc…,
Membres biologiques de la Famille de Félix HOUPHOUET BOIGNY, ne devraient prétendre à la Présidence du PDCI-RDA et de la Magistrature Suprême en COTE D’IVOIRE :
Le Très Sage Président HOUPHOUET-BOIGNY, de son vivant, avait déjà mis en garde ses propres parents en disant : « Moi, HOUPHOUET, j’ai fais la Politique pour cent ans des HOUPHOUET et de Mes Parents… »
Le Premier Ministre Charles KONAN BANNY, n’est-il pas natif de YAMOUSSOUKRO et Parent, proche ou lointain, du Président Félix HOUPHOUET BOIGNY ?
Et plus : au PDCI-RDA, n’y a t-il que des Baoulé ?
A Quand le règne des Autres Ethnies au PDCI-RDA ?
A Quand le passage du Flambeau aux plus Jeunes Générations ?
Partout dans le Monde entier et dans tous les Partis Politiques sérieux, les Ainés, les Doyens et les Personnes Agées, jouent les Rôles de Sages en se mettant progressivement en retrait aux profits des Jeunes quadragénaires et cinquantenaires :
Pourquoi en Afrique, Nos Doyens, Ainés et Personnes Agées, veulent-ils mourir au Pouvoir ?
En tout cas, au PDCI-RDA, la Bataille des KONAN n’aura pas lieu, car Nous les Jeunes Générations, Nous sommes pressées de continuer le Combat de Félix HOUPHOUET BOIGNY : que Ceux qui ont déjà gérer Ce Pays à de très Hautes Responsabilités aient la Sagesse et l’Humilité de se retirer, dans l’Honneur et la Dignité, des Futures Batailles électorales, sinon….
Pour terminer mon propos, j’invite tous les Jeunes, ivoiriennes et ivoiriens, à s’investir et à s’intéresser aux Postes Politiques car partout dans le Monde entier, y compris dans les Grandes Puissances,
Ce sont les Jeunes Quadragénaires et Cinquantenaires qui Gouvernent : BARACK OBAMA, Nicolas SARKOZY, David CAMERON, etc.
En tout cas, la COTE D’IVOIRE et le PDCI-RDA, n’ont pas besoin de cette guerre des KONAN au PDCI-RDA :
Le Peuple de COTE D’IVOIRE et le PDCI-RDA ont urgemment besoin d’une vraie relève politique des
Quadras et des Cinquantenaires pour relever tous les Défis du Développement économique.
Voici le Vrai Enjeu…
La Guerre des KONAN n’aura pas lieu !
Que Dieu bénisse la COTE D’IVOIRE et que les Guerres de succession prennent définitivement fin dans tous les Partis Politiques.
TANOH NIAMKE, Diplomate, Ecrivain
Master in Science of Management for Executives
And Special Students,
Diplomatie Sans Frontières.
Prix du Meilleur Diplomate Africain
Blogueur/Chroniqueur
www.tanoh.niamke.over-blog.net
www.diplomatiesansfrontieres.over-blog.com
www.ivoirienssansfrontieres.over-blog.com
http://leblogdetanohniamke.ivoire-blog.com










23:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.